mercredi, 26 juin 2019
Home / A La Une / Ebola : 98 agents de santé contaminés
Min Santé RDC - Agents Contaminés

Ebola : 98 agents de santé contaminés

Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 98,5, soit 9 % de l’ensemble des cas confirmés/probables dont 34 décès.

C’est le Ministère de la santé qui l’a annoncé dans son rapport du samedi 11 mai 2019. Au total 56.866.679 personnes ont déjà été contrôlées à travers les 80 points d’entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) opérationnels.

Cependant, 295.516 voyageurs sont passés aux points de contrôle et points d’entrée vendredi 10 mai 2019. 1.019 ont refusé le contrôle sanitaire (0,3 %). 98 agents de santé contaminés dont 1 agent de santé de Butembo, non-vacciné.  Parmi les agents contaminés, 34 décès ont été comptabilisés.

Soutient à la riposte

Vendredi 10 mai 2019, le Gouverneur ai du Nord-Kivu est arrivé à Butembo  avec une délégation interinstitutionnelle composée du comité provincial de sécurité et de membres de l’assemblée provinciale de cette province.  Objectif ?  Effectuer une mission d’évaluation de la situation sécuritaire.

Cette visite a commencé par une audience avec les coordonnateurs de la riposte contre Ebola le vendredi.

Le jour suivant, soit samedi 11 mai qu’un dialogue social a été organisé entre les autorités provinciales et les représentants des différentes couches sociales. Les discussions se sont concentrées sur les problématiques sécuritaires et sanitaires.

 A cet effet, Plusieurs personnalités ont pris la parole, notamment le président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) de Butembo-Lubero, le premier vice-président de la Société civile coordination provinciale du Nord-Kivu et des journalistes.

Dr Justus Nsio, Coordonnateur de la riposte à Butembo, a profité de l’occasion pour expliquer l’évolution de l’épidémie dans la ville avant de leur rappeler l’importance d’une prise en charge médicale rapide. Une rencontre qui s’est clôturé par un engagement ferme des différentes couches de la population de Butembo de s’approprier la riposte et d’accepter les consignes des médecins pour lutter contre Ebola. Et le Gouverneur ai a annoncé la tenue d’une réunion de haut niveau à Kinshasa pour adopter de nouvelles mesures sécuritaires à Butembo et ses environs.

Statistiques

Depuis le début de l’épidémie jusqu’au 10 mai, le cumul des cas est de 1.662, dont 1.574 confirmés et 88 probables. Au total, il y a eu 1.112 décès (1.024 confirmés et 88 probables) et 446 personnes guéries. 325 cas suspects sont en cours d’investigation ; 13 nouveaux cas confirmés, dont 5 à Butembo, 2 à Kalunguta, 2 à Mandima, 1 à Musienene, 1 à Mabalako, 1 à Katwa et 1 à Masereka ; 7 nouveaux décès de cas confirmés, dont 6 décès communautaires, parmi lesquels 3 à Butembo, 2 à Kalunguta et 1 à Katwa. Il y a également 1 décès au Centre de Traitement d’Ebola (CTE)  de Mabalako ainsi que 2 nouveaux guéris sortis des CTE, dont 1 à Butembo et 1 à Beni. Il faut signaler qu’1 agent de santé de Butembo, non-vacciné, figure parmi les nouveaux cas confirmés.

En outre, 113 667 personnes ont déjà été vaccinées. Le Ministère de la santé rapporte 550 personnes vaccinées, rien que pour le 10 mai 2019.

Parmi les personnes vaccinées, 30.484 sont des contacts à haut risque (CHR), 54.771 sont des contacts de contacts (CC), et 28.412 sont des prestataires de première ligne (PPL).

Personnes vaccinées par zone de santé: 30.546 à Katwa, 23.888 à Beni, 13.803 à Butembo, 7.614 à Mabalako, 5.778 à Mandima, 3.608 à Kalunguta, 3.070 à Goma, 2.928 à Komanda, 2.569 à Oicha, 1.980 à Kayna, 1.930 à Masereka, 1.915 à Vuhovi, 1.748 à Kyondo, 1.472 à Lubero, 1.487 à Bunia, 1.357 à Karisimbi, 1.197 à Musienene, 1.025 à Biena, 1.012 à Mutwanga, 690 à Rutshuru, 557 à Rwampara (Ituri), 527 à Nyankunde, 496 à Mangurujipa, 420 à Mambasa, 355 à Tchomia, 342 à Kirotshe, 333 à Lolwa, 254 à Alimbongo, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.

Il faut signaler que le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.

Judith Asina

Essayer encore

Les finalistes de l'école secondaire devant le Centre de passation de l' Examen d' État au Collège Saint Georges.

Exetat 2019/Kintambo et Bandalungwa : Les élèves studieux travaillent, les paresseux râlent suite à une surveillance rigoureuse

La phase finale de l’ Examen d’État a débuté, hier lundi 24 juin en RDC. …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire