vendredi, 19 juillet 2019
Home / A La Une / CAN Egypte 2019 : Madagascar élimine la RDC aux tirs au but (2-2, 4-2)
Léopards de la RDC

CAN Egypte 2019 : Madagascar élimine la RDC aux tirs au but (2-2, 4-2)

C’est la fin d’un cycle pour le sélectionneur de la RDC, Jean-Florent Ibenge et les Léopards. L’élimination contre Madagascar, dimanche 7 juillet à Alexandrie précédée d’une qualification aux forceps et teintée de plusieurs scénarii invraisemblable pour passer le premier tour.

Tous les ingrédients sont réunis pour que les lignes bougent, que l’on repartît sur des nouvelles bases après l’avènement du technicien en septembre 2014 avec au passage 3 Coupes d’Afrique des Nations (Can) en 2015 (3ème place), 2017 (Quarts de finale) et 2019 (Huitièmes de finale).

Une équipe qui va crescendo. Beaucoup de joueurs n’évoluent plus soit dans de grands championnats européens, soit n’ont plus de temps de jeu suffisant dans leurs clubs.

Une qualification teintée d’une ribambelle de calculs, l’heure de la vérité a sonné et point besoin de miracles. Car chaque équipe avait son destin en main.

Dans ce duel, les Malgaches ont cueilli à froid les congolais. Dès la 9ème minute de jeu, d’une lourde frappe touchant le poteau, Amada a ouvert le compteur et le gardien Matampi Ley n’a fait que constater le dégât.

Cette ouverture matinale du score n’a pas entamé le moral des poulains de Jean-Florent Ibenge qui sont vite revenus au marquoir à la 21ème minute.

Le latéral gauche de l’AS V. Club, Glody Ngonda, d’un centre bien millimétré trouve Cédric Bakambu qui a surgi d’une tête décroisée.

Malgré une forte intensité de part et d’autre avec une légère domination de Madagascar, les deux protagonistes sont allés au vestiaire avec le nul d’un but partout.Les Zébus bien organisés tactiquement avec un bon collectif ont pris le dessus sur les fauves congolais sur l’aire de jeu et ont tenu à tout prix à en finir avec leurs adversaires au temps réglementaire. Ils ont corsé l’addition après une perte de ballon de l’ailier gauche, Yannick Bolasie qui avait pris la place de Akolo.

MBEMBA AU TOP, BOLASIE AU FLOP

Le sociétaire d’Anderlecht auteur d’une prestation en deçà lors des matches perdus respectivement contre l’Ouganda et l’Égypte sur le score de 2-0 n’a fait que confirmer sa méforme.Le pays de l’océan indien a trouvé la faille après une tête du capitaine emblématique, Andriatsima à la 77ème minute.

Le portier des Léopards n’a pas pu une fois de plus enrayer le cuir.Le leader du groupe B a pensé faire le plus dur avec ce second but inscrit. Mais les fauves ne l’entendaient pas de cette oreille. C’est le défenseur Chancel Mbemba de Porto qui a donné l’espoir à tout un peuple en rétablissant l’équilibre à la 90ème minute de la tête après un corner de la droite vers la gauche.

Les coéquipiers de Bakambu ont dominé les deux prolongations et pouvaient même faire la différence vu le nombre d’occasions qu’ils se sont procurés. Mais ils ont buté soit sur le gardien soit la maladresse était au rendez-vous.Au finish 2-2. C’est ainsi qu’est intervenue la phase des tirs aux buts.

Le double vainqueur de la compétition est maladroit. Le capitaine Marcel Tisserand qui a pris le brassard après la sortie de Youssouf Mulumbu, a loupé en premier lieu son tir côté congolais.

Cédric Bakambu et Mpoku ont marqué respectivement avant que Yannick Bolasie envoie son tir dans le décor.C’est la joie côté malgache. Une équipe boosté par la présence de leur président, AndryRajoelina, le tout nouveau élu cette année.

Il a foulé le sol égyptien le même dimanche 07 juillet.

LES FAVORIS MAROC, CAMEROUN ET ÉGYPTE SORTENT PAR LA PETITE PORTE

Pour le compte des quarts de finale, Madagascar pour une première prestation en Can affrontera le vainqueur du match Ghana-Tunisie qui se déroule aujourd’hui.Les Fennecs d’Algérie de leur part ont confirmé leur bonne dynamique en étrillant le Syli national sur la note de 3-0.Les 8èmes de finale ont débuté le vendredi 05 juillet après deux jours de trêve.

Les Lions de l’ Atlas du Maroc leaders du groupe D avec 9 points étaient poussés à la sortie par les surprenants Écureuils du Bénin. C’était aux tirs aux buts 4-1 après le nul d’un but partout au temps réglementaire.

Les Lions de la Teranga ont battu les Crânes de l’Ouganda 1-0.Le samedi 06 juillet, les Super Eagles du Nigéria ont éliminé le tenant du titre. Les Lions indomptables ont chuté 3-2 après avoir pourtant mené 2-1.

Trois heures après, le pays hôte, les Pharaons d’ Égypte, leaders de la poule A avec 9 points également ont quitté leur Can. Leur bourreau, les Bafana Bafana d’Afrique du Sud, le 4ème meilleur 3ème.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

rdc-prison

Non-respect de la grâce présidentielle : La FBCP plaide pour la poursuite de la libération des prisonniers

Elle constate que sur les 700 prisonniers graciés par le Président de la République, moins …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire