dimanche, 28 mai 2017
Dernières nouvelles
Accueil / A La Une / Décrispation du climat politique en Rdc: tête à tête Filimbi et les diplomates du conseil de sécurité cet après-midi
Décrispation du climat politique en Rdc: tête à tête Filimbi et les diplomates du conseil de sécurité cet après-midi

Décrispation du climat politique en Rdc: tête à tête Filimbi et les diplomates du conseil de sécurité cet après-midi

Les ambassadeurs du conseil de sécurité vont recevoir le mouvement citoyen « Filimbi »(sifflet en swahili) cet après-midi, à 15h30′. L’invitation des ambassadeurs est déjà entre les mains de ces jeunes activistes engagés pour le respect des droits humains en Rdc, le respect de la constitution, la tenue des élections dans le délai le plus court et l’alternance démocratique en Rdc.

Le mouvement citoyen Filimbi sera représenté par une importante délégation de ses militants. Ces jeunes vont remettre leur mémorandum aux délégués du conseil de sécurité, qui reprend les pistes de solutions pour le respect de la constitution et l’alternance politique en RDC.

Selon Filimbi, ce document se fera suivre d’un carton rouge, qu’il présentera également aux diplomates. Ce carton, selon Filimbi, symbolise la fin du dernier mandat de Joseph Kabila, prévu pour ce 19 décembre 2016.

Rappelons que ce mouvement s’est engagé à mener des actions pacifiques à travers le pays pour exiger le départ du président Joseph Kabila, au risque de leur propre vie. Plusieurs de leurs camarades avaient été arrêtés recemment puis relâchés par la suite. Ils contestaient devant le siège de l’union africaine l’accord politique signé, le mois passé, par certains acteurs du pays, prolongeant le mandat du chef de l’ETAT.

Signalons que par le passé, les forces de l’ordre avaient procédé à l’attestation de Yves Makwambala et Fred Bauma, activistes du mouvement Filimbi. Ils ont passé plus de 8m mois en prison.

Ils étaient arrêtés en pleine conférence de presse, jour du lancement officiel ce mouvement. A leurs côtés se trouvaient les activistes sénégalais Faden Baro de Y-EN-A-MARRE et Le Balai citoyen du Burkinafasso. Bauma et Fred avaient été relâchés à la faveur des mesures de décrispation politique prises par le chef de l’état. Mais ils restent poursuivis par la justice congolaise, alors qu’une enquête parlementaire diligentée en son temps n’avait trouvé aucun motif de leur poursuite par la justice. Un rapport parlementaire exigeant leur libération avait moisi sans obtenir gain de cause.

KN

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Un commentaire

  1. kinata liange pavie

    Nous sommes congolais est nous ne voulons pas la crise et qui est de chao en rdc en creyant une geurre civil si kabila ne qui pas son pouvoir àpres le 19 déc pck les peuples vont appliquer l’art. 64 et en ce moment là ! Le pays sera dans l’insecurité total. Kabila sache que le COMPTE A REBOURS est déjà pck nous comptons jj-37 le 19 déc fin mandat et il doit partir.nous serrons avc nos sifflé,feu d’artifice,chronomètre et la choche pour sonné la fin de son mandat.