dimanche, 20 octobre 2019
Home / A La Une / 13. 400 expulsés d’Angola retournent en RDC grâce à l’OIM et ses partenaires
Convoie des expulsés d'Angola en route vers Kananga (Ph. OIM)
Convoie des expulsés d'Angola en route vers Kananga (Ph. OIM)

13. 400 expulsés d’Angola retournent en RDC grâce à l’OIM et ses partenaires

Dans le cadre du projet «Assistance directe aux migrants vulnérables expulsés et retournés d’Angola en République Démocratique du Congo, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et ses partenaires ont aidé au total 13. 400 expulsés d’Angola à retourner en RDC, entre janvier et début septembre 2019. Il s’agit précisément des provinces du Kasaï (territoire de Kamonia, notamment Kamako) et Kasaï Central (territoires de Lwiza et Kazumba).

Des expulsés d’Angola arrivés à Kananga (Ph. OIM)

Parmi les 13.400 bénéficiaires figurent 6.892 personnes de sexe masculin et 6.508 personnes de sexe féminin. Outre les personnes adultes, l’OIM et ses partenaires ont également recensé parmi les bénéficiaires 1.507 mineurs (âgés de 12 à 18a ans) dont 744 jeunes filles et 763 jeunes garçons. Plusieurs enfants faisaient également parti des bénéficiaires dudit projet.

Au cours de la période du projet, 3.880 ménages expulsés d’Angola ont bénéficié de l’assistance transport de l’OIM et ses partenaires pour regagner la RDC. 5 577 enfants dont 4.637 âgés de 0 à 12 ans et 940 âgés de 0 à 2 ans ont été recensées dans les familles assistées.

Dans le même cadre, l’assistance a également été apporté au transport à 174 retournés d’Angola depuis la cité de Kalamba-Mbuji (situé à 25 Km de Luambo) jusqu’à la ville de Kananga.

Il faut noter que depuis Janvier 2019, l’OIM en RDC intervient dans les provinces du Kasaï (territoire de Kamonia, notamment Kamako) et Kasaï Central (territoires de Lwiza et Kazumba) pour apporter une assistance au profit des migrants expulsés d’Angola, grâce à l’appui du Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies (ou The Central Emergency Response Fund CERF) au projet «Assistance directe aux migrants vulnérables expulsés et retournés d’Angola en République Démocratique du Congo » de l’OIM (CERF).

Quid du CERF ?
Financé depuis le 17 janvier à hauteur de 2 millions de Dollars américains, le projet Assistance directe aux migrants vulnérables expulsés et retournés d’Angola en République Démocratique du Congo (CERF en anglais) se clôture le 16 septembre. The Central Emergency Response Fund (CERF) ou Fonds central d’intervention d’urgence est un projet de financement qui permet à l’OIM de désengorger les zones frontalières et de réduire la pression sur les communautés hôtes et les services de base. Aussi, ce fonds apporte-t-il une assistance monétaire inconditionnelle aux bénéficiaires, afin qu’ils soient en mesure de subvenir à leurs besoins essentiels.
Dans le cadre de ce programme, cette agence de l’ONU organise le transport d’urgence des migrants vulnérables vers leur destination finale en toute sécurité à partir des sites dans lesquels ils se sont installés provisoirement notamment les écoles, églises, familles hôtes et points de concentration.

L’OIM coordonne et fournit également des véhicules pour le déplacement de ces populations vers leur destination finale afin d’éviter tout incident en leur assurant une protection en cours de route. Une fois arrivés à destination, les bénéficiaires perçoivent une assistance inconditionnelle en cash qui couvrira les frais de transport des villes principales à leurs maisons respectives, la nourriture ainsi que l’achat d’autres articles nécessaires.

Judith Asina

Essayer encore

CENI - Nanga et Lumanu

CENI : Des organisations citoyennes disent non au remplacement de Corneille Nangaa par Adolphe Lumanu

Dans un communiqué conjoint, l’Association Africaine de défense des droits de l’Homme (ASADHO), l’Institut de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire