mardi, 20 février 2018
Dernières nouvelles
Accueil / A La Une / RDC: 31 décembre désormais jour des martyrs de l’accord de la saint sylvestre
RDC: 31 décembre désormais jour des martyrs de l’accord de la saint sylvestre

RDC: 31 décembre désormais jour des martyrs de l’accord de la saint sylvestre

L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a célébré ce vendredi 12 janvier peu avant midi une messe en mémoire des victimes de la marche organisée par les laïcs catholiques le 31 décembre dernier pour réclamer l’application stricte de l’accord de la Saint Sylvestre. Une messe dont le message de l’archevêque était plus qu’attendu. Stratège, Monsengwo n’a pas prêché. C’est plutôt l’un de ses auxiliaires.

Dans son homélie, l’évêque auxiliaire de Kinshasa, Monseigneur Donatien Bafwidinsoni a indiqué que pour l’Eglise catholique de la RDC, « le 31 décembre 2017 restera dans l’histoire de la RDC, comme le jour des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre ».

Le prédicateur a exhorté les chrétiens congolais à ne pas perdre espoir, estimant que le sang des Congolais versé le 31 décembre va sans doute porter ses fruits dont l’émergence de la démocratie en RDC.

Lors de cette cérémonie, il faudrait noter que plusieurs personnalités politiques de l’opposition ont assisté à cette messe ainsi que plusieurs délégués des représentations diplomatiques accréditées en RDC ont également pris part à ce culte eucharistique célébré en mémoire des personnes décédées au cours de cette manifestation des chrétiens catholiques.

    Messe CENCO 12 décembre - - - -

Aussitôt la messe terminée, une marche spontanée a débuté où ceux qui y ont participé scandaient des cris de joie à l’honneur du président du rassemblement Félix Tshisekedi et du président de l’Unc vital Kamerhe. Soudainement comme à la coutumée, les policiers ont dispersé la foule par les gaz lacrymogènes. L’on note certains blessés graves.

Pour le porte parole de la police, le colonel Mwanampuntu, à la fin de la messe dite à la cathédrale Notre-Dame de Lingwala , l’officiant du jour a demandé aux paroissiens et aux autres invités de regagner leur domicile ou leur lieu de travail.

A l’étonnement général martèle le porte parole de la police, le leader politique de l’UNC , vital Kamerhe s’est fait suivre par un groupe de partisans qui ont immédiatement entamé une marche jusqu’à la hauteur du terrain Congo Loisirs. Et cette situation a créé un embouteillage sans précédent.

Pour le colonel pierrot Mwanamputu, à la demande pacifique de la Police de se disperser, les manifestants ont répondu par des jets de pierre.

Dans l’impératif de rétablir l’ordre public dit-il, les forces de l’ordre ont été amenées à les disperser à coup de gaz lacrymogènes.
Bilan de la police: 2 blessés légers dont l’un aux pieds et l’autre à la hauteur de son nez.

Joël imbole

L’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a célébré ce vendredi 12 janvier peu avant midi une messe en mémoire des victimes de la marche organisée par les laïcs catholiques le 31 décembre dernier pour réclamer l’application stricte de l’accord de la Saint Sylvestre. Une messe dont le message de l'archevêque était plus qu’attendu. Stratège, Monsengwo n'a pas prêché. C'est plutôt l'un de ses auxiliaires. Dans son homélie, l’évêque auxiliaire de Kinshasa, Monseigneur Donatien Bafwidinsoni a indiqué que pour l’Eglise catholique de la RDC, « le 31 décembre 2017 restera dans l’histoire de la RDC, comme le jour des…

Vue d'ensemble des tests

Laissez votre avis

User Rating: 4.85 ( 1 votes)
0