mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / Ebola : Une réunion interministérielle attendue aujourd’hui à Goma
ebola msf
Illustration (Photo / MSF)

Ebola : Une réunion interministérielle attendue aujourd’hui à Goma

La rencontre préparatoire de cette réunion s’est tenue vendredi 18 octobre 2019 à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu en RDC. Une assise  qui présidée par le Ministre  provincial de l’Intérieur en présence de la coordination générale de la riposte, une délégation mixte venue de Kinshasa composée des quelques membres du secrétariat technique Comité multisectoriel de l’épidémie à Maladie à virus Ebola (CMRE/ST), du Protocole d’Etat et de l’Union africaine (UA), ainsi que les autorités politico-sanitaires provinciales.

En effet, la réunion interministérielle nécessite une participation active et une appropriation de l’activité avec les autorités provinciales en vue d’un résultat optimal sur les aspects organisationnels, protocolaires et sécuritaires.

Prof. Michel Kaswa, Représentant du CMRE/ST a indiqué que ladite réunion s’inscrit dans le cadre de la riposte à la Maladie à Virus Ebola (MVE) et de la volonté du Chef de l’Etat, à pouvoir mettre fin rapidement à  cette 10ème épidémie qui sévit en République démocratique du Congo, précisément dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu ainsi que de l’Ituri.

Pour sa part, le chargé de mission de l’Union Africaine (UA) a signalé que le Gouvernement congolais, en collaboration avec l’OMS et son institution, organisera cette réunion de cadre de collaboration transfrontalière entre les  différents ministres de la Santé des neuf (9) pays de la région, dont la RDC fera partie.

Il faut noter qu’en plus des réunions bilatérales avec certains pays voisins, notamment le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda, et la  dernière visite en RDC de la Commissaire aux affaires sociales de l’UA, la mobilité intense des populations et le risque élevé de propagation régionale justifient la mise en place  d’un cadre de collaboration et d’échanges d’informations fructueux  sur les mouvements des populations et des biens. Ce, afin d’anticiper la riposte sur les aspects de préparation opérationnelle des pays limitrophes et des zones avoisinantes des foyers en épidémie.

Aussi, cette réunion connaitra-t-elle la participation des plusieurs personnalités de la RDC, tant nationales qu’internationales.

Statistiques

Depuis le début de l’épidémie jusqu’au dimanche 20 octobre, le cumul de cas est de 3.235, dont 3.119 confirmés et 116 probables. Au total, il y a eu 2.165 décès  parmi lesquels 2049 confirmés et 116 probables  au-delà de 1042 personnes guéries. Le comité national multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola qui donné cette information révèle qu’aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 161, soit 5 % de l’ensemble des cas confirmés ou probables, dont 41 décès.

Cependant, il est utile d’observer les mesures du comité national multisectoriel pour lutter contre la maladie. Il s’agit essentiellement, du respect des mesures d’hygiène de base, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou à la cendre ; Si une connaissance venant d’une zone en épidémie vient vous rendre visite et qu’elle est malade, ne la touchez pas et appelez directement le numéro vert de la protection civile du Nord-Kivu ; Si vous êtes identifiés comme contact d’un malade d’Ebola, acceptez d’être vacciné et suivi pendant 21 jours ; Si une personne décède à cause d’Ebola, respectez les consignes pour les enterrements dignes et sécurisés. Un mode d’enterrement qui respecte les coutumes et traditions funéraires tout en protégeant la famille et la communauté de la contamination par le virus Ebola.

Pour tous les professionnels de la santé, respecter les mesures d’hygiène dans les centres de santé et déclarez toute personne malade présentant les symptômes d’Ebola, c’est-à-dire fièvre, diarrhée, vomissement, fatigue, anorexie, saignement.

Si tous les citoyens respectent ces mesures sanitaires préconisées par le Secrétariat, il est possible de mettre fin rapidement à cette 10ème épidémie.

Judith Asina

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire