jeudi, 15 novembre 2018
Home / A La Une / Nord-Kivu : Une attaque du cachot de l’auditorat de Beni se solde par la fuite des détenus et prisonniers
Prison
Image d'illustration

Nord-Kivu : Une attaque du cachot de l’auditorat de Beni se solde par la fuite des détenus et prisonniers

Des tirs en armes lourdes et légères ont été entendus vers 3h30 de ce samedi 3 novembre, à l’auditorat militaire de Beni, situé à l’entrée Sud de la ville, en face de la paroisse catholique de Beni cité, à quelques mètres du centre de traitement d’Ebola. Une attaque qui est intervenue quelques heures après celle de Mangkoko sur le Beni-Oicha, à une vingtaine de kilomètre de Beni.

Une accalmie est intervenue en ville de Beni au petit matin de ce samedi 3 novembre. Cela après des détonations en armes lourdes et légères entendues dans la ville. Les premières informations indiquent que le cachot de l’auditorat militaire de garnison de Beni-Butembo a été attaqué par des hommes armés. Des assaillants qui seraient identifiés aux Maï Maï, selon les dires de l’armée, ont investi cette prison aux environs de trois heures du matin. « Les gardes de l’auditorat militaire sont intervenus en tirant plusieurs coups balles pour disperser les assaillants », rapportent un voisin de cet auditorat qui a voulu rester anonyme.

Les premières informations recueillies par téléphone auprès de certains éléments de l’auditorat indiquent que des Maï-Maï sont venus libérés les leurs qui étaient incarcérés dans ce cachot. Il s’agit de Liso Kakule et Kyandenga, respectivement chargé des opérations et grand chef du groupe Maï-Maï mazembe. Les mêmes sources indiquent que 29 détenus de la cour militaire opérationnelle et 9 détenus de l’auditorat militaire supérieur se sont volatilisés dans la nature.

Un weekend qui s’annonce encore mal

« C’était des jeunes garçons. Ils m’ont demandé de le suivre. J’ai refusé. Ils ont mis du feu à la porte de ma cellule avant de s’enfuir. Quand j’ai vu qu’ils ne s’intéressaient à moi, j’ai éteint le feu avec de l’eau », témoigne un détenu surnommé Tchadien, interrogé par matininfos.net. Selon ces détenus, si certains prisonniers sont allés avec ces Maï-maï, d’autres sont rentrés, refusant d’adhérer à l’idéologie de ces miliciens.

Cette attaque de l’auditorat est intervenue pendant que les informations du vendredi soir rapportées l’incursion des ADF (alliances des forces démocratiques) dans la localité de Mbau-Mangboko, à environ 7 Km de la cité d’Oicha. Le bilan qui est encore provisoire fait état d’un véhicule incendié. Depuis le début de cette année, plusieurs attaques, incursions et tueries de personne en ville et territoire de Beni interviennent surtout le weekend.

Umbo Salama

Essayer encore

Bwansa Stephen

Affaire accord de Genève : « Nos adversaires prouvent qu’ils ne sont pas encore prêts à diriger la RDC », dixit Stephen Bwansa

Le Secrétaire Provincial du PPRD/Chine n’est pas allé par quatre chemins au sujet de la …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire