samedi, 7 décembre 2019
Home / A La Une / Ministère des Sports et Loisirs : Charles Kusesuka donne les orientations des 100 jours aux membres des Commissions
Le ministre des Sports et loisirs, Marcel Amos Mbayo dévoilant le programme de ses 100 jours dénommé Les 5 chantiers du Sport
Le ministre des Sports et loisirs, Marcel Amos Mbayo dévoilant le programme de ses 100 jours dénommé Les 5 chantiers du Sport

Ministère des Sports et Loisirs : Charles Kusesuka donne les orientations des 100 jours aux membres des Commissions

Le directeur de cabinet du ministre des Sports et Loisirs, Charles Kusesuka a donné les orientations relatives aux missions confiées à chaque Commission et invite tous les membres faisant petite intégrante, de travailler d’arracher pied. Ce, pour la réussite du discours-programme des 100 jours étalé sur 5 axes du ministre de tutelle, Marcel Amos Mbayo Kitenge. C’était lors de la réunion du Comité de pilotage de ce programme, le samedi 9 novembre à Show Buzz dans la commune de la Gombe.

Le directeur de cabinet du ministre des Sports et Loisirs, Charles Kusesuka veut lier la parole à l’acte après l’oral du 21 octobre annonçant les 100 jours du ministre de tutelle. Les animateurs des Commissions sont désignés et un Comité de suivi est effectif pour que tout évolue bien dans les 5 axes.

« Aujourd’hui, c’était de mettre en place d’abord le programme des 100 jours et de désigner les animateurs de différentes commissions chargées d’exécuter les différentes promesses du ministre. Dans l’axe administration, nous avons placé un conseiller administratif pour matérialiser toutes les promesses du premier ministre. En ce qui concerne les Infrastructures sportives, il y a une Commission où l’on a désigne certains collaborateurs et membres du Secrétariat général et certains experts« , a-t-il indiqué.

LA LOI SPORTIVE APPELÉE À ÊTRE MODIFIÉE

« Le ministère n’est pas que celui des Sports mais des Loisirs aussi. Tous les textes sur les Loisirs sont vieux et inappropriés. C’est ainsi que le ministre a proposé au niveau du Conseil des ministres, l’avant-projet de loi sur les Loisirs« .

A en croire M.Charles Kasesuka, dans le volet diplomatie et coopération internationale, le sport congolais doit se vendre au delà des frontières. D’où la signature de protocole d’accord avec certains pays s’avère capitale comme c’est le cas avec l’Égypte.

S’agissant de l’axe des mouvements sportifs, il était question de modifier la loi sportive, élaguer certaines de ses faiblesses. Elle est jugée archaïque et les experts doivent y pencher.

« La loi sportive est critiquée par les uns et soutenue par les autres. Il faut que l’on se retrouve dans un cadre pour analyser ses faiblesses ; les violences dans les stades, les structures d’appui aux mouvements sportifs, mettre en place le corps des inspecteurs de loisirs » a-t-il ajouté.

UN VENT D’ESPOIR INSUFFLÉ GRÂCE AUX DÉCIDEURS

Sur la problématique des moyens financiers qui peuvent s’ériger en véritable frein de ce programme, le directeur de cabinet du patron des Sports en RDC est optimiste car il y a une ferme volonté dans le chef des décideurs.

Un vent insufflé par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, suivi par le Chef du Gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba ainsi que Amos Mbayo.

« Je pars de la promesse du Chef de l’ Etat lui-même. Dans le secteur de Sport, il a promis aux congolais l’érection d’un palais de Sport. La volonté politique y est. Le premier ministre lors de son discours à l’ Assemblée Nationale, est longuement revenu sur le Sport en disant que c’est le maillon du développement de la RDC. Le ministre de Sport qui est le fils-maison et qui n’a pas droit à l’échec, tous les mouvements sportifs, les journalistes sportifs; bref tout le monde est debout pour décoller avec le ministre dans les 100 jours. Nous pensons qu’il y a la volonté politique, les expertises sont là, il y a bel et bien moyen d’espérer« a-t-il conclu.

Le ministre des Sports et Loisirs, Marcel Amos Mbayo Kitenge avait dévoilé le 21 octobre son programme d’urgence des 100 jours, dénommé « les 5 chantiers du sport ».

Dans cet ambitieux programme axé sur cinq piliers, le nouveau patron du sport congolais prévoit, notamment, la construction d’un palais de sport « Kinshasa Arena ».

Les 5 axes du programme du ministre des Sports sont l’administration des Sports et loisirs, le mouvement sportif, les infrastructures, les loisirs, la coopération et la diplomatie sportives.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Les Congolaises ont signé leur première victoire au Mondial Japon 2019, en battant au bout du bout les Chinoises 25-24

Handball Mondial Féminin Japon 2019 : Éliminée, la RDC s’offre une victoire de prestige face à la Chine (25-24)

Les Léopards dames de la RDC ont enregistré ce jeudi 5 décembre leur première victoire …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire