jeudi, 15 novembre 2018
Home / A La Une / Kinshasa: L’assainissement, une priorité pour le budget participatif 2019 de Bumbu
coref - bumbu

Kinshasa: L’assainissement, une priorité pour le budget participatif 2019 de Bumbu

Les délégués Budget Participatifs (BP) de Bumbu étaient en forum vendredi 19 octobre 2018, sous la supervision du Comité d’Orientation des Finances Publiques (Coref). Objectifs ? Dégager les priorités de cette commune que dirige Alidor Tshibanda.

Les treize quartiers de cette commune étaient représentés au cours de cette rencontre tenue à la maison communale de Bumbu. Avec comme point focal Martin Mfumunzingi, tous se sont activés à dégager les priorités qui seront présenter au Bourgmestre pour qu’elles soient mises en œuvre en 2019. Il s’agit principalement de l’assainissement ; la construction des caniveaux et collecteurs ; le curage des rivières Pumbu, Kasaï et Basoko. Cela, conformément à la somme qui sera prévue pour le compte du BP de l’année prochaine.

Vue de la rencontre des délégues BP - coref
Vue de la rencontre des délégues BP

En effet, tout est parti de la consolidation des besoins prioritaires, neuf au total, qui étaient répertoriées par les participants, parmi lesquels le déplacement du marché Mosele ainsi que la construction d’une école artisanale.

Aussi, a-t-il été recommandé à chaque membre de rentrer à la base pour renouveler le mandat entant que délégué.

L’un de leurs, Me Faustin Kiese a exprimé sa satisfaction au sujet du BP qui pour lui, est un processus qui permet à la population de s’impliquer dans la gestion de sa municipalité. Aussi, encourage-t-il le Coref qui  contribue à sa mise en œuvre à travers les communes de Kinshasa.

Il faut signaler que la commune de Bumbu a été créée en 1968. A ce jour, sa population est estimée à 376.000 habitants avec un seul marché officiel dénommé Libération, mais appelé communément  marché de « Selembao ».

Selon le Point Focal BP, c’est une commune qui a plusieurs défis à relever. Il cite entre autres l’enclavement des avenues ; les inondations dans quatre quartiers ci-après : Kasaï, Lukeni, Mfimi et Mongala ; l’insécurité communément appelé kuluna ; le manque d’eau et d’électricité comme partout ailleurs.

Judith Asina 

Essayer encore

Bwansa Stephen

Affaire accord de Genève : « Nos adversaires prouvent qu’ils ne sont pas encore prêts à diriger la RDC », dixit Stephen Bwansa

Le Secrétaire Provincial du PPRD/Chine n’est pas allé par quatre chemins au sujet de la …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire