fbpx
dimanche, 16 décembre 2018
Home / A La Une / Kisangani: Le recteur Billy Bolakonga se sent visé par l’attaque de l’Université Mariste du Congo
Kisangani Univ

Kisangani: Le recteur Billy Bolakonga se sent visé par l’attaque de l’Université Mariste du Congo

Une plainte devrait être déposée aujourd’hui, contre les auteurs de l’agression de cette Alma mater située à 4 kilomètres du centre-ville, vers la route de l’aéroport du chef-lieu de la Tshopo, une province située au Nord-Est de la République Démocratique du Congo. Le numéro un de cette institution ainsi que la communauté estudiantine exigent qu’une enquête indépendante soit diligentée afin de déterminer les auteurs  de cette agression perpétrée la veille.

Des inconnus ont agressé aux environs de 11 heures du matin, l’Université Mariste du Congo (UMC). Bilan ? Quatre étudiants blessés dont deux grièvement, qui se trouvent actuellement en soin à l’hôpital général de Kabondo. Sur cette liste figure également, une dizaine des motos, un groupe électrogène de très grande capacité incendiés et d’importants autres  dégâts matériels.

Kisangani Univ

Le recteur Billy Bolakonga qui rapporte les faits, dit être absent lors de cette attaque. Il condamne ces actes de vandalismes qui ressemblent, selon lui, à ceux de l’Ifa Yangambi de Kisangani, il y a deux ans par une bande de jeunes qui avaient incendié le home des étudiants, un véhicule, quelques motos et saccagé quelques bâtiments à Kisangani. ‘’Il s’agit probablement des jeunes qui sont envoyés par une autorité de la place. J’estime que c’est quelqu’un qui est du pouvoir’’, réagit-il. A cet effet, il se considère personnellement visé par cette attaque. Pour cause ? Son activisme contre le régime en place, puisque se trouvant dans la dynamique des professeurs qui disait non au troisième mandat du Chef de l’Etat. Actuellement, il est, avec ses collègues, en train de réclamer l’application de la responsabilité de protéger le pays et s’activent pour une transition citoyenne. Aussi, pense-t-il que ces agresseurs veulent punir l’université d’obédience Catholique qui confirme de plus en sa crédibilisation dans la ville en particulier et à travers la République en générale. Aussi, toujours est-il que l’institution ne se plie pas au diktat du régime en place, en donnant la parole à tout celui qui veut défendre son opinion, puisque du choc des idées jaillit la lumière.

M. Billy Bolakonga ne comprend pas comment en regardant la configuration de Kisangani, que l’université soit agressée alors que ses étudiants n’étaient ni de près, ni de loin impliqués dans les troubles qu’il y a eu avec les motards de la ville.

A cet effet, le conseiller juridique se trouve à pied d’œuvre pour porter plainte contre ces agresseurs. Etant au courant d’une tentative de récidive des agresseurs, une rencontre est prévue avec les autorités provinciales pour réclamer l’ouverture d’une enquête et l’indemnisation des victimes ainsi que les  matériels perdus.

Judith Asina

Essayer encore

Boni Shibondo

Boni Shibondo appelle les électeurs à faire un bon choix aux élections du 23 décembre

Boni Shibondo Mwawatadi Banjila, candidat numéro 13 à la députation provinciale, pour la circonscription de …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire