mercredi, 15 août 2018
Home / A La Une / 5eme édition de la semaine française à Kinshasa. Sécurisation des affaires : une nécessité, un défi.
5e édition semaine prochaine française

5eme édition de la semaine française à Kinshasa. Sécurisation des affaires : une nécessité, un défi.

C’est depuis ce mercredi 13 juin 2018 qu’a débuté la cinquième édition de la semaine française de Kinshasa. A cet effet, plusieurs conférences et ateliers se déroulent de ce jour sous plusieurs thématiques dont:

1. Les facteurs macro-économiques: quels impacts sur le développement des entreprises?

2. sécurité informatique et gestion des données sensible,

3. Embauche/ licenciement, comment faire un bon choix.

Ces activités s’avèrent riches en connaissance des affaires pour les participants car animées par des intervenants hautement qualifiés tels que: Olivier Batebisani ( IPS- gérant), Ludovic Houssard (DG Servtel) et Patrick Yronsi (DG Audiforma).

Le dossier embauche/licenciement ou démission a fait office du débat intellectuel des entrepreneurs de ce deuxième jour de la semaine française de Kinshasa.

Pour le conférencier, l’employeur passe toujours par un recrutement, par une collaboration ensuite par une fin de contrat. Le but est de savoir qu’en cas de licenciement ou démission de l’employé, l’employeur doit respecter le contrat signé. Pour une séparation à l’amiable, au cas où il n’ y a pas eu contrat, il doit devoir lui rendre ces acquis de droit, pour éviter des ennuis judiciaires, parce qu’ils sont ( employeur-employé) régies par une loi de travail et de l’emploi que les deux doivent respecter. si l’un d’eux dérobe cette loi, la partie lésée peut introduire un recours au près du ministère du travail.

Fort malheureusement constate le conférencier en RDC, peu d’entreprises ne respectent cela dixit Mr Olivier Batebisani.

Pour rappel, cette 5eme édition de la semaine française a pour but de vulgariser la sécurisation des affaires en RDC.

Joseph kivundu

Essayer encore

Moise Katumbi

Majorité Présidentielle: Katumbi a une identité confuse et ne peut pas concourir aux élections

Dans un point de presse organisé ce mardi 14 aout au siège du Secrétariat Général …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire