KIM JING UN

Information sur la 5ème Session Plénière du 7ème Comité Central du Parti du Travail de Corée : «Franchissons tous les obstacles à notre marche par une percée de front»

La 5ème Session Plénière du 7ème Comité Central (CC) du Parti du Travail de Corée (PTC) a eu lieu du 28 au 31 décembre 2019 au siège du CC du PTC, inspirant le grand espoir et retenant la vive attention de tous les membres du PTC et autres citoyens ainsi que de tous les officiers et soldats de l’Armée Populaire de Corée (APC). Cette session plénière, convoquée à un tournant historique dans l’effort mené sous la direction du PTC pour anticiper de nouvelles victoires, constitue un événement faisant date dans l’histoire du PTC et dans les annales de l’édification d’une Puissance indépendante, pour avoir proposé un grand programme immortel visant à franchir de front les difficultés d’une gravité inouïe, à sauvegarder jusqu’au bout la souveraineté et les intérêts suprêmes du Pays et à ouvrir la voie de la victoire de la cause révolutionnaire de Juché sous le drapeau d’une richesse et d’une puissance en toute indépendance.

KIM JING UN

KIM JONG UN, Président du PTC, a présidé la session plénière.

A cette session plénière ont pris part les membres titulaires et suppléants du CC du PTC et les membres de sa Commission Centrale de Vérification du PTC.

KIM JING UN

De même, y ont assisté à titre d’observateurs les cadres du CC du PTC, des ministères, d’autres organismes centraux, les présidents des comités populaires des provinces, les présidents des comités d’économie rurale des provinces, les présidents des comités des villes et des arrondissements du PTC, les cadres de secteurs et d’unités importants et d’organismes des forces armées.

KIM JING UN

Sur mandat du Bureau Politique (BP) du CC du PTC, KIM JONG UN a présidé la session plénière.

A l’ordre du jour de la session plénière figuraient les points suivants:

  1. Orientation à suivre dans la lutte immédiate dans la situation intérieure et extérieure actuelle
  2. Questions d’organisation
  3. Révision et amendement du recueil des mots d’ordre du CC du PTC
  4. Célébration solennelle du 75ème anniversaire de la fondation du PTC

Le 1er point de l’ordre du jour a été mis en discussion.

KIM JONG UN a présenté son rapport historique sur le 1er point.

Pendant ces 8 mois qui ont suivi la 4ème Session Plénière du 7ème CC du PTC, se sont succédés des luttes intenses et des progrès intrépides, a-t-il mentionné, relatant que le PTC s’est attaché inlassablement à établir, à maintenir et à appliquer la Ligne politique extérieure et intérieure pertinente axée sur les besoins, les droits et les intérêts impérieux du Peuple coréen et sur la sauvegarde de la souveraineté et de la sécurité de l’Etat. Pour poursuivre sans cesse au nom de nouvelles victoires le trajet de combat que nous avons suivi avec courage sous le drapeau de la richesse, de la puissance et de la prospérité en toute indépendance, a-t-il fait remarquer, il faut augmenter la dimension de notre marche révolutionnaire, alors que la tendance de la situation actuelle et les immenses tâches qui s’imposent à nous exigent des mesures appropriées et audacieuses reposant sur une appréciation lucide de la réalité. Le CC du PTC a convoqué la présente session plénière, a-t-il signalé, afin d’analyser et d’apprécier sur tous les plans et en profondeur les obstacles et les difficultés objectifs et subjectifs en travers de la marche grandiose et dynamique de notre Révolution et d’arrêter des mesures décisives visant à accélérer encore l’édification du socialisme.

Il a proposé la ligne révolutionnaire consistant à mener une attaque de front comme l’exigent la situation actuelle et le développement de la Révolution.

Notre force autonome ayant pour moteur reposant sur notre indépendance et nos capacités s’est accrue davantage à travers la lutte intense menée pour l’application des Décisions de la 4ème Session Plénière du 7ème CC du PTC, a-t-il estimé, faisant remarquer l’opiniâtreté et les immenses potentialités qu’ont démontrées à l’évidence l’Etat et le Peuple pour aller dignement de l’avant en affrontant les difficultés à l’Appel du PTC invitant à donner un grand essor à l’édification du socialisme en portant plus haut encore la bannière de la confiance en soi. Les défis qui nous ont été jetés pendant ces derniers mois étaient si atroces et périlleux que nul autre n’aurait pu tenir un seul jour sous leur effet, a-t-il mentionné, mais cependant, aucune difficulté n’a pu ni arrêter ni ralentir l’assaut de notre Peuple qui, en agissant sans crainte en un seul bloc solide, a accompli successivement d’énormes performances au niveau de l’accroissement de la force de l’Etat et de la capacité de défense du Pays. Et de poursuivre: Les travaux immenses et complexes consistant à développer les systèmes d’armes de pointe dont le monopole appartenait aux Pays avancés du point de vue de la science et de la technique de la défense nationale nous réclamaient de trouver nous-mêmes et sans aide extérieure des solutions novatrices au niveau scientifique et technique et ce sont nos forces autonomes, c’est-à-dire nos scientifiques, nos dessinateurs et nos ouvriers de l’industrie de guerre dignes de confiance qui ont accompli parfaitement ces tâches d’études. C’est là une grande victoire, notre prise en possession successive des systèmes d’armes stratégiques prospectifs conçus par le PTC constitue un grand événement dans le développement des forces armées de notre RPDC (République Populaire Démocratique de Corée) et la défense et l’assurance de notre souveraineté et de notre droit à l’existence. Ce bond vers la science de la défense nationale de pointe rendra irréversible la tendance à la hausse de notre technologie militaire, accélérera plus que jamais l’ascension de notre potentiel national, augmentera notre contrôle sur la situation politique environnante et infligera une inquiétude et une terreur profondes et atroces à l’ennemi. Désormais, plus les Etats-Unis traîneront et hésiteront à régler les rapports RPDC-USA, plus ils se verront obligés de rester dépourvus de tout moyen pour faire face à la puissance de la RPDC qui croît de façon imprévisible et finiront par être réduits à une impasse.

KIM JING UN

KIM JONG UN a évoqué également les succès obtenus dans les domaines de l’édification économique. Il a mentionné qu’une récolte d’une abondance sans précédent, dépassant celle de l’année record, a été obtenue dans l’agriculture malgré les nombreuses restrictions causées par les sanctions atroces des forces hostiles et en dépit des désavantages climatiques successives, que les travaux de la 2ème tranche de l’aménagement de la Ville Samji-yon ont été achevés, aboutissant à la fière naissance dans ce centre de formation aux traditions révolutionnaires d’un merveilleux modèle de ville de montagne moderne, d’une ville provinciale idéale et que la construction de la Ferme de Serre légumière et de la Pépinière de Jungphyong ainsi que de la Station Thermale de villégiature de Yang-dok a été achevée comme l’entendait le PTC, œuvres de la civilisation avancée qui peuvent être données en cadeau au Peuple.

KIM JONG UN a fait remarquer que les travaux de réalisation des projets qui se déroulent simultanément dans plusieurs endroits du Pays, notamment la Zone Touristique côtière Kalma à Wonsan, l’Usine d’Engrais phosphatés de Sun-chon, les centrales électriques de Orang-chon et de Tan-chon, ont été poursuivis correctement et que presque tous les secteurs de l’économie nationale, y compris la métallurgie, l’exploitation houillère, l’industrie des matériaux de construction et l’industrie légère ont témoigné d’une croissance sensible.

Il a apprécié que la Province Kangwon qui a lancé une émulation au niveau de la confiance en soi à travers tout le Pays, ait fait de nombreuses expériences modèles au niveau de l’application de la politique du PTC et que la Province Phyong-an du Nord et d’autres provinces ont obtenu, en rivalisant, des performances notables dans le développement de la production agricole, de l’élevage, de l’enseignement, de la santé publique et de l’industrie locale, performances qui sont, souligna-t-il, l’aboutissement logique de l’intense effort qu’a mené impétueusement et sans se laisser aller le Peuple entier, uni comme un seul homme, à l’appel du PTC dans son mouvement visant à accroître la production et à créer.

KIM JONG UN ayant analysé la tendance de la situation actuelle, a conclu que l’intention des Etats-Unis est de tergiverser sous couvert de dialogue et de négociations afin d’atteindre leurs visées politiques et diplomatiques et en même temps de maintenir indéfiniment leurs sanctions dans le but d’user et d’affaiblir de plus en plus nos forces. Nous nous sommes raffermis dans notre détermination de ne jamais échanger contre rien la sécurité, la dignité de notre Etat et la sécurité de son avenir, souligna-t-il. Comme les Etats-Unis cherchent à nous imposer des exigences contraires aux intérêts fondamentaux de notre Etat et prennent une attitude tyrannique, l’impasse qui marque les rapports RPDC-USA est de nature à se prolonger inévitablement, signala-t-il. Depuis peu, les Etats-Unis colportent de nouveau de-ci de-là le problème de la reprise du dialogue pour parler d’un dialogue durable, dit-il. Ce n’est pas, loin de là, qu’ils soient disposés à retirer leur politique d’hostilités à l’égard de la RPDC, d’améliorer nos rapports et de résoudre le problème, tout leur dessein est de dépasser sans accroc la date-butoir fixée à la fin de l’année par nous alors qu’ils se trouvaient dans une impasse et de gagner du temps d’éviter un coup fatal prévisible. Se livrer à des machinations politiques, militaires et économiques provocatrices afin d’étouffer et d’étrangler complètement notre RPDC, telle est la duplicité des Etats-Unis despotiques, précisa-t-il. Nous ne tolérerons nullement que les Etats-Unis cyniques de nature usent du dialogue RPDC-USA dans un but malsain et nous passerons à une action réelle bouleversante afin de leur faire payer complètement les souffrances imposées à notre Peuple et les freins mis à son développement jusqu’ici, déclara-t-il. Et de continuer: S’il est vrai que nous avons un besoin impérieux d’un contexte extérieur favorable à l’édification économique, nous ne pouvons accepter pour autant de vendre, dans le rêve d’un changement splendide, une dignité à laquelle nous avons tenu comme à notre vie. L’affrontement RPDC-USA qui se prolonge de siècle en siècle se révèle aujourd’hui clair dans un schéma d’affrontement entre la confiance en soi et les sanctions. Outre le problème nucléaire, les Etats-Unis s’en prendront à nous sous un autre prétexte, leurs menaces militaires et politiques n’en finiront pas. La situation actuelle qui annonce une opposition prolongée aux Etats-Unis requiert impérieusement que nous devions considérer comme un fait établi de subir toujours les sanctions des forces hostiles et d’accroître nos forces intérieures dans tous les domaines.

L’âpre affrontement avec l’ennemi s’accompagne de l’effort d’accroissement de nos propres forces, dit-il, effort qui doit prendre le pas pour prendre l’initiative de l’action et remporter la victoire. Du point de vue de l’accroissement de nos forces, il fit remarquer qu’il y avait de nombreuses rectifications à faire dans de différents domaines, notamment la gestion de l’Etat et les affaires économiques. On ne cesse de parler de confiance en soi et d’autosuffisance, mais cependant, le travail mené à cette fin ne s’est pas libéré de l’habitude du passé, expliqua-t-il. Il analysait la situation actuelle des affaires de gestion de l’Etat et des affaires économiques et d’autres qui ne suffisent pas pour stimuler l’immense cause de l’indépendance et de l’accroissement de nos propres forces, qui stagnent et qu’on n’ose innover. Un sens aigu des responsabilités suffisamment élevé pour se charger des tâches révolutionnaires et les réaliser, une intelligence et un courage propres à se frayer correctement un chemin pour aujourd’hui comme pour demain permettront de développer fructueusement notre cause, dit-il. Et il n’y a pas de problèmes puisque le système de direction du PTC est solidement implanté, que le PTC entier est unifié sur les plans idéologique et moral et que le Peuple l’exige impérieusement.

KIM JONG UN mentionna la nécessité, pour les membres des organismes dirigeants centraux du PTC et tous les cadres, d’analyser en profondeur, à l’occasion de la présente session plénière, les difficultés subsistantes dans leurs secteurs et leurs unités en liaison avec les insuffisances de leur propre travail. Ils doivent, dit-il, mesurer rigoureusement la quote-part que doivent apporter leurs secteurs et leurs unités à l’édification d’une Puissance socialiste et se déterminer à prendre en charge avec persévérance des tâches lourdes sans se laisser aller en découragement ni hésiter et foncer en avant. Une grande victoire ne s’obtient pas sans souffrance ni lutte, et si la victoire de la Révolution est une nécessité, cela ne veut pas dire qu’elle ne suppose aucun obstacle ni aucune difficulté, signala-t-il.  Et de poursuivre: Il faut lancer une attaque de front afin de neutraliser les sanctions et les pressions des forces hostiles et ouvrir une voie nouvelle à l’édification du socialisme. L’attaque de front est une tâche d’époque qui s’impose du point de vue des tâches immédiates comme des exigences de notre Révolution. Si nous n’intensifions pas la lutte pour accroître nos forces dans l’attente du retrait des sanctions, l’ennemi renforcera davantage son offensive réactionnaire et tentera de nous barrer la route. Plus nous accroîtrons notre puissance et multiplierons nos biens précieux, fruits de la confiance en soi et de l’autosuffisance, plus l’ennemi aura à souffrir de tourments et plus la victoire du socialisme s’approchera. Toutes les organisations du PTC et tous les cadres doivent assumer volontiers leurs devoirs majeurs assignés par l’époque et s’engager dans l’attaque de front pour faire échec aux manœuvres de sanctions et de blocus de l’ennemi par la force de la confiance en soi. «Surmontons toutes les difficultés en travers de notre route par une attaque de front!», tel est le mot d’ordre militant à porter à l’heure actuelle par le PTC et le peuple entiers.

Le front essentiel dans l’attaque de front actuelle, est le front économique, dit KIM JONG UN qui a proposé comme tâches immédiates incombant au secteur économique de remettre en ordre les assises économiques du Pays et de mettre en jeu toutes les potentialités de production pour satisfaire pleinement les besoins du développement économique et de la vie du Peuple. La situation du Pays ne parvient pas à s’améliorer visiblement du fait que la force motrice pour le développement de l’économie nationale n’est pas encore résolu, indiqua-t-il en abordant la réalité de l’économie du Pays, l’Etat ne fait pas preuve de sa capacité à appliquer et à contrôler dans la réalisation des tâches économiques. Il releva en détail, avec données concrètes à l’appui, les erreurs commises dans le secteur de l’économie, où l’on ne trouve pas une solution prompte et satisfaisante pour faire face à une époque majeure et cruciale marquée de graves difficultés et se contente de crier le mot d’ordre de la confiance en soi au lieu de s’employer effectivement à rajuster et étoffer les assises indépendantes de l’économie nationale. Comme de tangibles succès n’ont pas été enregistrés dans la direction unifiée et la gestion stratégique des affaires économiques ni dans l’amélioration des méthodes de gestion et d’administration des entreprises, l’Etat n’a pas réussi à jouer son rôle d’organisation de l’économie, et de sérieux problèmes surgissent dans l’effort pour rajuster, étoffer et activer l’économie dans son ensemble et la porter à une étape d’accroissement, indiqua-t-il.

KIM JONG UN avança les tâches ayant valeur de programme visant à mettre de l’ordre dans le système et l’ordre du travail économique. Le réajustement rationnel du système et de l’ordre du travail économique est notre tâche prioritaire, dit-il, évoquant l’inutilité de continuer le mode de travail transitoire et provisoire du passé, alors que notre RPDC s’est dotée d’une force énorme étant à se développer normalement dans tous les domaines. Insistant sur la nécessité, en vue de la remise en ordre de l’économie du Pays, de prendre les mesures efficaces visant à réaliser la direction unifiée et la gestion stratégique des affaires économiques par l’Etat, il déplora la situation sérieuse actuelle qui fait que le Cabinet des Ministres ne s’acquitte pas de ses responsabilités de quartier général économique et définit les moyens fondamentaux à appliquer pour renforcer le système de responsabilité, le système de prééminence du Cabinet, problème d’importance majeure dans le système de travail économique de l’Etat. Le Cabinet doit procéder avec soin à la planification et à l’organisation économiques de sorte qu’on renforce les finances de l’Etat et active les unités de production grâce à une mise en œuvre efficace des assises économiques existantes et assurer, dans l’immédiat, sa direction et son commandement unifiés d’abord dans l’effort visant à sauvegarder la vie et l’intégrité de l’économie de l’Etat, précisa-t-il. Disant que les idées et l’esprit révolutionnaires doivent anticiper le temps, mais que les affaires économiques soient menées en accord avec la réalité, il définit les points clés visant à trouver les moyens concrets d’améliorer la planification conformément à l’exigence de la réalité, à équilibrer la production et l’offre dans leur ensemble et à augmenter sensiblement la crédibilité du plan d’économie nationale. Soulignant que le travail du Cabinet revient à celui du CC du PTC et que le travail du premier consiste à appliquer les Décisions du second, il disséqua les problèmes sérieux à résoudre d’urgence pour renforcer dès la fin de la présente session plénière la direction et la gestion unifiées des affaires économiques par l’Etat. Après avoir avancé les mesures novatrices et les moyens concrets visant à rajuster l’ensemble des rouages de façon qu’ils permettent de stimuler le développement économique et de redynamiser les cadres dans leur rôle, il précisa, sur cette base, des moyens réalistes de promouvoir avec force l’amélioration de la gestion économique.

KIM JONG UN précisa l’orientation à suivre pour résoudre les problèmes clés concernant la croissance économique à promouvoir avec dynamisme dans le cadre du PTC et de l’Etat entiers tels que: rechercher et définir la méthodologie et les mesures à appliquer pour améliorer le service commercial de sorte à permettre, à la fois, de sauvegarder la nature du commerce socialiste et d’assurer les intérêts de l’Etat et le confort du Peuple au moyen d’un rétablissement rapide du commerce socialiste, supprimer les formalités et les systèmes superflus dans l’amélioration de la gestion économique exigée par l’époque qui voit une vive concurrence se dérouler dans le monde pour le développement de nouvelles techniques et de nouveaux produits, déceler et bannir tout ce qui enraie les activités de production et diminue le rendement du travail, tendre à confier aux unités de construction spécialisées les grands projets de construction en les agrandissant et modernisant leur équipement et réussir une application réaliste du système de gestion de responsabilité de l’entreprise socialiste, etc.

KIM JONG UN définit les tâches précises incombant aux principaux secteurs industriels de l’économie nationale. Il faut vaincre de front de multiples difficultés d’abord dans les secteurs des industries clés, piliers de l’économie indépendante, et imprimer un essor effectif dans la production.

KIM JONG UN a analysé sur tous les plans les défauts et le marasme qui se révèlent dans les secteurs des industries métallurgique, chimique, houillère et mécanique, des matériaux de construction, du transport ferroviaire et de l’industrie légère, et proposé des mesures scientifiques et pratiques pour faire progresser les affaires économiques. L’investissement palliatif qu’on fait, dépourvu de confiance en ses propres forces ou l’investissement éphémère qui n’est pas basé sur ses potentialités ne servent à rien pas plus qu’ils ne peuvent entraîner aucun progrès dans les affaires économiques. Il faut travailler dans la perspective d’avenir. C’est une attitude digne du responsable de la révolution. Il faut élaborer, à partir d’un calcul scientifique et exact, les plans par indices pour atteindre les dix Objectifs à long terme pour le développement stable et perspectif de l’économie du Pays et mener une lutte pour leur restriction, consolidant ainsi une à une les assises économiques du Pays. Une fois fixés ces objectifs perspectifs, l’Etat doit soigner l’organisation et le commandement des affaires économiques et le Peuple entier mener une lutte intense pour la production et la création pour les réaliser ainsi sans faute.

Insistant sur la nécessité d’augmenter définitivement la production agricole, KIM JONG UN, a affirmé notamment: L’agriculture constitue le secteur principal de l’attaque de front pour surmonter les difficultés. Il revient au secteur de l’agriculture de mener une lutte plus énergique pour l’augmentation de la production céréalière en recourant à la méthode agricole scientifique. Il a proposé de marquer un nouveau tournant dans tous les secteurs de l’agriculture, dont l’élevage et l’arboriculture fruitière grâce à la réalisation des tâches: renforcer le personnel scientifique et technique du secteur agricole et les instituts d’agronomie, s’investir dans la formation de compétences scientifiques et techniques et agronomiques, jeter les assises de production agricole permettant de rentrer toujours de bonnes récoltes grâce au perfectionnement de l’irrigation rurale, rehausser le taux de mécanisation dans les travaux agricoles et gérer les terres cultivées du Pays de façon unifiée, etc.

KIM JONG UN a affirmé qu’il faut améliorer les affaires des secteurs de la science, de l’enseignement et de la santé publique. Il a dit que la science et la technique sont les ressources stratégiques inépuisables sur lesquelles nous devons nous appuyer aujourd’hui. A l’heure actuelle où l’on se trouve confronté à de nombreuses difficultés dans les affaires économiques, a-t-il ajouté, la science et la technique devront jouer le rôle de phare et de guide pour le développement. Et de poursuivre: les organisations du PTC doivent faire savoir aux scientifiques et aux techniciens que c’est seulement lorsque l’on ouvre la brèche dans le secteur de la science qu’on peut remporter la victoire dans tous les secteurs de l’édification du socialisme et que l’idéal et l’objectif pour l’édification d’une puissance ne peut être réalisés que par les travaux de recherche patients et le dévouement pour prendre la forteresse de la science de pointe. Il faut réussir la direction sur la recherche scientifique à la lumière de la politique du PTC. Les établissements de recherche et d’enseignement scientifique dont le Comité National des Sciences et des Technologies et l’Académie Nationale des Sciences, les ministères et autres organismes du niveau central doivent s’organiser pour achever sans faute et en temps voulu les tâches de recherche prévues dans le cadre des dix Objectifs à long terme du domaine de la science et de la technique et contribuer ainsi à transformer notre Pays en pays de la science et de la technique de pointe, Pays de la civilisation avancée. Si la science est la locomotive pour le développement économique, l’éducation est la mère de la science.

KIM JONG UN a proposé les tâches et les moyens pour améliorer radicalement l’enseignement du Pays conformément à l’époque de la Révolution éducative: améliorer sans cesse la composition et le programme d’enseignement de toutes les écoles supérieures, y compris l’Université KIM IL SUNG, conformément à la réalité en évolution et à la tendance mondiale, former davantage de talents et accomplir de plus nombreuses réalisations scientifique et technique de valeur en rendant utilitaire, synthétique et moderne le contenu d’enseignement dans le secteur de l’enseignement, en associant étroitement l’enseignement, la recherche scientifique et la production, en améliorant les conditions et l’environnement de l’enseignement, en impulsant avec efficacité le travail visant à réduire les disparités entre la Capitale et les provinces au niveau de l’enseignement, raffermir de façon qualitative le rang d’enseignants et s’investir dans la rénovation des conditions et de l’environnement de l’enseignement, etc.

KIM JONG UN a affirmé que la santé publique constitue un trait principal de l’image du socialisme permettant au Peuple d’éprouver directement la valeur de notre Régime et défini des tâches importantes qui s’imposent pour la sauvegarde de la nature de notre système sanitaire socialiste, le meilleur qui soit au monde, instauré par les Eternels Président KIM IL SUNG et Dirigeant KIM JONG IL, la consolidation des assises matérielles et techniques du secteur de la santé et la transformation du personnel sanitaire en soldats sanitaires rouges du PTC animés d’un amour de l’homme sans bornes et dotés de la haute compétence médicale.

Il a insisté sur la nécessité de mener vigoureusement l’effort pour l’accroissement de la production et l’épargne, et le mouvement en faveur de l’amélioration de la qualité des produits, de protéger l’environnement écologique et de prendre des mesures strictes pour la prévention des calamités naturelles.

L’attaque de front d’aujourd’hui, a-t-il déclaré, est une grandiose lutte patriotique basée sur la grande ardeur et les efforts créatifs des millions de masses laborieuses; si tous les secteurs et unités d’activité, et tous les Citoyens produisent et épargnent au maximum, et créent davantage de nos valeurs, notre économie restera solide et la vie économique de notre Pays s’améliora encore quelles que soient les sanctions des forces hostiles.

Et de poursuivre: Le modèle à mettre à l’honneur à l’époque actuelle est un travailleur patriotique imprégné de l’esprit d’économie et une entreprise économe en main-d’œuvre, en énergie, en prix de revient et en emplacement. Toute la société doit mener une lutte énergique pour l’économie d’électricités. Il faut déceler les réserves en conformité avec la situation de son secteur et de son unité d’activité et déchaîner un vent d’ardeur à l’émulation pour produire et économiser davantage. Tous les domaines et toutes les unités d’activités doivent donner la priorité à l’amélioration de la qualité des produits et des créations selon le principe: la qualité avant la quantité. Il faut prendre des mesures décisives pour protéger efficacement l’écosystème et établir un bon système étatique de gestion de la crise pour faire face aux calamités naturelles.

KIM JONG UN a insisté sur la nécessité de garantir sur les plans politique, diplomatique et militaire notre lutte grandiose pour franchir de front les difficultés. Il a affirmé que pour remporter sans faute la victoire dans cette lutte pour venir à bout d’un défi et de difficultés d’une dureté sans précédent, il faut y avoir une sûre garantie politique, diplomatique et militaire, et présenté des projets pour renforcer davantage le front diplomatique face à la situation intervenue. Il a, sur la base d’une analyse totale et approfondie de la situation grave survenue dans la Péninsule coréenne et de la structure des relations internationales complexes d’aujourd’hui, proposé les tâches à valeur de programme consistant à prendre des mesures offensives pour assurer efficacement la souveraineté et la sécurité de notre Etat. Puis, il a indiqué notamment: Pendant ces plus de 70 dernières années, les Etats-Unis, qualifiant notre Etat d’ennemi, d’«axe du mal» et de «cible de l’attaque nucléaire préventive», se sont livrés aux sanctions les plus barbares et les plus inhumaines, et ont recouru à une menace nucléaire durable contre notre Pays. La situation de la Péninsule coréenne aborde aujourd’hui une étape plus dangereuse et plus grave à cause de la politique d’hostilités des Etats-Unis à l’égard de la RPDC. Rien que ces deux dernières années où notre RPDC avait pris des mesures préalables de haute importance pour la création de la confiance entre la RPDC et les Etats-Unis, notamment la cessation de l’essai nucléaire et du lancement d’essai de fusée balistique intercontinentale et la suppression de la base d’essai nucléaire, les Etats-Unis, loin d’y répondre par leurs mesures correspondantes, ont effectué à des dizaines de reprises les exercices militaires conjoints d’une grande et petite envergure que le Président américain avait promis lui-même de cesser, et introduit en Corée du Sud des matériels de guerre de pointe pour nous menacer militairement, et adopté plus de dix fois des mesures de sanctions séparées contre nous. Ils ont ainsi montré de nouveau au monde que leur ambition d’écraser notre Régime est invariable. Dans cette circonstance, nous n’avons plus la raison d’être soumis unilatéralement à la promesse abandonnée même par notre interlocuteur, ce qui refroidit nos efforts pour le désarmement nucléaire et la prévention de la prolifération nucléaire dans le monde. La situation actuelle prouve que, comme nous l’avons déjà déclaré, nous défendre en nous renforçant à tel point que les forces ennemies n’osent porter atteinte à la souveraineté et à la sécurité de notre RPDC, c’est l’unique voie que nous devons suivre sans cesse ni sans hésitation même si c’est une tâche difficile. Se doter d’une force militaire invincible et l’accroître sans cesse est l’objectif invariable de notre Parti pour l’édification de la défense nationale; c’est le dessein essentiel de notre PTC en la matière et sa ferme volonté que de faire en sorte que nul n’ose employer de forces armées contre nous. Il faut aussi promouvoir plus énergiquement le développement d’armes stratégiques. A cause des actes brutaux des Etats-Unis, l’environnement extérieur de notre RPDC ne change nullement à l’heure actuelle où nous concentrons toutes nos forces sur l’édification économique comme à l’époque où nous poursuivions la voie du développement parallèle, et les actes hostiles, les menaces et le chantage nucléaires ne cessent de s’accentuer. Dans cette circonstance, nous ne pouvons pas délaisser la sécurité de notre avenir en aspirant uniquement aux succès économiques concrets et au bien-être. Le monde verra dans un proche avenir une nouvelle arme stratégique dont se dotera la RPDC. Maintenant que nous avons pénétré la vraie intention des Etats-Unis, nous ne pouvons pas hésiter, espérant la levée des sanctions par ces derniers. Si les Etats-Unis s’obstinent toujours dans leur politique d’hostilités envers notre Pays, la Péninsule coréenne ne sera jamais dénucléarisée et nous ne cesserons de promouvoir vigoureusement le développement d’armes stratégiques indispensables et préalables pour la sécurité de l’Etat jusqu’à l’établissement dans la Péninsule coréenne d’un système de paix permanent et durable. Nous maintiendrons en permanence et avec assurance la capacité de mobilisation en tout temps de la puissante force de dissuasion nucléaire. L’envergure et l’intensité de l’accroissement de notre force de dissuasion seront réglées en fonction de l’attitude que prendront désormais les Etats-Unis envers notre Pays. C’est un grand succès que notre Pays s’est muni d’armes absolues que possèdent les grandes Puissances. Mais je suis plus heureux de ce que pendant la lutte pour y parvenir a été formée une armée de compétences scientifiques et techniques excellentes.

Il revient aux secteurs de la recherche sur les sciences de la défense nationale et de l’industrie de guerre d’appliquer parfaitement et avec loyauté la Ligne de notre PTC en matière d’édification de la défense nationale tout en maintenant le principe de la confiance en soi et du Juché et en portant le mot d’ordre «Plus vite et plus haut!» pour atteindre les objectifs par étapes déjà fixés. L’Etat entier doit concentrer toutes ses forces et accorder une grande attention et une assistance sans réserve à l’édification de la défense nationale pour garantir efficacement la souveraineté et la sécurité du Pays ainsi que l’avenir radieux du Peuple, conformément à l’orientation stratégique avancée par le PTC. Les cadres et les scientifiques du secteur de l’industrie de la défense nationale doivent s’engager dans une lutte sacrée pour accroître au maximum le potentiel de défense du Pays, animés d’une fidélité invariable au PTC et à la Révolution, d’un même élan et d’une même ardeur qu’ils ont possédé la force de dissuasion de guerre nucléaire en menant une lutte difficile pendant ces trois dernières années.

Il faut mener une lutte intense contre les actes antisocialistes et non socialistes dans le cadre du Pays, de l’Etat et de la société entiers, et renforcer les affaires des organisations de travailleurs et instaurer à bon escient la discipline morale dans toute la société.

Il faut renforcer le PTC, état-major de la Révolution, et accroître sensiblement la capacité de sa direction. Les expériences de notre Révolution et la leçon historique de l’édification du socialisme exigent que l’on s’investit toujours dans le renforcement du PTC pour surmonter les difficultés actuelles et avancer vigoureusement. Pendant ces huit dernières années, on a consenti les plus gros efforts à faire de notre PTC un Parti invincible, guide de l’œuvre révolutionnaire de Juché, conformément aux desseins des Eternels Président KIM IL SUNG et Dirigeant KIM JONG IL. Pour que le PTC s’acquitte de sa mission dirigeante d’état-major, il est important d’indiquer clairement l’orientation et l’objectif, les tâches et les moyens de lutte aux membres du PTC et autres travailleurs, et de les mobiliser à cette fin avec habilité. Ce qui est important pour accroître au maximum la capacité de direction du PTC, c’est d’édifier un parti jouissant d’un soutien et d’une confiance absolus des masses populaires et faisant bloc avec elles.

KIM JONG UN a proposé les tâches et les mesures qui s’imposent pour renforcer davantage le PTC sur les plans organisationnel et idéologique et accroître le rôle des cadres en conformité avec les exigences de l’évolution de l’époque et du développement de la Révolution. Notre Révolution avance vigoureusement, mais les défis des forces ennemies s’avèrent obstinés et les difficultés rencontrées, énormes. Notre PTC s’est déterminé à entreprendre de nouveau une dure et longue lutte pour remporter la victoire finale de la Révolution et assurer une vie heureuse à notre grand Peuple. A l’heure actuelle, l’issue du socialisme dépend entièrement de la force unie de notre PTC et de son rôle dirigeant. Notre PTC fera preuve de sa capacité de direction pertinente devant les difficultés rencontrées, sans jamais s’ébranler. Il continuera, avec une volonté inflexible, d’infliger des coups sévères aux Etats-Unis et aux forces à leur remorque, et partagera toujours joies et souffrances avec notre Peuple. Ce dernier a, dans une situation d’une dureté de longue date que l’Histoire n’ait jamais connue, assimilé la façon de vivre de ses propres moyens, celle de vaincre l’ennemi et les difficultés, celle de défendre sa dignité et ses droits. Accéder à tout prix à la richesse, à la puissance et à la prospérité par ses propres moyens, même en s’imposant des privations, et ainsi défendre la dignité du Pays et vaincre l’impérialisme, telle est notre foi révolutionnaire irréductible.

Si nous luttons tous toujours vigoureusement, animés d’une ferme conviction révolutionnaire, d’un ardent patriotisme et d’un esprit de lutte indomptable, les difficultés seront vaincues et nous remporterons une nouvelle victoire permettant au Peuple de tout le Pays de vivre en chantant le chant «Nous n’avons plus rien à envier au monde!».

Ouvrons tous la voie à la victoire en pionniers et en porte-drapeau dans la lutte glorieuse d’aujourd’hui pour franchir de front les difficultés surgies devant notre Révolution et réaliser le vœu et l’idéal pour l’édification d’une Puissance socialiste.

Ensuite, des interventions ont été faites sur le 1er point de l’ordre du jour. Beaucoup de participants sont intervenus, notamment PAK Pong Ju, Vice-président du CC du PTC, KIM Jae Ryong, 1er Ministre, THAE Hyong Chol, Vice-président du Présidium de l’Assemblée Populaire Suprême, JO Yong Won, 1er Chef-adjoint de Département de l’Organisation et de la Direction du CC du PTC, PAK Jong Chon, Chef d’état-major général de l’APC, PAK Chol Min, Président du CC de l’Union de la Jeunesse Socialiste, RI Chung Kil, Président du Comité National des Sciences et Technologies, KYE Myong Chol, Président du Comité d’Economie Rurale de la Province Phyong-an du Nord, et KIM Kwang Nam, Directeur du Complexe Sidérurgique KIM Chaek.

La réunion a adopté la Décision que voici:

  1. Mettre en ordre de nouveau les assises économiques du Pays et mobiliser toutes les potentialités de production pour faire face aux nécessités du développement économique et de la vie du Peuple
  2. Accorder de l’importance à la science et à la technique et améliorer l’enseignement et la santé publique reflétant l’aspect du régime socialiste
  3. Protéger l’écosystème et prendre des mesures de gestion de la crise dans le cadre de l’Etat pour faire face aux calamités naturelles
  4. Garantir la victoire de la lutte pour vaincre de front les difficultés grâce à la puissante offensive politique, diplomatique et militaire
  5. Intensifier la lutte contre les actes antisocialistes et non socialistes, instaurer la discipline morale et soigner l’éducation idéologique dans les organisations de travailleurs
  6. Renforcer le PTC, Etat-major de la Révolution, et accroître sa capacité de direction considérablement
  7. Les cadres, personnel dirigeant de la Révolution, se dévoueront pour s’acquitter de leur responsabilité et de leur devoir assumés devant le PTC, la Révolution et le Peuple dans la lutte pour surmonter de front les difficultés rencontrées sur la voie de l’édification du socialisme
  8. Les organisations du PTC à tous les échelons et les organismes politiques soigneront le travail d’organisation et politique pour appliquer cette Décision et les organismes concernés, notamment le Présidium de l’Assemblée Populaire Suprême et le Cabinet des Ministres, prendront des mesures pratiques pour réaliser parfaitement les tâches définies dans la Décision.

La Session a discuté sur la question d’organisation.

Elle a révoqué et élu des membres titulaires et suppléants du BP du CC du PTC.

Elle a élu membres titulaires du BP du CC du PTC RI Il Hwan, RI Pyong Chol et KIM Tok Hun, et membres suppléants KIM Jong Gwan, PAK Jong Chon, KIM Hyong Jun, HO Chol Man, RI Ho Rim et KIM Il Chol.

Elle a révoqué et élu des Vice-présidents du CC du PTC.

RI Il Hwan, KIM Hyong Jun, RI Pyong Chol et KIM Tok Hun ont été élus Vice-présidents du CC du PTC.

La réunion a révoqué et élu des membres titulaires et suppléants du CC du PTC.

Elle a élu membres titulaires du CC du PTC KIM Hyong Jun, HAN Kwang Sang, KANG Jong Gwan, KIM Kwang Chol, KIM Hyong Jun, YANG Sung Ho, KWAK Chang Sik, PAK Kwang Ju, PAK Myong Su, RI Pong Chun et SONG Sok Won, membres suppléants dudit CC.

HO Chol Man, RI Ho Rim, OH Il Jong, KIM Yong Hwan, KIM Il Chol, KIM Jong Ho, SON Yong Hun, RIM Kwang Il et CHOE Sang Gon ont été élus membres titulaires du CC du PTC.

JANG Kwang Myong, JON Hyon Chol, SIM Hong Bin, RI Thae Il, CHOE Kwang Il, RI Wan Sik, RI Yong Chol, CHOE Chun Kil, KIM Hak Chol, KIM Chol, PAK Jong Gun, JON Hak Chol, JO Yong Dok, SIN Yong Chol, KIM Sung Jin, MUN Jong Ung, RI Jong Kil, CHOE Song Nam, JON Hyong Kil, KANG Son, KIM Yong Bae, KIM Ki Ryong, SIN Hong Chol et KIM Yong Nam ont été élus membres suppléants du CC du PTC.

La Session a élu le Président de la Commission de Contrôle du Comité central du Parti, et révoqué et élu des membres de celle-ci.

Elle a élu Ri Sang Won président de cette commission.

Elle a révoqué et nommé les chefs de certains départements du CC du PTC.

Elle a nommé Chefs de Département du CC du PTC RI Il Hwan, KIM Hyong Jun, CHOE Hwi, RI Pyong Chol, KIM Tok Hun, CHOE Pu Il, HO Chol Man, RI Ho Rim, HAN Kwang Sang et OH Il Jong.

Elle a nommé 1ers Chefs adjoints de Département du CC du PTC KIM Tong Il, RI Yong Kil, KIM Yo Jong et RI Yong Sik.

Elle a révoqué et nommé les présidents des comités des provinces du PTC.

Elle a nommé KIM Yong Hwan Président du Comité de la Province Ryang-gang du PTC.

Elle a révoqué et nommé des cadres des organismes de l’Etat.

Elle a nommé KIM Il Chol, JON Hak Chol, JON Myong Sik et KIM Sung Jin respectivement Vice-1er Ministre et Président du Comité National du Plan, Ministre de l’Industrie Houillère, Ministre de la Culture et Président de l’Académie Nationale des Sciences.

Elle a délibéré du 3ème point de l’ordre du jour: la révision et l’amendement du recueil de mots d’ordre du CC du PTC.

Elle a discuté sur le 4ème point de l’ordre du jour: la célébration solennelle du 75ème anniversaire de la foundation (10/10/1945) du PTC.

Avant de terminer la réunion, KIM JONG UN a souligné notamment: L’esprit principal de la 5ème Session Plénière du 7ème CC du PTC consiste à entreprendre une lutte pour vaincre de front les difficultés au lieu d’attendre le moment où la situation s’avère favorable. C’est-à-dire, cela signifie qu’on ne doit même espérer voir les Etats-Unis et les forces hostiles nous laisser vivre tranquillement mais vaincre de front les difficultés surgies au cours de la progression de l’édification du socialisme uniquement par la force de la confiance en soi. Nous ne devons pas nous soumettre aux facteurs objectifs, ni être dominés par ceux-ci dans la lutte d’aujourd’hui, mais maîtriser ces facteurs objectifs par notre attaque de front. Il faut mener efficacement dans le cadre de tout le PTC la discussion pour appliquer les tâches définies par la réunion. Tous les secteurs et toutes les unités d’activités doivent définir clairement la tâche de chacun afin que l’on ne scande uniquement des mots d’ordre dans la lutte d’aujourd’hui et établir un plan concret, élaborer une méthode correcte pour appliquer la politique du PTC, et prendre des mesures pratiques. Pour faire la Révolution, les révolutionnaires doivent considérer comme leur vie entière la confiance méritoire dont ils jouissent de la part de notre Peuple. Ils devront être des serviteurs dévoués et assidus du Peuple, qui se dépensent sans compter pour celui-ci qui est le meilleur qui soit.

KIM JING UN

A l’issue de la réunion, KIM JONG UN s’est fait photographier avec les membres de l’organisme de direction centrale du PTC dans la salle de réunion.

KIM JING UN

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire