lundi, 19 août 2019
Home / A La Une / Avec la participation du Coref : La RDC se dirige vers la centralisation de toutes les comptabilités publiques
coref - 25 mars 2019

Avec la participation du Coref : La RDC se dirige vers la centralisation de toutes les comptabilités publiques

Le go de l’atelier de restitution et de validation des missions de cartographie des postes comptables du réseau national des comptables publics a été donné lundi 25 mars 2019 à l’Hôtel Sultani de Kinshasa. Au regard des données recueillies sur terrain, les experts vont proposer l’armature qui devra constituer le réseau aux fins d’assurer une centralisation, par échelons, de toutes les comptabilités des structures de l’Etat suivant les prescrits du règlement général sur la comptabilité publique.

C’est Jean-François Mukuna, Vice-Ministre des Finances qui a lancé ces travaux qui vont se clôturer vendredi 29 mars 2019. Pour lui, cet atelier tombe à point nommé car il intervient juste au moment où le Ministère des finances est engagé dans le processus d’opérationnalisation de la Direction Générale du Trésor et de la comptabilité publique, dont le réseau national des comptables publics constitue une composante majeure.

coref - 25 mars 2019

A cet effet, il a rappelé qu’en ayant adopté en 2011 la loi relative aux finances publiques (LOFIP), la RDC s’est doté d’un nouveau cadre juridique d’organisation de la gestion comptable publique.  Un cadre qui repose sur le principe de constatation des droits et obligations ainsi que de l’affirmation de l’unité de caisse et de trésorerie, le tout nécessitant l’adaptation des procédures comptables nationales aux normes et standards internationaux. L’application de ces nouveaux principes impliquant une centralisation de l’information financière de la base au sommet, exige une réorganisation du corps des compatibles publics en un réseau hiérarchisé. Car, cette coordination offre l’avantage de garantir la centralisation de toutes les comptabilités publiques, tant au niveau de chaque province qu’au niveau central par un comptable centralisateur national.

Ainsi, l’appropriation des changements structurels et procéduraux apportés par cette réorganisation comptable constitue-t-elle une étape importante du processus de réforme des finances publiques. Le pays a l’obligation, dans cet environnement international marqué par le numérique et l’intelligence artificielle, de hisser le système comptable au niveau des standards internationaux recommandés, au risque de reculer dans un monde qui avance.

Conformité aux standards internationaux

Baby Vangu, Coordonnateur adjoint du Comité d’Orientation des Finances Publiques (Coref) a remercié singulièrement les partenaires au développement en l’occurrence la Banque Mondiale (BM), la coopération britannique et la coopération belge dont le soutien à travers le Projet de Renforcement de la Redecabilité et de la gestion des Finances Publiques  (Profit-Congo) a contribué à la réalisation de cette activité.

A cet effet, il a évoqué l’adoption par le Gouvernement de la République de trois textes cardinaux en matière de comptabilité publique, activant ainsi le premier levier consistant à la refondation de la règlementation comptable. Une nouvelle règlementation autant innovante qu’iconoclaste dans le degré où il bouleverse le mode de tenue de la comptabilité d’Etat, avec l’introduction d’une comptabilité générale de type privé dont le règle de la partie double et le principe de droits et obligations constatés restent les principaux corrélats.

En effet, les objectifs spécifiques qui se dégageront de ces assises, permettront d’obtenir la version validée de la cartographie de poste comptable du réseau national de comptables publics à transmettre au Président de la République pour appropriation. Conjugués aux résultats attendus, ces objectifs sont révélateurs de l’impact de la démarche entreprise par le Gouvernement, celle de la construction d’un système d’information des finances publiques, véritable irrigateur en données fiables du système de gestion des finances publiques dans son intégralité.

Il faut signaler que plusieurs exposés sont exploités par ces assises. Il s’agit de la présentation synthèse des rapports des missions ; la présentation du projet de cartographie ; l’organisation du poste comptable des représentations ; l’organisation du réseau bancaire et relations avec les comptables publics.

Judith Asina

Essayer encore

V.Club atomise Simba

25ème Édition la Linafoot : V.Club atomise Simba (4-0), Renaissance bat RCK (3-1), Lubumbashi Sport accroche Dcmp

Le démarrage de la 25ème édition de la Ligue nationale de football ( Linafoot) a …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire