jeudi, 15 novembre 2018
Home / A La Une / Nord-Kivu : Le journaliste kidnappé relate son calvaire (Communiqué JED)
Journaliste en danger

Nord-Kivu : Le journaliste kidnappé relate son calvaire (Communiqué JED)

Journaliste en danger (JED) accueille avec soulagement la nouvelle de la libération d’Emmanuel Tusenge Sebazungu, directeur de la Radio Umudiho FM, une station émettant dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu (Est de la RD Congo), après avoir été pris otage pendant six jours par des hommes armés, non autrement identifiés.

Selon les informations recueillies par JED,  Emmanuel Tusenge a été libéré par ces hommes armés, le vendredi 31 Août 2018 vers 20 heures, après paiement d’une rançon par sa famille. Le journaliste est actuellement admis pour des soins appropriés dans un centre hospitalier de Rutshuru, suite à des violentes tortures qu’il a subies.

Contacté par JED, Emmanuel Tusenge a expliqué comment il a été enlevé, le dimanche 26 Août 2018, par un groupe de trois hommes, munis d’armes à feu et des machettes. « Ils m’ont tiré de ma moto et conduit dans la forêt où j’étais soumis à un traitement inhumain. Chaque soir, je recevais des coups de fouet et des gifles. Les ravisseurs me disaient que j’exerce une fonction importante à ma radio qui me permet d’avoir beaucoup d’argent. Ils utilisaient chaque jour mon téléphone et mes unités pour entrer en contact avec ma famille dans le but d’exiger une rançon. Après avoir pris rendez-vous, le vendredi, avec quelques membres de ma famille, ces hommes armés m’ont ligoté les mains en me contraignant de les suivre jusque tout près  du bureau de la chefferie de Buisha où ils devraient rencontrer les membres de ma famille pour retirer la rançon exigée. De là, ils m’ont encore ligoté les jambes et couché par terre. C’est après avoir perçu la rançon qu’ils m’ont relâché. J’ai des douleurs presque partout et je souffre actuellement  des traumatismes. ».

Journaliste en danger (JED) encourage le journaliste à porter plainte contre inconnus pour enlèvement, séquestration et mauvais traitement, et à la justice de traiter cette affaire avec diligence.

Essayer encore

Bwansa Stephen

Affaire accord de Genève : « Nos adversaires prouvent qu’ils ne sont pas encore prêts à diriger la RDC », dixit Stephen Bwansa

Le Secrétaire Provincial du PPRD/Chine n’est pas allé par quatre chemins au sujet de la …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire