lundi, 15 octobre 2018
Home / A La Une / Insécurité alimentaire sévère : Une réponse intégrée et collective de tout le monde s’impose en RDC
Princesse Sarah Zeid et Claude Jibidar lors de la visite
Princesse Sarah Zeid et Claude Jibidar lors de la visite

Insécurité alimentaire sévère : Une réponse intégrée et collective de tout le monde s’impose en RDC

Il s’agit d’une recommandation de la princesse Sarah Zeid de Jordanie, Ambassadrice de bonne volonté du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) à l’issue de sa visite, accompagné de la délégation du PAM, dans les provinces du Kasaï, Tanganyika ainsi que Nord et Sud-Kivu. Objectif ? Tâter les réalités liées aux besoins nutritionnels des femmes, enfants et nouveau-nés  en particulier dans les zones qui ont été affectées par la guerre. Elle l’a dit, devant un parterre des professionnels des médias, jeudi 14 juin 2018.

La princesse Sarah Zeid déclare avoir vu beaucoup de personnes dans le besoin alors que le PAM n’est pas encore capable en ce moment de faire face à tout ce fléau. « J’ai vu des très hauts niveaux d’insécurité alimentaire, des femmes anémiques », a-t-elle déploré, tout en regrettant les conséquences de cette mal alimentation surtout chez les enfants puisqu’affectant la capacité de cerveau.

A l’en croire, elle quitte la RDC en y laissant un peu de son cœur et je prends avec elle, un peu de la population. Comme plaidoirie à Rome, à l’Assemblée Générale du PAM, elle promet de faire de son mon mieux pour prendre ce que j’ai appris dans ce pays. Cela, d’autant plus qu’il y a beaucoup de crises auxquelles le monde est confronté et le besoin en assistance est énorme. Mais dans ce contexte, il est essentiel que le besoin de la population congolaise en particulier les femmes, jeunes filles et grands-mères qui sont au cœur des communautés, soit pris en compte à l’avenir. « Nous devons la garder en tête à tout moment et avoir un engagement soutenu  à tous les niveaux de développement ainsi que économiquement », déclare-t-elle.

Face à de défi, elle propose une réponse intégrée et collective  de la part de tout le monde y compris les médias, qui doit faire plus, pour d’avantage de personnes.

Dans le même ordre d’idée, Claude Jibidar, Représentant-pays du PAM a souligné que les gens sont dans une situation de détresse mais ce n’est pas le pire.  Il a précisé qu’en réalité, 7,7 millions de personnes sont confrontées à une malnutrition sévère en RDC. Pour le moment, le PAM a assisté 2,1 millions et se fixe d’atteindre 4,9 millions cette année. Une situation qui implique des moyens, soit 195 millions USD d’ici la fin de l’année pour ajouter 2,8 millions de personnes additionnelles.

Judith Asina

Essayer encore

Handisport - plaidoyer et Techniques

Atelier/ligue Handisport du Katanga : Les lampions se sont éteints ce vendredi à Mbudi dans la commune de Ngaliema

Les lampions de l’atelier sur les techniques de plaidoyer et rôle des médias organisés se …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire