lundi, 18 juin 2018
Home / A La Une / RDC : 17 mai, journée des évadés ?
Prison de makala
Des policiers congolais et des soldats de l'ONU montent la garde devant la prison de Makala à Kinshasa, le 2 juillet 2013. (© AFP)

RDC : 17 mai, journée des évadés ?

Une centaine, disent les sources officielles, environs 4.000 selon d’autres, tel est le nombre de personnes évadées du Centre Pénitentiaire et de Réinsertion de Kinshasa (CPRK). À en croire le bourgmestre de la commune de Selembao, une trentaine d’entre eux seraient déjà aux arrêts. Une opération réalisée en collaboration avec la population.

C’est dans cette psychose qu’a vécu Kinshasa, capitale de la RDC, mercredi 17 mai. Il s’agit d’une journée ferries et payée,   consacrée à la célébration de la libération du régime Mobutu en 1997. Pour Alexis Tambwe Mwamba, Ministre de la Justice, ce sont les adeptes de la secte Bundu Dia Mayala qui ont causé cette situation, en aidant Ne Muanda Nsemi, à s’échapper.

Une thèse que rejette l’avocat du leader de ce mouvement. Il estime que c’est un montage de la part du pouvoir en place. Ne sachant où il se trouve pour l’instant, il promet de donner des précisions prochainement.

Décryptage

Selon un habitant de Bandalungwa, une commune voisine à la prison centrale de Makala, des tirs nourris étaient entendus depuis 3 heures du matin. A cet effet, la panique était totale, surtout que ces faits coïncident avec une journée commémorative. A l’en croire, c’est suite aux différentes conversations des évadés qui couraient à vive allure à travers les avenues, qu’il a compris de quoi il s’agissait. « C’est seulement le matin que j’ai suivi sur la radio Top Congo, que  les adeptes de Bundu Dia Mayala étaient à la base de cette situation », ajoute-t-il.

Une situation préoccupante, selon certains analystes qui craignent l’amplification de l’insécurité dans cette ville qui a déjà difficile à faire face aux  »kuluna ».

Au-delà de cela, la question est celle de savoir où se trouvaient les gardes assignées dans cette prison, la plus sécurisée de la République. Est-ce que l’autorité a les possibilités de démasquer tous les évadés pour éviter qu’ils nuisent la population?

Judith Asina

Essayer encore

Fondation Friedrich Ebert

Respect des valeurs sociales démocratiques: Signature de l’accord-cadre entre la RDC et la Fondation Friedrich-Ebert lundi 18 juin 2018

Cet accord donnera l’autorisation officielle à cette fondation allemande d’ouvrir des bureaux à Kinshasa, de …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire