mardi, 16 octobre 2018
Home / A La Une / 6.337 détenus préventifs : La FBCP demande au Gouvernement congolais d’honorer ses promesses
rdc-prison

6.337 détenus préventifs : La FBCP demande au Gouvernement congolais d’honorer ses promesses

Dans un communiqué, la Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP) rappelle au Gouvernement congolais, notamment le premier Ministre et la Ministre des Droits Humains, les promesses faites  au cours de leurs visites effectuées aux prisons de Makala et Ndolo à Kinshasa. Evalués à 7.427 le nombre de prisonniers présents, cette organisation de la société civile qui lutte pour le respect des droits humains déplore que rien n’ait été fait jusqu’à lors, d’autant plus qu’il y a des cas de décès enregistrés au quotidien à cause de malnutrition, problèmes sanitaires ainsi que de manque des soins appropriés.

La FBCP rapporte qu’à la date du 2 octobre 2018, 7.437 effectif général des prisonniers et détenus, parmi lesquels7.427 de présence ; 7.242 des prisonniers civils ; 185, prisonniers militaires ; 187 prisonniers femmes ; 253 mineurs ; 234 garçons ; 19 filles ; 1.005 civils condamnés ; 65 militaires condamnés ; 120 militaires préventifs. Aussi, dénonce-t-elle 6.337 détenus préventifs en situation irrégulière à la prison centrale de Makala.

Pour ce faire, elle demande aux autorités judiciaires administratives et politiques de tout faire pour sanctionner tous les magistrats qui utilisent les prisons comme un dépôt leur permettant de faire ce qu’elle qualifie de business. Car, la caution pour la liberté provisoire fixée à 50.000 FC soit à payer à la banque ou la DGRAD, varie entre de 200 à 2.000 USD selon le cas. « Si un détenu n’a pas d’argent à il est obligé de rester en  prison », dénonce la FBCP. Pour elle, malgré les conditions très difficiles auxquelles ces hommes de la loi font face, ce n’est pas une raison pour les prisonniers de payer les pots cassés.

Pour en découdre, elle demande au ministre de la justice d’améliorer leurs conditions de travail.

La FBCP rappelle que le 20 octobre 2017, Bruno Tshibala, Premier Ministre avait effectué une descente à la prison centrale de Makala, où il a fait beaucoup de promesses. Lesdites promesses, concernaient particulièrement l’amélioration des conditions de vies des prisonniers et détenus préventifs et d’accélérer les procédures judiciaires.

De la même manière, Marie-Ange Mushobekwa, Ministre des Droits Humains avait visité la prison centrale de Makala à deux reprises, soit le 26.06.2017 et 13.09.2018. La FBCP regrette que rien ne soit fait dans ce sens puisque les magistrats continuent à remplir les prisons.

Judith Asina

Essayer encore

Vincent Kompany et Pierre Kompany

Belgique : Après sa victoire aux élections communales, Pierre Kompany sera le 1er bourgmestre de l’Afrique subsaharienne

Pierre Kompany, le père de l’international belge et sociétaire de Manchester City, Vincent Kompany sera …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire