mardi, 20 février 2018
Dernières nouvelles
Accueil / A La Une / ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE KINSHASA : LE GOUVERNEUR KIMBUTA PRECONISE L’INSTITUTION D’UNE TAXE POUR LUTTER CONTRE L’INSALUBRITE
ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE  KINSHASA : LE GOUVERNEUR  KIMBUTA PRECONISE L’INSTITUTION D’UNE TAXE POUR LUTTER CONTRE L’INSALUBRITE
Vue de Sozacom, Kinshasa

ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE KINSHASA : LE GOUVERNEUR KIMBUTA PRECONISE L’INSTITUTION D’UNE TAXE POUR LUTTER CONTRE L’INSALUBRITE

Dans la ville – province de Kinshasa, tout le monde est unanime sur l’insalubrité qui règne dans cette ville capitale. Depuis la fin du projet de l’union européenne qui s’occupait de la salubrité à Kinshasa, les immondices jonchent les rues et les  différentes initiatives du gouvernement provincial pour en venir à bout (à travers le RATPK)  se sont avérées vaines.

Dans l’entre temps une autre stratégie était en étude. Dans une réunion lundi 09 octobre au ministère de l’économie,  entre les membres du gouvernement provincial et ceux du ministère  de l’économie nationale, le gouverneur de la ville André Kimbuta a souligné que  la question d’assainissement de la ville  de Kinshasa  concerne tous les Kinois. Pour lui, tout le monde doit  contribuer dans la lutte contre   l’insalubrité de Kinshasa en achetant des produits dans des sacs en plastique ou en consommant de l’eau conditionnée dans des bouteilles en plastique.

Il propose que le prix de la bouteille d’eau qui se vendait à 500fc soit revu à la hausse, soit 550Fc  et que la facture d’eau des kinois soit augmentée de 30 à 50Fc.

La proposition du gouverneur de la ville de Kinshasa sera approfondie dans les prochains jours par les experts de la ville de Kinshasa et du ministère de l’économie nationale pour l’intégrer dans les structures des prix.

Julio KALUVANDA