fbpx
samedi, 16 février 2019
Home / A La Une / Ebola : L’armée congolaise touchée
FARDC

Ebola : L’armée congolaise touchée

Ils sont originaires d’Oicha et travaillent à l’aéroport de Butembo dans le Nord-Kivu, province située dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo. Deux militaires ont été guéris après avoir passé cinq jours au Centre de Traitement Ebola (CTE).

C’est le Ministère de la santé qui rend public cette information. En effet, des cas de Maladie à Virus Ebola (MVE) ont été notifiés récemment dans l’armée nationale congolaise dans la ville de Butembo. Il s’agit de deux militaires, originaires de la zone de santé de Oicha et travaillant à l’aéroport de Butembo, été identifiés comme cas confirmés d’Ebola en date du 12 janvier 2019. Les deux ont passé cinq jours au Centre de Traitement d’Ebola et sont sortis guéris.

A part ces deux cas, il y a eu trois cas suspects pour lesquels les tests de laboratoire étaient négatifs.

Par ailleurs, le 4 février 2019, six policiers ont été admis comme cas suspects à Butembo et ils ont été déchargés après que les tests de laboratoire soient revenus négatifs.

Statistiques

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 800, dont 739 confirmés et 61 probables. Au total, il y a eu 502 décès parmi lesquels 441 confirmés et 61 probables ainsi que 271 personnes guéries. Il y a également 178 cas suspects en cours d’investigation ; 2 nouveaux cas confirmés, dont 1 à Oicha et 1 à Kyondo ; 3 nouveaux décès de cas confirmés c’est-à-dire 1 décès communautaire à Kyondo, 2 au CTE, dont 1 à Butembo et 1 à Katwa ; 7 nouveaux cas probables (décès historiques) validés à Katwa.

Le ministère de la santé promet de fournir plus d’informations à ce sujet très prochainement.

Cependant, 4 nouvelles personnes ont été guéries et sorties du CTE de Butembo.

Il signale que 76.425 personnes ont été vaccinées, dont 20.473 à Beni, 19.171 à Katwa, 8.517 à Butembo, 6.076 à Mabalako, 2.736 à Kalunguta, 2.201 à Goma, 2.200 à Komanda, 1.844 à Oicha, 1.663 à Mandima, 1.203 à Kayina, 1.162 à Kyondo, 1.157 à Karisimbi, 1.054 à Bunia, 953 à Vuhovi, 920 à Masereka, 744 à Mutwanga, 700 à Lubero, 590 à Rutshuru, 567 à Biena, 527 à Nyankunde, 510 à Musienene, 355 à Tchomia, 306 à Mangurujipa, 254 à Alimbongo, 207 à Kirotshe, 125 à Nyiragongo, 100 à Rwampara, 97 à Watsa (Haut-Uélé), et 13 à Kisangani.

Toutefois, le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 19 mai 2018.

Judith Asina

Essayer encore

kyungu wa ku-mwanza

RDC/Assemblée Nationale: Gabriel Kyungu, Président du bureau provisoire quitte son poste

Doublement élu, député national et député provincial et également doublement Président des bureaux provisoires de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire