jeudi, 27 juin 2019
Home / Sport / Compétition / Caf / CAN 2021 : La Côte d’Ivoire toujours pays hôte?
Le président de la CAF, le Malgache Ahmad. CRISTINA ALDEHUELA / AFP
Le président de la CAF, le Malgache Ahmad. CRISTINA ALDEHUELA / AFP

CAN 2021 : La Côte d’Ivoire toujours pays hôte?

La Confédération africaine de football (Caf) ne cesse de défrayer la chronique sportive par son énième coup de théâtre. Alors que son président, le malgache Ahmad Ahmad, a récemment déclaré sur les médias que la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021, sera attribuée au Cameroun, la même instance vient de faire un rétropédalage à 180 degré. La Caf affirme qu’elle n’a pas encore statué sur le pays qui devra abriter cette compétition. 

« Nous confirmons qu’aucune décision n’a été prise par le comité exécutif. On s’occupe d’abord de l’édition 2019 (ndlr : retirée au Cameroun et qui sera organisée par l’Afrique du Sud ou l’Egypte) et ensuite on verra », a écrit la Caf dans un document daté d’hier lundi 17 décembre et brandi par la BBC.
Un torrent de surprises désagréables de la part de l’instance dirigeante du football africain a été enregistré. Le 3 décembre courant, le président de cette instance avait annoncé une nouvelle qui a sonné comme un coup de tonnerre : la Côte d’Ivoire, le pays-hôte initial de la CAN 2021, devra patienter deux ans de plus pour accueillir la compétition.
« Pour faire les choses de manière plus humaines, décalons toutes les CAN. Et en 2023, on organisera la CAN en Côte d’Ivoire. C’est la décision prise par le Comité exécutif », avait-il affirmé au micro d’Afrique média TV.
L’un des membres du Comité exécutif, le libérien Musa Bility, avait il y a peu contredit son président en assurant que tous les ingrédients n’étaient pas encore réunis pour retirer la compétition au pays de Didier Drogba.
La fédération de football ivoirienne s’était inscrite en faux et a traduit l’organe faitier du football continental la semaine dernière devant le Tribunal arbitral de Sport (TAS), à Lausanne en Suisse.
Les deux parties devront inéluctablement trouver un modus vivendi sur une éventuelle organisation de la plus prestigieuse compétition des nations sur le continent. Pour la première fois de son histoire, la CAN verra 24 pays se disputer le titre en mois de juin et juillet 2019.

 Gloire BATOMENE

Essayer encore

Eugène Kabongo

CAN 2019/Eugène Kabongo: « Le problème des Léopards c’est le manque d’un collectif soudé et complémentaire »

Après la première sortie ratée des Léopards de la RDC contre les Crânes de l’Ouganda …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire