fbpx
mardi, 26 mars 2019
Home / A La Une / Ebola : Mort d’un homme suite à une intervention de la police à Biena dans le Nord Kivu
Centre de traitement d'Ebola dans la zone de Butembo en RDC
Centre de traitement d'Ebola dans la zone de Butembo en RDC (photo d'illustration). © John Wessels/AFP

Ebola : Mort d’un homme suite à une intervention de la police à Biena dans le Nord Kivu

L’incident s’est déroulé mercredi 13 mars 2019 suite à l’intervention  de la police  qui voulait disperser la foule qui saccageait le Centre de Transit de Mambowa, situé dans le centre de santé de Biena dans la Province du Nord-Kivu en RDC.  

Selon le Ministère de la santé qui révèle cette information, tout est parti du refus de la population de laisser une équipe de la riposte effectuer un prélèvement sur le corps d’un homme suspecté d’être mort d’Ebola dans un centre de santé local. La foule s’en est également prise à l’Hôpital Général de Référence de Biena, dont un bâtiment nouvellement réhabilité. C’est en ce moment que la Police est intervenue pour la foule. Malheureusement, un jeune homme est décédé après avoir été touché par une balle perdue et un autre a été blessé.

Conséquence ? Toutes les activités de riposte ont été suspendues pour la journée. Ainsi, une délégation constituée de l’administrateur du territoire et de plusieurs notables de la région se trouve-t-elle à Biena dès ce vendredi 15 mars 2019 afin d’échanger avec la population pour apaiser la situation.

Pour e découdre, le Ministère de la Santé a demandé au Ministère de l’Intérieur d’ouvrir une enquête sur les incidents survenus pendant cette journée.

Statistiques

Depuis le début de l’épidémie jusqu’au mercredi 13 mars 2019, le cumul des cas est de 932, dont 867 confirmés et 65 probables. Au total, il y a eu 587 décès (522 confirmés et 65 probables) et 309 personnes guéries. 210 cas suspects en cours d’investigation; 5 nouveaux cas confirmés, dont 3 à Mandima, 1 à Kalunguta et 1 à Lubero ; 3 nouveaux décès de cas confirmés, dont 1 décès communautaire à Mandima ; 2 décès au CTE de Butembo ; 1 nouveau patient guéri sorti du CTE Butembo.

Les décès survenus au niveau des CTE sont provisoirement enregistrés dans les zones de santé d’implantation des CTE dans l’attente de reclassification dans la zone de santé de notification des cas.

La catégorie des cas probables reprend tous les décès pour lesquels il n’a pas été possible d’obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.

Le Ministère de la santé indique qu’un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d’un Centre de Traitement Ebola.

Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 87.985 personnes ont été vaccinées, dont, 22.336 à Katwa, 20.849 à Beni, 10.939 à Butembo, 6.109 à Mabalako, 2.935 à Kalunguta, 2.683 à Goma,  2.453 à Mandima, 2.317 à Komanda, 2.084 à Oicha, 1.389 à Kyondo, 1.357 à Karisimbi, 1.340 à Kayina,  1.315 à Bunia, 1.136 à Masereka, 1.064 à Vuhovi, 957 à Lubero, 772 à Mutwanga, 767 à Biena,  756 à Musienene, 690 à Rutshuru, 527 à Nyankunde, 519 à Rwampara (Ituri), 496 à Mangurujipa, 355 à Tchomia, 333 à Lolwa, 280 à Mambasa, 254 à Alimbongo, 250 à Mweso, 245 à Kibirizi, 207 à Kirotshe, 161 à Nyiragongo, 97 à Watsa (Haut-Uélé) et 13 à Kisangani.

Il faut signaler que le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Ethique dans sa décision du 19 mai 2018.

Judith Asina

Essayer encore

ibenge-mulumbu-conference-avant-match-liberia

RDC-Libéria/ Ibenge: « Un match couperet avec tout le poids du pays, le passage du président a été un gros booster mental »

Le sélectionneur national de la RDC, Jean-Florent Ibenge Ikwange, a vanté le gros travail mental …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire