lundi, 15 octobre 2018
Home / A La Une / Enjeux électoraux : Stephen Bwansa appelle à un appui tous azimuts
Stephan Bwansa photo news -

Enjeux électoraux : Stephen Bwansa appelle à un appui tous azimuts

« Il est de notre devoir d’appuyer le processus électoral déjà encours pour que celle-ci laisse grandement la place à la reconstruction économique et industrielle de nos états respective », a déclaré le Secrétaire Exécutif du PPRD/Chine dans une réflexion. Stephen Bwansa estime que le développement intellectuel de l’économie verte doit être la réponse aux questions de liberté et non un espace du non droit national et international. Car l’égalité de naissance est un droit reconnu à tous et la liberté démocratique ne peut souffrir d’interprétation en RDC.

À l’en croire, il est vrai que le passé a construit le  présent  alors que c’est l’instant de consolider le futur. Entre-temps, il faut reconnaître que la démocratie est une œuvre conçue par le cerveau humain pour poursuivre le bien en trouvant en elle-même le vrai sens du mot  liberté. Il s’agit d’un  pouvoir consistant à transformer, innover et produire les chaînes des richesses en vue de bâtir la nation.

Il relève en effet Cinq caractéristiques la procédure de la liberté verte, parmi lesquelles l’origine qui en tant que première profondeur  de la puissance venant de Dieu avec deux fondements. Allusion faite ici au choix de la  lumière  pour la vie et la conséquence du développement de construction.

Faisant un plongeon dans l’histoire de la RDC, Stephen Bwansa compare son approche idéologique à  la vision de Lumumba, Mzee Laurent Kabila et de son successeur, fondée sur la valeur de liberté additionnelle de la nation pour s’accorder au besoin fondamental de la dignité humaine sur la terre. « D’où, la démocratie verte telle que nous la connaissons, défend les valeurs de la diversité, du pluralisme comparable aux racines et branches d’un arbre créé pour résister aux forces du vent extérieur d’une part et d’autre part, produire des fruits tirés de la  sève pour former un corps », relève-t-il. Il indique ici que c’est la formule simple tirée de la nature qui  diversifie un espace de terre dans le but de retrouver la conformité et l’harmonie. Ce qui explique selon lui, le fait pour le Christ  en son temps, de prêcher la soumission aux lois ainsi que des services qu’un Chrétien doit s’acquitter envers la nation afin de contribuer à la construction de l’état. « Rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », dit la Bible.

En dehors de cela, il présente un modèle d’équilibre et responsabilité partagé qui ne forme qu’un corps pour respecter la nature de lois sur la terre, entre autres la dimension introvertie de l’autonomie. Car, la dimension intérieure des besoins  de l’homme est identifiée par des besoins sociaux  qui donnent naissance à des types  de conflit matériel. Cela, afin que par la force de la gouvernance et d’un sens de maturité d’obéissance, des lois ont parachevé progressivement les résolutions de la crise sociale économique, politique et culturelle que peut traverser un état démocratique au cours de son histoire.

JAW

Essayer encore

Meeting Lubumbashi 13 octobre 2018

Lubumbashi: ACAJ et IRDH dénombrent quatre abus majeurs des droits humains commis le 13 octobre 2018

Dans un communiqué conjoint publié ce dimanche 14 Octobre 2018, l’Association congolaise pour l’accès à …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire