fbpx
mardi, 11 décembre 2018
Home / A La Une / Affaire gouvernement de la diaspora : « Il s’agit d’une anarchie » réplique Stephen Bwansa
Stephen Bwansa photo

Affaire gouvernement de la diaspora : « Il s’agit d’une anarchie » réplique Stephen Bwansa

Il conteste la mise en œuvre d’un gouvernement de la diaspora par une congolaise vivant à l’étranger au début de la semaine dernière. Stephen Bwansa, secrétaire exécutif du PPRD/Chine  pense qu’elle aurait mieux fait de créer plutôt un parti politique de la diaspora qui apporterait son programme pour le bien-être du Congo. Cela, conformément aux lois de la république, en respectant les principes de la démocratie verte.

Pour ce congolais vivant en chine, la Diaspora en démocratie devrait aider au Développement. En se référant aux données de la Banque  mondiale sur la contribution d’une manière Générale de la diaspora des pays en voie de développement, il ressort qu’environs 247 millions de personnes, ou 3,4% de la population mondiale, vit en dehors de leurs pays d’origine en 2016. La même année, un montant global de 590 milliards a été transféré par les immigrés dont plus de 430 milliards de dollars vers les pays en voie développement.

Mais il se fait que la RDC n’est  pas reprise sur cette liste où la diaspora fait partie intégrante active de la vie économique, financière et sociale pour la nation.

Loin de lui l’idée de faire une leçon civique, son souci majeur consiste à éveiller la conscience de la diaspora, pour ne pas se tromper d’époque, des enjeux et d’ennemies.

En effet, ce qu’il qualifie de frères congolais devraient plutôt sortir du combat émotif et sentimental vers le rationalisme. Car, chaque chose qui existe sur cette terre doit absolument avoir des limites et la démocratie ne peut aller au-delà de bornes édictées par les lois de la République ainsi que les conventions ou traités internationaux.

Il fustige le fait qu’une congolaise aie mise sur pied un gouvernement de la diaspora Congolaise dont la feuille de route consiste à libérer la notion occupée. « Mais combien de fois cette nous nation doit-elle être libérée », s’interroge-t-il.

Raison pour laquelle, avec l’appui du PPRD, son parti, il se prépare à écrire une lettre pour visiter ce gouvernement dit de la diaspora pour arriver à cerner son plan d’action. Pour Setphen Bwansa, il faut être capable de lire les évènements pour l’intérêt national. Car,  il n’y a personne qui peut dire qu’il est plus nationaliste que les autres. Aussi, faut-il éviter de retomber dans les erreurs du passé quand on veut construire le pays.

Judith Asina

Essayer encore

Lubaya et Sesanga

UDPS : « Sesanga et Lubaya ne sont pas membres de CACH, ils sont membres de LAMUKA qui soutient Fayulu »

L’union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS) section de Kananga a, dans un …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire