mercredi, 13 novembre 2019
Home / Societé / Diversity Visa Lottery américaine 2019 : Le passeport biométrique en amont ou rien ! Gare au leurre des cybers cafés
Dv Lottery

Diversity Visa Lottery américaine 2019 : Le passeport biométrique en amont ou rien ! Gare au leurre des cybers cafés

La Diversity Visa Lottery américaine édition 2019 a débuté  le mercredi 2 octobre à 16h GMT soit 17 heures de Kinshasa. La principale nouveauté pour cette édition est le passeport en cours de validité qu’il faut impérativement intégrer en amont pour remplir les critères. Au cas contraire, jouer sans tenir compte de cet élément majeur, c’est une auto-exclusion, une disqualification. C’est que l’on peut lire dans le site officiel de l’ambassade du pays de l’Oncle Sam.

Les jours se suivent mais ne ressemblent pas pour tous les prétendants de différente nationalité en l’occurrence les congolais qui tentent leur chance pour aller aux États-Unis d’Amérique.

Le passeport biométrique tombe désormais sur la table des critériums. Pas question de tergiverser, de négocier là-dessus ça passe ou ça casse, c’est ça ou ce n’est pas ça.

Ne pas se conformer c’est comme pour un candidat à la présidentielle qui ne s’est pas pourtant enrôlé mais qui revendique la victoire après la publication des résultats.

L’avènement du président Donald Trump en novembre 2016 à la Maison Blanche  a inéluctablement bougé les lignes en matière d’immigration.

 Adepte de la politique « l’Amérique aux américains » chère au président Monroe, il ne cesse de rester intransigeant sur la question. Trois ans après, le 45ème président de la première puissance mondiale  et contrairement à son prédécesseur Barack Obama voit midi à sa porte.

Ce document légal qui est une identité et que tout congolais doit en principe détenir semble être un luxe pour plus d’un dans un pays où un habitant vit avec moins un dollar américain par jour.

Il revient sur papier à 185 USD et 250 USD dans les   couloirs si la personne qui désire l’avoir est engagée dans une course contre la montre.

LA SUPERCHERIE DES CYBERS CAFÉS

Le constat dans certains cybers café de Kinshasa c’est qu’ils font fi de cette obligation de l’ambassade des États-Unis.

D’ailleurs leurs  tenanciers assurent les potentiels clients qu’ils peuvent jouer sans détenir le passeport en cours de validité au préalable,  » Tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute » a dit l’écrivain français, Jean De La Fontaine dans  » Le corbeau et le renard « .

Ce, dans un pays où plusieurs gentilés adorent consommer le mets estampillé  » les ont dit » à toutes les sauces et à toutes les heures.

Ils laissent entendre qu’une  fois que les noms d’heureux gagnants par le  » miracle de chez nous » vu du Congo métaphysique figurent sur la liste, ils peuvent alors entamer des démarches pour l’obtention de ce document officiel.

C’est le cas de quelques cybers café dans la capitale : Kintambo, Bandalungwa, Kasa-Vubu et Kalamu pour ne citer que ces communes  exigeant entre 5 et 10 USD.

« La DVLotery est une opportunité pour les congolaises et congolais de tenter leur aventure aux États-Unis d’Amérique. Les gens viennent chaque année ici chez nous, c’est une question de chance mais il y a plus ou moins 70% de gens qui gagnent dans notre cyber.

Le résultat est donc positif. J’invite mes compatriotes de jouer car on ne sait jamais, ils ne doivent pas attendre fin-octobre ou début novembre pour se précipiter. Le passeport biométrique ne pose pas problème, il sera pris en compte après. Avec 5 USD, on peut concrétiser son rêve américain.« , a indiqué l’un des tenanciers de cyber café sur l’avenue Kasa-Vubu à Bandalungwa.

En sillonnant çà et là c’est le même son de cloche. Dans le chef de la population, un bon nombre de gens disent amen faute de connaissance devant ces prédicateurs qui annoncent non pas la bonne nouvelle mais la mauvaise.

LA MISE EN GARDE DES GAGNANTS ET DE   L’AMBASSADE AMÉRICAINE

En revanche une frange de la population est d’avis qu’il faut avoir le passeport sinon c’est un faux départ et quand bien même la photo est dans les normes exigées et que l’on remplit d’autres critères.

 » Malheureusement beaucoup sont ignorants et se laissent bernés par certaines personnes dont celles qui sont dans des cybers cafés. Nous n’aimons plus lire. Personne n’a le monopole du savoir quand on ne connaît pas il faut se renseigner auprès des personnes averties.

C’était le cas pour moi, j’ai quelques rudiments en anglais et je me suis fait violence pour que l’une de mes amies manipulant mieux la langue de Sheakspeare puisse m’aider. Sans passeport, c’est déjà un fiasco bien entendu« , a affirmé Bella Opendo, finaliste en 6ème latin-philo et  habitant sur Loadi à Kintambo.

L’un des gagnants de DV Lottery en 2009 et vivant dans la ville de Dallas, Orman Mukeba  qui est à Kinshasa depuis septembre  est formel  » Sans passeport cette année c’est de la pure escroquerie. « .  Une thèse corroborée dans un forum whatsapps par Patrick Wanzila qui vit également au pays de Martin Luther King.

« Postulez-vous pour # DV2021 ? Vous devez avoir un passeport valide. En cas de perte ou de détérioration de votre passeport actuel, les participants doivent faire une copie de la page biométrique de leur passeport et la garder avec d’autres documents importants pour la conservation de l’enregistrement en toute sécurité. Les personnes sélectionnées doivent être en mesure de fournir une preuve de leur passeport valide utilisé au moment de leur inscription. Ne pas le faire pourrait entraîner une disqualification. #DiversityVisa »  peut-on lire dans le site officiel de l’ambassade des États-Unis en RDC il y a quelques heures.

Les 5 conditions sont les suivantes :

  • Venir d’un pays éligible
  • Faire les études secondaires
  • Donner des informations une seule fois
  • Utiliser une photo récente
  • Fournir les informations d’un passeport valide

La DV Lottery prendra fin le 05 novembre et pour des informations spécifiques, il est impérieux de consulter le site dvlottery.state.gov.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire