mardi, 20 février 2018
Dernières nouvelles
Accueil / A La Une / Rdc: Après les pressions politiques de 2016, vers une vague de nouvelles pressions !
Rdc: Après les pressions politiques de 2016, vers une vague de nouvelles pressions !

Rdc: Après les pressions politiques de 2016, vers une vague de nouvelles pressions !

La situation politique de la république démocratique du Congo s’empire du jour le jour. La classe politique n’en reste pas indifférente. Chaque camp politique peaufine ses stratégies, soit pour conserver le pouvoir ( MP), soit pour conquérir le pouvoir ( opposition). Les signaux deviennent de plus en plus palpables. Les deux forces en présence évoquent l’application de l’article 64 de la constitution de la république. Si certains comptent sur le peuple pour conquérir le pourvoir, d’autres comptent sur l’armée et la police pour conserver le pouvoir. Les mouvements citoyens, qui s’endormaient se réveillent. Et des actions pacifiques sont annoncées de partout. Les mois qui suivent risqueraient d’être très agités.

En effet, faisant la restitution de son voyage à New-York où il a pris part au congrès de l’international socialiste, le secrétaire général de L’UDPS a noté que ses paires américains ont été informés de la gestion ” CHAOTIQUE ” de la RDC par le président sortant Joseph Kabila et ceux avec qui il travaille.

kabund A kabund

Ce faisant, la seule solution pour sauver le Congo Kinshasa en ce moment et de faire partir le président Joseph Kabila, puisque ses deux mandats constitutionnels ont pris fin depuis le 19 décembre 2016 et qu’il ne semble pas disposer à respecter l’accord de la saint sylvestre.

Devant les militants de l’udps et du rassemblement/limete, le secrétaire général de l’udps Jean Marc Kabund A Kabund, a été direct dans son message : « PLUS QUESTION D’ATTENDRE LE 31 DÉCEMBRE POUR CHASSER KABILA DU POUVOIR. NOUS DEVONS LE FAIRE DANS LES JOURS QUI VIENNENT, je l’ai déjà dit à nos partenaires socialistes Américains. Le problème de la RDC actuellement c’est KABILA qui veut gérer par défis, et pour cela nous devons lui montrer que le POUVOIR APPARTIENT AU PEUPLE. »

udps - militans

Le SG de L’UDPS a appelé les militants à répondre à l’appel du Rassemblement pour des actions de protestation de grande envergure pour le départ de Kabila du pouvoir.

NANGA

Pendant ce temps, le camp adverse aussi se réveille. Le ballon d’essai a été déjà lancé par le président de la ceni corneille Nangaa: PAS D’ELECTION AU MOIS DE DECEMBRE 2017.

olengankoyLe nouveau président du cnsa, Joseph olengankoy avait il y a peu abondé dans le même sens. Ce n’est plus un secret, 2017: pas d’élection. La crise économique s’accentue. Dans ce contexte, l’avenir de la rdc est bien sombre.

Joël imbole