vendredi, 19 juillet 2019
Home / A La Une / Edification de Kinshasa : « Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils » tend la main à Gentiny Ngobila
 Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils tend la main à Gentiny Ngobila

Edification de Kinshasa : « Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils » tend la main à Gentiny Ngobila

Spécialisée entre autres dans les bâtiments et travaux publics, le Président Directeur Général du groupe Ebomaf ainsi qu’une forte délégation de cette firme burkinabè, a été reçu mercredi 3 juillet 2019 par le Gouverneur de la ville de Kinshasa. Une rencontre dont les discussions ont tourné autour de l’édification et la construction de la capitale de la République Démocratique du Congo.

En effet, Mahamadou Bonkoungou, patron d’Ebomaf est venu proposer son offre de service à l’autorité urbaine. Pour lui, la firme est disposée à participer à l’édification et à la construction de la ville province de Kinshasa tel que voulu par son premier citoyen, dans le cadre de la coopération Sud-Sud. Ce, par la construction des routes, des ponts et autres.
Selon le PDG, Ebomaf dispose des ressources nécessaires pour pré-financer n’importe quel ouvrage que la ville solliciterait. Aussi, rassure-t-il avoir en son sein, une banque capable de mettre les moyens en jeu au cas où le gouverneur acceptait de conclure un partenariat avec elle.

A la suite de cette rencontre, Mahamadou Bonkoungou a indiqué que son interlocuteur s’est montré réceptif et lui a réservé un accueil chaleureux.

Il faut signaler que l’Entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF) est une firme ouest africaine, précisément burkinabè, implantée dans dix pays d’Afrique. Elle est spécialisée entre autres dans les bâtiments et travaux publics notamment les ponts, les routes et autres infrastructures. Elle compte plusieurs réalisations dans ce domaine au Burkina Faso, où elle a aménagé la zone des activités commerciales et administratives. Elle y a également assuré les travaux de prolongement du boulevard de Tensoba et le bitumage de la route Koudougou-dedougou.

Judith Asina

Essayer encore

rdc-prison

Non-respect de la grâce présidentielle : La FBCP plaide pour la poursuite de la libération des prisonniers

Elle constate que sur les 700 prisonniers graciés par le Président de la République, moins …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire