jeudi, 17 octobre 2019
Home / A La Une / Attaque aux CUCG de Butembo : Le Ministre Oly Ilunga déplore l’assassinat du Dr Richard Mouzoko Kiboung
Oly Ilunga

Attaque aux CUCG de Butembo : Le Ministre Oly Ilunga déplore l’assassinat du Dr Richard Mouzoko Kiboung

« C’est inacceptable qu’un agent de santé  perde la vie alors qu’il travaille pour sauver la vie de  millions de Congolais », a déploré Oly Ilunga, Ministre de la santé à la suite du meurtre du Dr Richard Mouzoko, dans une attaque vendredi 19 avril, à Butembo dans le Nord-Kivu en RDC. Il le qualifie d’un vrai héros   de la santé  dont le nom restera à jamais  gravé  en lettres d’or dans nos  cœurs  et nos pensées. 

Le Ministre qui s’est exprimé dans un message, Dr Richard était l’un des nombreux africains déployés aux côtés de la RDC par l ’ Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il était un excellent  épidémiologiste  qui avait été désigné pour piloter la  riposte  contre  l ’épidémie d’ Ebola  dans  l’aire  de  santé  de  Vutsundo,  ville  de Butembo.

L’entièreté  du  Ministère de  la  Santé, dit-il,  se  joint   à  lui  pour  présenter  ses sincères condoléances  à  la  famille  du  Dr  Richard,  à  ses  amis  et   à  ses  collègues.  Aussi, toujours est-il que la République lui reste éternellement reconnaissante pour  son travail et son implication personnelle  dans la riposte contre ladite épidémie.

Pour lui, peu de gens réalisent les   sacrifices   et les dangers auxquels les agents de la  riposte   font face quotidiennement  depuis  déjà  neuf mois pour protéger le reste de la Nation et le   monde  entier.

Cependant, il ne sera pas question de céder au découragement. Nous  avons le devoir  de poursuivre nos efforts jusqu’à ’ à la fin complète de cette  épidémie d’Ebola.

Des faits

vendredi 19 avril 2019, Dr Richard Mouzoko Kiboung, un épidémiologiste camerounais déployé par l’OMS est décédé des suites de ses blessures lors d’une attaque aux cliniques de l’Université Catholique de Graben, à Butembo. Responsable de la coordination de la riposte dans l’aire de santé de Vutsundo, il présidait une réunion avec son équipe lorsque trois hommes armés ont fait irruption dans la salle et ont ouvert le feu sur les équipes. Un médecin local et un chauffeur ont également été blessés dans l’attaque. Les assaillants ont, par ailleurs, incendié des véhicules et le triage construit à l’entrée de l’hôpital.

Statistiques

Le rapport du Ministère de la santé signale que depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 1.317, dont 1.251 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 855 décès parmi lesquels 789 confirmés et 66 probables ainsi que 383 personnes guéries. 293 cas suspects sont en cours d’investigation ; 15 nouveaux cas confirmés, dont 11 à Katwa, 1 à Butembo, 1 à Mandima, 1 à Masereka et 1 à Kalunguta ; 12 nouveaux décès de cas confirmés, dont 8 décès communautaires, dont 7 à Katwa, et 1 à Masereka, 4 décès au CTE, dont 3 à Butembo et 1 à Katwa. Aussi, 3 nouveaux guéris ont-ils été rapporté dont 2 sortis du CTE de Mabalako et 1 du CTE de Butembo.

Cependant, 103.451 personnes ont déjà été vaccinées, dont, 27.595 à Katwa, 22.443 à Beni, 12.513 à Butembo, 6.715 à Mabalako, 4.375 à Mandima, 3.150 à Kalunguta, 3.070 à Goma, 2.569 à Oicha, 2.537 à Komanda, 1.845 à Vuhovi, 1.759 à Masereka, 1.649 à Kyondo, 1.630 à Kayina, 1.487 à Bunia, 1.357 à Karisimbi, 1.193 à Lubero, 1.027 à Musienene, 1.025 à Biena, 772 à Mutwanga, 690 à Rutshuru, 557 à Rwampara (Ituri), 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 420 à Mambasa, 355 à Tchomia, 333 à Lolwa, 342 à Kirotshe, 254 à Alimbongo, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.

Judith Asina

Essayer encore

Nsengi BIEMBE

[Match Retour Elim. Chan RDC-RCA] Nsengi Biembe : «Les joueurs vont essayer de terminer le travail qu’ils avaient commencé au match aller»

Les Léopards de la RDC A’ affronteront les Fauves du Bas-Oubangui de la RCA, le …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire