mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / RDC : L’Amicale des anciens de l’ENA France frise la « tricherie »
ena
inauguration ENA RDC, Kinshasa, 28 juin 2014

RDC : L’Amicale des anciens de l’ENA France frise la « tricherie »

Un petit groupe des membres de l’ancienne Association des anciens élèves congolais de l’Ecole nationale de l’administration de France (AAECENA) tente, au mépris de la loi, de monter une autre association qu’ils nommeraient Amicale congolaise des anciens élèves de l’Ecole nationale de l’administration de France. Dans un communiqué et mise au point rendu public par leur avocat conseil, Me Kazadi Michel, les anciens élèves congolais de l’ENA rappellent que le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe ordonnait, par son jugement rendu sous RC 116.420 le 27 septembre 2018, la dissolution de l’Asbl AAECENA. Les motifs avancés pour cette dissolution étaient le non-respect de ses objectifs et les atteintes graves aux bonnes mœurs. Selon le communiqué, le Tribunal a notamment annulé la dernière Assemblée nationale élective irrégulière en vue de préserver l’ordre public. Aussi, un liquidateur judiciaire a-t-il été désigné afin de procéder à la liquidation du patrimoine de l’Association et ses créances.

« Alors que le liquidateur judiciaire n’a pas encore mis fin à la mission lui confiée par le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, il y a lieu de constater, avec regret et étonnement, qu’un petit groupe de ses membres, ceux-là même dont les agissements et comportements passifs et actifs ont conduit la Justice à dissoudre l’association officielle (AAECENA), pour des motifs inavoués, fait tentative de création d’une structure dissidente, concurrence, poursuivant les mêmes objectifs que celle dissoute, en liquidation qui qui nommerait Amicale congolais des anciens élèves de l’Ecole nationale de l’Administration de France (AAE) en sigle », dénoncent les membres de l’Association dissoute et en liquidation.

Et les Anciens élèves congolais de l’ENA rappellent aux auteurs de l’association dissidente que leur comportement est contraire aux valeurs républicaines enseignées par l’ENA et qu’ils s’exposent à des poursuites pénales tel que prévu par l’article 24 de la loi n°004/2001 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales applicables aux Associations sans but lucratif et Etablissement d’utilité publique. Aussi ces anciens de l’ENA interpellent-ils l’opinion nationale et internationale, les partenaires, notamment le Gouvernement de la RDC, l’Ambassade de France en RDC, la Délégation de l’Union Européenne en RDC, « à ne point traiter avec la structure confuse dénommée Amicale congolaise des anciens élèves de l’Ecole nationale de l’administration de France, non reconnue par la Confédération des associations des anciens élèves de l’ENA France, qui ne respecte pas les lois du pays et n’engage nullement les anciens élèves de l’ENA France ».

Le groupe légaliste et républicain des anciens élèves congolais de l’ENA sollicite par ailleurs l’implication personnelle du Président de la République, du Vice-Premier Ministre de la Justice « de pouvoir mettre fin aux agissements et trafics d’influence de certains congolais du sillage des décideurs de la République et qui sont co-auteurs des problèmes de l’association dissoute et aujourd’hui bien identifiés comme meneurs », conclut la mise au point.

Judith Asina

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire