fbpx
jeudi, 13 décembre 2018
Home / A La Une / RDC-Elections : Voici les 9 propositions de l’opposition au conseil de sécurité de l’ONU pour sortir de la crise
Opposition - CS ONUOpposition - CS ONU

RDC-Elections : Voici les 9 propositions de l’opposition au conseil de sécurité de l’ONU pour sortir de la crise

Devant la délégation du conseil sécuritaire des nations unies à Kinshasa ce samedi 06 octobre, la délégation de l’opposition a lourdement chargé le président Kabila. Selon eux, Joseph Kabila prépare « un chaos électoral » en dégradant la situation politique et sécuritaire en République Démocratique du Congo (RDC).

L’opposition congolaise a de nouveau posé des préalables pour sa participation aux prochaines élections, notamment la mise à l’écart de la machine à voter.  Selon l’opposition, ce vote électronique n’est pas prévu dans la loi électorale. Les opposants font estiment que cette machine à voter va faciliter la tricherie. Ils ont aussi demandé que soient extirpés les centaines des fictifs contenus dans le fichier électoral.

Opposition - CS ONU

Pierre Lumbi et Delly Sesanga pour le compte de Ensemble, Félix Tshisekedi et Jean Marc Kabund pour le compte de l’UDPS, Vital Kamerhe et Jean Baudouin Mayo Mambeke pour l’UNC, Eve Bazaïba et Fidèle Babala pour le MLC, Martin Fayulu (Écidé) ainsi que l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito ont manifesté leur inquiétude en ce qui concerne l’invalidation par la CENI de plusieurs candidats de l’opposition tant à la présidentielle (Bemba, Muzito, …) qu’aux législatives.

Ces leaders, qui se disent prêts à aller aux élections, attendent avoir des garanties pour des scrutins crédibles. Ils plaident pour l’’implication du Conseil de sécurité.

En gros, voici les 9 propositions de l’opposition au conseil de sécurité des nations unies pour sortir de la crise:

1. L’abandon par la CENI de la machine à voter,
2. Le nettoyage du fichier électoral afin d’en extraire les plus de 10 millions d’enrôlés sans empreintes digitales,
3. La mise en place immédiates des mesures de décrispation politiques dont la libération des prisonniers politiques et le rapatriement de la dépouille de feu Étienne Tshisekedi,
4. La participation effective des candidats exclus ou invalidés pour des raisons politiques,
5. L’accréditation et le déploiement des observateurs de l’ONU, de l’UA, de l’OIF et de la SADC,
6. L’appui financier, matériel et logistique de l’ONU, de l’UA, de l’UE, de la SADC et de la CIRGL,
7. Le déploiement d’une force régionale pour sécuriser le processus électoral, les candidats et les populations,
8. La participation effective de la Monusco dans l’ensemble du processus électoral,
9. La restructuration et l’audit de la CENI en procédant au remplacement du Rapporteur Kalamba par un délégué de l’UDPS.

Hormis ses propositions, les opposants ont aussi exigé de l’ONU :

1. À ne pas céder au chantage à la souveraineté du gouvernement sans légitimité de Joseph Kabila,
2. De reconduire le mandat de la Monusco,
3. De renforcer le format des forces spéciales pour aider à sécuriser les zones affectées par une insécurité endémique comme Beni, Kasaï et Ituri,
4. De s’investir dans la prévention de la dégradation continue de la situation politique en RDC pour éviter le chaos électoral orchestré par J. Kabila.

Joël imbole

Essayer encore

CENI - ENTREPOT EN FEU

RDC: incendie dans l’un des entrepôts centraux de la CENI (communiqué)

Dans un communiqué rendu public jeudi 13 décembre 2018, dont une copie est parvenue à …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire