fbpx
mercredi, 20 février 2019
Home / International / Déclaration du Chef de Bureau de la Politique de l’Institut de Recherche des Etats-Unis
Naenara - communiqué

Déclaration du Chef de Bureau de la Politique de l’Institut de Recherche des Etats-Unis

Le 16 décembre, le Chef de Bureau de la Politique de l’Institut de Recherche des Etats-Unis du Ministère des AE de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) a rendu publique une Déclaration.

La Déclaration note entre autres choses:

Lors de l’historique Sommet RPDC-USA en juin dernier au Singapour, les Dirigeants des deux Pays se sont engagés à améliorer les rapports RPDC-USA. Ce fut un évènement significatif pour assurer la paix et la sécurité dans la Région et le reste du monde. Actuellement ces rapports évoluent suivant la ferme volonté des Dirigeants des deux Pays d’appliquer loyalement la Déclaration Commune RPDC-USA de Singapour.

Pourtant, les Etats-Unis ne cessent de perpétrer, contrairement à l’évolution d’une telle situation, des actes d’hostilités abominables contre la RPDC ce qui me stupéfie et m’indigne.

Pendant ces six mois ayant suivi ledit Sommet, les politiciens US de haut rang, surtout le Secrétaire d’Etat, nous ont calomniés chaque jour avec méchanceté; le Département d’Etat et celui des Finances ont adopté les huit sanctions contre compagnies, particuliers et bateaux de notre Pays et aussi d’autres pays, y compris la Russie et la Chine, sous divers prétextes: lavement du fonds, transactions illégales par le changement de charges entre bateaux et cyberattaque.

Ces derniers jours, ils redoublent de frénésie dans leur campagne des droits de l’homme contre notre République en allant jusqu’à inscrire sur la liste des objets de leurs sanctions séparées des cadres responsables de notre République, Etat souverain, en invoquant le «problème des droits de l’homme». Actuellement, la communauté internationale applaudit chaleureusement les mesures de dénucléarisation dont nous avons pris l’initiative, et exige unanimement des Etats-Unis qu’ils répondent à nos efforts. Le Président TRUMP lui-même exprime à chaque occasion sa volonté d’améliorer les rapports RPDC-USA.

C’est en ce moment que le Département d’Etat américain cherche, à l’encontre de la parole de son Président, à faire retourner ces rapports au point de départ de l’année passée.

Quand ils sont des diplomates de l’Unique Superpuissance, ils devraient savoir au moins que les sanctions et la pression ne sont pas de mise pour nous.

Puisque nous savons trop bien que les hostilités RPDC-USA profondément enracinées ne seront dissipées d’emblée, nous prétendons améliorer les rapports RPDC-USA à la manière de faire un à un, à commencer par ce qu’est possible, et par étape, en privilégiant la création de la confiance mutuelle.

Si les politiciens de haut rang au sein de l’Administration américaine, y compris le Département d’Etat, croient pouvoir nous faire renoncer au nucléaire en intensifiant plus que jamais leurs sanctions et pression, et leur campagne des droits de l’homme contre nous, ces agissements n’ayant rien à voir avec la création de la confiance mutuelle, ils se trompent le plus grossièrement du monde, et le chemin conduisant à la dénucléarisation de la Péninsule coréenne risque d’être fermée pour toujours, résultat que nul ne souhaite voir se produire.

Nous conseillons aux Etats-Unis d’appliquer loyalement la Déclaration Commune RPDC-USA de Singapour, conscients ne fût-ce que maintenant que la «pression maximale» ne produira son effet sur nous.

Essayer encore

KIM JONG IL-

Au Palais du Soleil de Kumsu-san (16/02/2019)

KIM JONG UN, Président du Parti du Travail de Corée (PTC), Président du Comité des …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire