fbpx
dimanche, 16 décembre 2018
Home / A La Une / Nord-Kivu: Les femmes en lice dans la riposte contre Ebola
ebola -riposte
Illustration (Photo Tiers)

Nord-Kivu: Les femmes en lice dans la riposte contre Ebola

Le ministère de la sante a annoncé vendredi 30 novembre 2018 que l’épidémie d’Ebola dans la province du Nord-Kivu (RDC) est devenue la deuxième plus grande épidémie d’Ebola au monde après celle de l’Afrique de l’Ouest qui a duré de 2014 à 2016. Afin de renforcer l’engagement communautaire, il a été décidé de féminiser davantage la riposte en impliquant directement les femmes leaders dans plusieurs activités.

Le rapport quotidien du Ministère de la santé indique que les femmes ont une place centrale dans les communautés au Nord-Kivu. Elles sont non seulement les piliers des foyers, mais sont également des acteurs économiques importants grâce à leurs nombreuses activités commerciales. Ainsi, afin de renforcer l’engagement communautaire, a-t-il été décidé de féminiser davantage la riposte contre Ebola en impliquant directement les femmes leaders dans plusieurs activités. En effet, des ateliers de formation pour les représentantes des associations féminines ont été organisés à Beni et Butembo. Pendant un mois, ces nouvelles communicatrices accompagneront les équipes de la riposte sur le terrain afin d’aider à lever les quelques réticences qui subsistent encore dans certains quartiers.

Le Ministère de la santé révèle que l’épidémie d’Ebola dans la province du Nord-Kivu (RDC) est devenue la deuxième plus grande épidémie d’Ebola au monde après celle de l’Afrique de l’Ouest qui a duré de 2014 à 2016. Il s’agit d’un virus qui circule dans la majorité des pays d’Afrique subsaharienne et qui n’épargne personne. Les personnes de n’importe quel pays, tribu, religion, riches ou pauvres, peuvent contracter Ebola.

Outre la RDC, plusieurs pays ont connu des épidémies d’Ebola notamment le Soudan, l’Ouganda, le Gabon, la Guinée, le Libéria, et la Sierra Leone.

Cependant, la plus grande épidémie d’Ebola connue dans le monde est celle de l’Afrique de l’Ouest qui a causé plus de 11.000 morts. Elle a commencé en Guinée avant de se propager dans plusieurs pays frontaliers, ainsi qu’en Europe et aux Etats-Unis.

Statistiques

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 440, dont 392 confirmés et 48 probables. Au total, il y a eu 255 décès (207 confirmés et 48 probables) et 139 personnes guéries. Le rapport indique que 97 cas suspects sont en cours d’investigation, alors que 6 nouveaux cas sont confirmés, dont 1 à Beni, 1 à Komanda, 1 à Katwa, 1 à Butembo, 1 à Masereka et 1 à Vuhovi. Il y a également 3 nouveaux décès, dont 2 à Butembo et 1 à Komanda, sans oublier 1 nouvelle personne guérie, sortie du CTE de Butembo.

Au sujet de la vaccination, 38.821 personnes ont été immunisées depuis sa mise en oeuvre, dont 17.871 à Beni, 5.608 à Katwa, 4.544 à Mabalako, 3.356 à Butembo, 1.930 à Kalunguta, 1.663 à Mandima, 732 à Masereka, 547 à Vuhovi, 521 à Oicha, 511 à Mutwanga, 434 à Bunia, 355 à Tchomia, 241 à Kyondo, 240 à Komanda, 234 à Musienene et 34 à Alimbongo.

Judith Asina

Essayer encore

Boni Shibondo

Boni Shibondo appelle les électeurs à faire un bon choix aux élections du 23 décembre

Boni Shibondo Mwawatadi Banjila, candidat numéro 13 à la députation provinciale, pour la circonscription de …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire