jeudi, 17 octobre 2019
Home / Culture / 19ème ÉDITION/GÉNIES EN HERBES SENGHOR : Saint Joseph sacré champion pour la 5ème fois, Alingba remporte la médaille de bronze
Les quatre fantastiques du Collège Saint Joseph aux anges après le 5ème sacre (de gauche vers la droite)- David Linho, Patient Munyon, Manassé Mongili et Divin Waula
Les quatre fantastiques du Collège Saint Joseph aux anges après le 5ème sacre (de gauche vers la droite)- David Linho, Patient Munyon, Manassé Mongili et Divin Waula

19ème ÉDITION/GÉNIES EN HERBES SENGHOR : Saint Joseph sacré champion pour la 5ème fois, Alingba remporte la médaille de bronze

La 19ème édition du tournoi de Génies en herbes Léopold Sedar Senghor appartient désormais au passé. Son épilogue a vu le Collège Saint Joseph de la Gombe battre sur le score sans appel de 210-80, le Collège Bonsomi de N’Djili. Cette grande finale a eu lieu le samedi 30 mars dernier au Couvent des Pères missionnaires Oblats de la commune de Kintambo.

Le public

C’est dans une salle remplie comme un œuf que s’est jouée la finale de la compétition de Génies herbes estampillée  » Senghor ».
En lever de rideau , le Collège Frère Alingba de Kintambo était opposé au Collège Abbé Loya de Ngiri-Ngiri.

Le tandem Ekyamba-Iloko accompagné de leurs coéquipiers Assifiwe et Schweka ont d’entrée de jeu, donné du fil à retordre à Abbé Loya. Le tableau d’affichage, a mentionné 155 contre 60 à la pause.

Après la mi-temps, l’établissement scolaire des Frères des écoles chrétiennes (Fec), a continué sur cette belle lancée en creusant davantage le fossé. Au finish Alingba a atomisé l’école du district de la Funa sur le score de 235 contre 115.

Vainqueur de la 3ème place en 2017 et 2018, Abbé Loya a loupé cette fois-ci l’occasion de glaner la médaille de bronze, terminant ainsi au pied du podium.

Les herbogénistes du Collège Frère Alingba - Médaillés de Bronze
Les herbogénistes du Collège Frère Alingba – Médaillés de Bronze

L’école chère au Recteur Modeste Nguma, a pris sa revanche de la plus belle manière après le revers subi il y a de cela deux ans face au même adversaire.

« Faute de grive, on mange de merle » dit-on Alingba coaché par Felly Mwamba s’est adjugé la petite finale, comme c’était le cas en 2010.
Ce, après le sacre en 2009 et 2011 avec des herbogénistes pétris de talent tels que Strelly Tshitenge, Gaëtan Kalume, Pino Izu, Daniel Elaka d’une part et de Joël Gantshua, Danny Kadima, Matwasa, Mubenga de l’autre.

Ce succès avec un staff technique composé de l’inoxydable Gloire Batomene et de son mentor Cédric Dikasiwa, dont le nom restera à jamais gravé dans l’histoire de Génies en herbes.

L’EXPÉRIENCE TRIOMPHE, SAINT JOSEPH BRISE LE SIGNE INDIEN DE 3 ANS

La grande finale qui a mis aux prises le Collège Saint Joseph au Collège Bonsomi s’est soldé sur la victoire sans coup férir de l’école de la Gombe.
C’était pour la toute première fois que l’école du quartier IV joue une finale dans la compétition.

Les herbogénistes du Collège Bonsomi - Médaillés d'Argent
Les herbogénistes du Collège Bonsomi – Médaillés d’Argent

En face d’elle, le vieux routier Saint Joseph qui courait depuis 6 ans derrière une 5ème étoile avec au passage 3 finales perdues en 2014, 2015 et 2018.

Les quatre fantastiques à savoir David Linho, Patient Munyon, Manassé Mongili et Divin Waula ont débuté ce classico tambour battant. Ils n’ont pas laissé un seul instant l’équipe adverse déployer son traditionnel jeu.

Buté à un collectif bien rodé, le fer de lance de Bonsomi, Marc Mwepu a rencontré une opposition farouche, à tel point que son équipe n’a pu que constater l’avalanche de dégâts causés par l’ouragan Elikya. Le score de 150 à 30, a sanctionné l’acte 1 de cette partie.

Après les citrons, cette machine à points chère à Amuri dit « Flandre », a surfé sur sa bonne dynamique. A l’image d’une ribambelle de bonnes réponses, qui a émerveillé tout le public, ne faisant qu’applaudir frénétiquement.

C’était le cas de l’identification relative sur l’ETA, une organisation armée basque d’origine marxiste, raflée par Munyon à 30 pts. Pourtant l’animateur n’ avait pas encore levé la voile sur la question.

Au finish, l’école située à un jet de pierre de la place de la gare, a malmené et amené son adversaire jusqu’à la gare. 210 contre 80 pouvait-on lire sur le marquoir.

Saint Joseph cher au Recteur Denis Lyaki est monté ainsi sur la plus haute marche du podium pour la 5ème fois dans le tournoi Senghor et devient l’école la plus titrée. Ce, après les sacres de 2001, 2008, 2012, 2013.

Les herbogénistes du Collège Saint Joseph - Médaillés d'Or
Les herbogénistes du Collège Saint Joseph – Médaillés d’Or

Il a obtenu gain de cause après la finale perdue l’année passée devant Saint Théophile de Lemba.
Le vainqueur de cette 19ème édition n’ a pas perdu le moindre match. En tout 6 victoires en autant de sorties. Vivement le grand chelem!

MWEPU DANS LE PANTHÉON DES MARQUEURS

Des prix ont été décernés aux premier, 2ème et 3ème. Il s’agit des dictionnaires universels et Robert pour permettre aux élèves de se cultiver.

Le meilleur marqueur de la compétition avec 645 points, l’élève de la 6ème Math physique, Mwepu de Bonsomi, a été gratifié d’une encyclopédie « Quid 2004 ».

Il a battu ainsi le record détenu par l’élève Gauthier Maboso de l’Institut Salongo en 2016, qui avait planté 620 points en donnant l’unique titre son école.

Lors de son speech, le Président- fondateur du Club Génial Senghor, Jeff Boketsu, a remercié les représentants de différentes écoles et les membres du club tout en promettant que la 20ème édition sera un récital.

« C’est une immense joie pour moi. Je salue d’abord les prouesses de l’école championne Elikya mais aussi Bonsomi qui n’a pas démérité, atteindre la finale n’est pas une mince affaire. Un grand remerciement aux chers herbogénistes de différentes écoles, aux grands animateurs du Club génial, le Secrétaire général administratif et tous les amis qui nous ont soutenus. Nous mettons un terme à la compétition. Que Dieu nous bénisse afin que nous pulsions nous revoir en 2020 pour la 20ème édition. Elle sera un grand anniversaire« , a-t-il indiqué.

Le big five composé d’Issé Mulinda, Osée Bola, Pandy, Guycha et Wamu tous anciens herbogénistes, a constitué l’équipe rédactionnelle haut de gamme de cette édition.

LE PALMARÈS DU TROPHÉE SENGHOR

2000: Kilimani ex-La montagne (Ngaliema)
2001: St Joseph (Gombe)
2002: Kilimani ex-La montagne (Ngaliema)
2003: CS Mafuta (Ngaliema)
2004: CS Mafuta (Ngaliema)
2005: Non organisé
2006: St Théophile (Lemba)
2007: Institut Lemfu III (N’djili)
2008: St Joseph (Gombe)
2009: Alingba (Kintambo)
2010: CS mafuta (ngaliema)
2011: Alingba (Kintambo)
2012: St Joseph (Gombe)
2013: St Joseph (Gombe)
2014: CS Mafuta (Ngaliema)
2015: Ango Ango (Bandalungwa)
2016: Salongo (Bandalungwa)
2017: St Théophile (Lemba)
2018: St Théophile (Lemba)
2019: St Joseph (Gombe)

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Koffi Olomide

RDC : 8 chansons de l’artiste musicien Koffi Olomide interdites de diffusion

La décision de la Commission nationale de censure. Il s’agit exactement des chansons « Élégance …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire