lundi, 19 août 2019
Home / Culture / 19ème édition Génies en herbes Senghor : Le classico St Joseph-Bonsomi pour la finale ce samedi
L'une des salles du couvent des Pères oblats à Kintambo accueillant les matches de Génies en herbes du tournoi Senghor
L' une des salles du couvent des Pères oblats à Kintambo accueillant les matches de Génies en herbes du tournoi Senghor / Ph. Gloire Batomene

19ème édition Génies en herbes Senghor : Le classico St Joseph-Bonsomi pour la finale ce samedi

C’est la der des ders pour la 19ème édition du tournoi de Génies en herbes Léopold Sedar Senghor. Au menu de cette finale, le classico qui verra opposer le Collège Saint Joseph de la Gombe au Collège Bonsomi de N’Djili. En levée de rideau, le match de la 3ème place mettra aux prises deux belles équipes à savoir le Collège Frère Alingba de Kintambo et le Collège Abbé Loya de Ngiri-Ngiri. Ces deux matches se dérouleront, le samedi 30 mars 2019, au couvent des Pères Oblats.

Le Collège Bonsomi amené par le meilleur marqueur de la compétition, l’élève Mwepu fort de 585 points jouera sa toute première finale de l’histoire dans le tournoi Senghor. L’ école de la Congrégation des Jésuites voudrait bien goûter aux délices de ce plat tant convoité.

D’autant plus pour se hisser dans cet ultime étape, Bonsomi a battu sur le fil du rasoir le Collège Frère Alingba cher au coach Felly Mwamba 110 contre 90 dans les prolongations.

En face de l’école de la Tshangu, se dresse l’ex- Elikya, qui livrera sa 9ème finale de l’histoire. Les élèves de cette école, qui a soufflé ses 100 bougies en 2017 viendront pour laver l’affront subi l’an dernier. En effet, ils avaient courbé l’échine en finale devant , le Collège Saint Théophile de Lemba du docteur Serge Kuvu.

Le Collège Saint Joseph a un collectif haut de gamme mais aussi des individualités qui peuvent tout le temps faire mal. C’est le cas de Divin Waula, l’homme de la journée des demi-finales avec ses 90 points.
Il y a également l’élève Munyon, Mongili et Linho qui ne cessent d’impressionner tout au long de cette grand-messe de la culture générale.

Pour accéder en finale, Saint Joseph a étrillé la belle formation d’ Abbé Loya sur le score de 205 à 110.
L’école de la Funa livrera pour la 3ème fois consécutive la petite finale. Elle a remporté cette médaille d’argent deux fois de suite et connait donc comment s’y prendre pour obtenir gain de cause.

Pour sa part, Alingba qui a raté du bout des doigts la qualification pour la finale, colmatera les brèches pour remporter cette 3ème place.
La dernière petite finale qu’a livrée l’école du légendaire herbogéniste, Joël Gantshua remonte en 2017.

Toute compte fait, le couvent des Pères Oblats situé sur l’avenue Kasa-Vubu connaîtra deux matches XXL. Ce, pour baisser les rideaux de ce grand rendez-vous culturel du Club portant le nom de l’un des pionniers de la négritude.

Le Club Senghor est composé d’un arsenal d’ anciens herbogénistes qui excelle dans la rédaction des matches. On peut citer d’une manière lapidaire Pandy, Guycha, Issé sans oublier le patron de l’administration, Osée Bola.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Vue de Sozacom, Kinshasa, 2004.

9èmes Jeux de la Francophonie 2021: La RDC désignée pays hôte après le retrait du Nouveau-Brunswick

La RDC vient d’être désignée pays hôte des 9èmes Jeux de la Francophonie qui auront …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire