samedi, 7 décembre 2019
Home / A La Une / Non-respect de la grâce présidentielle : La FBCP plaide pour la poursuite de la libération des prisonniers
rdc-prison

Non-respect de la grâce présidentielle : La FBCP plaide pour la poursuite de la libération des prisonniers

Elle constate que sur les 700 prisonniers graciés par le Président de la République, moins de 100 ont été libérés et le reste sont toujours détenus. La Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP) demande aux autorités judiciaires d’exécuter en toute intégralité l’ordonnance du chef de l’Etat en mars 2019.  

La FBCP demande au Chef de l’Etat de rendre effectif l’Etat de droit et de tout faire pour la réforme de la justice en RDC.

Dans un communiqué, la FBCP informe l’opinion tant nationale qu’internationale que les 182 prisonniers dont certains ont été libérés mercredi 17 juillet 2019 et le jour suivant, n’a rien à avoir avec les 700 prisonniers politiques et assimilés promis par le Chef de l’Etat. Car en principe, c’est chaque mois que les prisons de la RDC devraient se déposséder des prisonniers et détenus préventifs pour le cas banal, mais l’ancien régime fermait les yeux.

En effet, ceux qui sont libérés ont été détenus illégalement pour le cas de plusieurs dossiers notamment le vol simple, abus de confiance et dette. Pour la FBCP, même certaines listes que le Ministre de la Justice sortant avait refusé de signer l’arrêté avant son départ est concerné par cette situation. « Il y a une autre liste qui est en train d’être établie dans les prisons de la RDC pour atteindre le chiffre de 700 », déplore-t-elle. Et d’ajouter : « les prisonniers annoncés par le Chef de l’Etat ne sont pas tous sortis de la prison, c’est seulement pour la consommation extérieure ».

Elle regrette que malgré la réhabilitation du pavillon 11 de la prison centrale de Makala, les conditions d’incarcération sont très déplorables. Ce, d’autant plus que  les règles sanitaires, de nutrition sont très médiocres à cause de surpeuplement.  Et à ce jour, ladite prison compte 8087, dont 7947 civils, 140 militaires dont seulement 953 condamnés. Ici, elle dénonce le non-respect de procédure judiciaire par les magistrats puisque les parquets ainsi que cours et tribunaux sont mis en cause pour l’utilisation de la prison comme un dépôt permettant de faire commerce. Elle accuse entre autres les parquets de grande instance de Matete, Gombe, Ndjili, Kalamu, Lemba et Ngaliema qui de remplissent  les prisons, y compris pour des cas banals.

Judith Asina

Essayer encore

Les Congolaises ont signé leur première victoire au Mondial Japon 2019, en battant au bout du bout les Chinoises 25-24

Handball Mondial Féminin Japon 2019 : Éliminée, la RDC s’offre une victoire de prestige face à la Chine (25-24)

Les Léopards dames de la RDC ont enregistré ce jeudi 5 décembre leur première victoire …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire