mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / Can Égypte 2019/Lisanga Bonganga: « Nous devons s’asseoir pour tirer les leçons…Il ne sert à rien de se tirer à boulet rouge »
Lisanga Bonganga

Can Égypte 2019/Lisanga Bonganga: « Nous devons s’asseoir pour tirer les leçons…Il ne sert à rien de se tirer à boulet rouge »

Le ministre ad intérim des Sports et Loisirs, Jean-Pierre Lisanga Bonganga invite les hauts dirigeants du monde footballistique de tirer les leçons de ce qui s’est passé et s’ inscrit en faux contre tous ceux qui se lancent dans des critiques acerbes et cherchent des boucs-émissaires ça et là. Ce, après l’élimination des Léopards de la RDC en 8èmes de finale de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations ( Can) Égypte 2019, le dimanche 07 juillet dernier, par les Barea de Madagascar.

En véritable père de famille, le patron du sport congolais, tient mordicus que les linges sales puissent se laver en famille et que tous les regards doivent être résolument tournés vers l’avenir.

« Comme l’ a si bien dit le 1er sportif congolais, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, les Léopards sont tombés arme à la main. Maintenant que cette étape ait passée, tournons nos regards par notre football mieux notre sport. Bien entendu, nous devons nous asseoir pour tirer les leçons de ce qui vient de se passer. A mon humble avis, il ne sert à rien de se tirer à boulet rouge tel dans une famille, quelques discordantes peuvent surgir« , a-t-il souligné à partir du Caire sur les ondes de notre consoeur de radio Okapi.

La délégation congolaise a quitté la terre des pays des Pyramides, hier mardi 09 juillet dans la soirée. Lors de cette 5ème Can organisée en Égypte, la RDC n’ a pu mieux faire que terminer en 8èmes de finale, éliminée par la révélation du tournoi, Madagascar amené par le sélectionneur français, Nicolas Dupuis.

Au finish 4-2 aux tirs aux buts après le score de 2-2 au temps réglementaire et aux prolongations. Marcel Tisserand et Yannick Bolasie avaient loupé le cadre lors de cette séance fatidique.
Les deux buts des fauves congolais tout au long de 120 minutes étaient marqués de la tête et portaient les paraphes respectivement de Cédric Bakambu à la 21ème minute (3ème but) et Chancel Mbemba, à la 90ème minute.

Les poulains de Jean-Florent Ibenge se sont qualifiés en 8èmes de finale, après plusieurs rebondissements. Deux revers contre les Crânes de l’ Ouganda,2-0 ( 1ère journée), les Pharaons d’Égypte, 2-0 ( 2ème journée) et une victoire écrasante et revencharde face aux Warriors du Zimbabwe, 4-0 (3ème journée).

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire