mardi, 16 octobre 2018
Home / A La Une / RDC: Malgré que le dauphin du président Kabila soit connu, les inquiétudes persistent
Emmanuel Shadary VPM

RDC: Malgré que le dauphin du président Kabila soit connu, les inquiétudes persistent

Après la désignation d’Emmanuel Shadary comme dauphin du président Kabila, certains doutes planent sur la sincérité de l’acte posé par l’homme de Kingakati.

Si certains congolais pensent que cette désignation créera un choc psychologique dans l’opinion, en faisant considérablement baisser la tension politique et en réduisant drastiquement les pressions extérieures, d’autres congolais et personnalités étrangères estiment que joseph Kabila pourrait se servir du « dauphin » comme argument imparable pour justifier son respect de la Constitution et se maintenir au pouvoir au-delà du 23 décembre 2018

A cet effet, la désignation du « dauphin » offre une nouvelle opportunité de « glissement » car, une fois Kabila sorti de l’équation électorale, il lui sera plus facile d’initier une décrispation politique permettant aux retardataires (empêchés ou en prison) de faire acte de candidature, ce qui impactera forcément le calendrier électoral

A ce stade, la CENI pourrait feindre d’accéder à la requête de l’Opposition, en prétextant une faille dans son système informatique pour nettoyer le fichier litigieux ou annoncer l’usage limité de la machine à voter : un report du scrutin sera inévitable.

Il est certes vrai que Joseph Kabila a déjà anticipé sur le fait que le « dauphin » désigné ne fera pas l’unanimité dans son camp et qu’une guerre larvée est en gestation dans sa famille politique. Il sait aussi et surtout que l’Opposition éprouvera les pires difficultés à se choisir un candidat commun.

Faute de financement et de soutien logistique extérieur, la RDC ne pourra pas organiser les élections dans les délais sur fonds propres car elle n’en a ni les moyens, ni la volonté politique.

Le paysage politique et pré-électoral congolais des prochaines semaines se résumera à un « dauphin » perpétuel, une pléthore de candidats à la présidentielle, des querelles internes au sein de la Majorité et de l’Opposition pour cause de leadership, une CENI ambigüe et partisane, et un calendrier électoral totalement réaménagé après un providentiel consensus politique

Joël imbole

Essayer encore

Vincent Kompany et Pierre Kompany

Belgique : Après sa victoire aux élections communales, Pierre Kompany sera le 1er bourgmestre de l’Afrique subsaharienne

Pierre Kompany, le père de l’international belge et sociétaire de Manchester City, Vincent Kompany sera …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire