mercredi, 26 juin 2019
Home / A La Une / Désormais opérationnelles : « Rawsur et Rawsur Life Sa », premières sociétés d’assurances privées en RDC
G à D : Monique Muteba, Yashwin Hawoldar et le responsable de communication RAWSUR
G à D : Monique Muteba, Yashwin Hawoldar et le responsable de communication RAWSUR (Ph. Matininfos.net)

Désormais opérationnelles : « Rawsur et Rawsur Life Sa », premières sociétés d’assurances privées en RDC

Inauguré lundi 10 juin 2019 par Mme Félicité Muyaya Coco, Bourgmestre de la Gombe, le siège social de « RAWSUR et RAWSUR Life Sa » est situé à l’immeuble Paradiso à Kinshasa. Deux entités d’assurance  qui s’appuient sur quatre valeurs qui constituent leurs identités, à savoir, la confiance, l’innovation, le respect et l’excellence.

Rawsur

« Les produits fournis par RAWSUR Sa sont bien adaptés aux réalités du pays », souligne Mr Yashwin Hawaldar, Dg RAWSUR Life à la presse.  Ce qui constitue, dit-il une partie de l’innovation. Et d’ajouter celle liée à l’aspect du système informatique où toutes les données sont gardées  au niveau central pour qu’au moment d’un sinistre,  le client soit immédiatement déterminé. Il y a également la crédibilité et un service de qualité tant voulu par le peuple congolais.

Respect au capital humain

Pour Mr Yashwin, le groupe a toujours attaché une très grande valeur au capital humain. Dans cette optique, il a été créé deux sociétés d’assurance, « RAWSUR » qui fournira des couvertures pour les biens et « RAWSUR life Sa » qui assurera des services liés à la vie du Capital humain.

Il signale qu’il a été mis en place deux sociétés pour se conformer au code des assurances.  La stratégie de RAWSUR a été conçue autour de la satisfaction des assurés et sur l’expérience. De ce fait, l’entreprise s’est entourée des compétences humaines chevronnées en assurance, ramenant un savoir-faire et une technicité pointue, des systèmes d’information de dernière génération et des produits d’assurance répondant aux besoins du citoyen congolais et des acteurs économique. « Le capital humain est un facteur de réussite de n’importe quelle entreprise », déclare-t-il. Raison pour laquelle, les ressources humaines sont au centre de préoccupation de cette entreprise d’assurance, qui a aussitôt mis en place une stratégie de formation au profit des jeunes. « Nous allons créer une petite académie au niveau de RAWSUR et RAWSUR Life Sa dans le but de former tout nouveau recru à ces deux nouvelles entreprises », rassure-t-il. Dans le temps, il sera question d’un transfert complet de connaissance des membres actuels du personnel expatrié afin que le personnel local soit pleinement en mesure d’occuper plus de postes de responsabilité dans les années à venir.

Toutefois, faut-il noter que les produits peuvent être fournis tant pour un client particulier que pour une entreprise. Et ce groupe d’assurance a déterminé trois zones à travers le pays. Il s’agit de l’Est, l’Ouest et du Grand Katanga.

En matière d’assurance santé, RAWSUR est en train d’établir tout un réseau de centres médicaux. « Dans un premier temps, l’accès sera principalement possible pour les entreprises et en deuxième phase pour le citoyen», précise Mr Yashwin.

Booster l’économie du pays

Zain Rawji (Ph. Matininfos.net)
Zain Rawji (Ph. Matininfos.net)

A en croire Zain Rawji, Dg RAWSU Sa, la contribution de cette nouvelle firme d’assurance dans  le  développement  économique  de la RDC  se déclinera notamment en tant  qu’agent économique, engagé et dynamique.  Et  en  tant  qu’investisseur  institutionnel,  capable  de  recycler l’épargne  locale  en  sources  de  financement  pour  l’économie nationale.

A l’instar des économies développées, les fonctions de l’assurance au pays vont se résumer aux aspects entre autres à la  pérennisation  de  l’investissement,  en  favorisant  la reconstruction ou le remplacement des biens détruits ou volés, à travers  les  produits  d’assurance  adaptés  aux  besoins  des entreprises  et  des  particuliers.  L’exemple  de l’assurance automobile, habitation, l’assurance multirisques professionnelle et industrielle, l’assurance  transport  de  marchandise  et l’assurance.

En dépit de cela, l’assurance participe aux dépenses sociales des ménages dans toutes ses classes à travers des produits couvrant les risques liés à la santé et à la vie. Afin de gagner ce nouveau défi, la réussite de la libéralisation du secteur des assurances passe par un effort de sensibilisation sur les bénéfices de la couverture d’assurance auprès de la population et de l’ensemble des acteurs  économiques. « Soyez rassurez que RAWSUR  et RAWSUR  Life  seront  présentes,  actives  et  dynamiques  sur  ce  terrain  de  la communication et de la pédagogie », déclare-t-il.

Satisfecit d’ARCA

Représentant Dg de l’Autorité de Régulation du Contrôle des Assurances (ARCA), Robert Matungala reconnait que la libéralisation des marchés des assurances constitue une réponse stratégique du secteur financier en RDC qui vient combler une lacune dans le secteur financier.

A l’en croire, il était plus que temps, à l’instar du secteur bancaire, que le secteur des assurances connu pour jouer le rôle d’intermédiation financière, pourvoyeuse des ressources de financement à Long terme trouve son dynamisme comme sous d’autres cieux. Le vœu le plus ardent d’ARCA est l’éclosion de secteur des assurance à même de contribuer efficacement à la création d’emploi et de richesse, à la protection de personnes et des investissements privés et particulièrement à la promotion d’une classe moyenne et d’investisseurs congolais dans ce secteur financier de notre pays. Car, le besoin en terme de couverture d’assurance est énorme tant au niveau des entreprises que des particuliers.

Il avoue que les entreprises ont du mal à trouver au niveau local, des produits adaptés à leur besoin spécifique. A cet effet, elles s’assurent à l’étranger à des coûts très élevés, parfois ne s’assurent pas du tout par méconnaissance de l’utilité du service.

Il aimerait que Rawsur Sa et Rawsur Life ainsi que d’autres opérateurs agréés contribuent à la mise en place du secteur des assurances susceptible de répondre aux besoins des populations et des entreprises.

Selon lui, le processus de libéralisation du marché des assurances en RDC a été lent et fastidieux.  Car l’objectif était de mettre en place des bases solides afin d’avoir un marché moderne, conforme aux standards internationaux. Cela, en terme d’assurance et protégeant au mieux les intérêts des assurés et avoir des opérateurs de bonne qualité tant sur le plan de la solidité financière que de l’honorabilité.

Judith Asina

Essayer encore

Les finalistes de l'école secondaire devant le Centre de passation de l' Examen d' État au Collège Saint Georges.

Exetat 2019/Kintambo et Bandalungwa : Les élèves studieux travaillent, les paresseux râlent suite à une surveillance rigoureuse

La phase finale de l’ Examen d’État a débuté, hier lundi 24 juin en RDC. …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire