fbpx
mardi, 11 décembre 2018
Home / A La Une / RDC-Sécurité dans le grand Nord, la société civile de Beni regrette l’attitude des députés de la Majorité Présidentielle
Parlement Assemblée Nationale

RDC-Sécurité dans le grand Nord, la société civile de Beni regrette l’attitude des députés de la Majorité Présidentielle

La société civile de Beni au Nord Kivu attendait beaucoup des députés nationaux avec l’interpellation du ministre de la défense, Crispin Atama Tabe. Mais la joie a été de courte durée.

La motion de défiance  du député national Muhindo NZangi a été rejetée  à la suite de la motion d’ordre  de la députée MP Vicky Katumwa. L’élue  MP a contré la motion de l’élu de Beni qui juge inefficace  la politique sécuritaire du ministre de la défense face au cycle des massacres  à répétition dans la région de Beni.

Pourtant, la population de Beni attendait  de pied ferme les débats qui devraient avoir lieu à l’assemblée nationale  au cours de la plénière de lundi 16 avril 2018  où le ministre de la défense devrait s’expliquer sur la situation sécuritaire qui prévaut dans cette partie de la RDC. Le souci des  populations de Beni était de  démêler les tenants et les aboutissants des massacres dans leur  contrée.

Pour Gilbert Kambale, membre actif de la société civile de Beni, «  en rejetant la motion de la manière que l’on sait, la MP donne l’impression de cacher la vérité sur la situation à Beni. On devrait savoir qui est derrière ces massacres et quels sont leurs complices ».

Gilbert Kambale ne partage donc pas l’argumentaire sur lequel reposait la motion d’ordre pour rejeter la motion de défiance contre le ministre de la défense. Parler de secret défense là où la société civile a enregistré un tableau sombre de 1400 personnes découpées à la machette et à la hache et 1.600 autres kidnappées par les présumés islamistes  ougandais des ADF depuis 2014 relève d’un non-sens.  Il s’agit  de donner les explications  aux représentants du peuple sur ce qui se passe. C’est  juste un débat parlementaire, insiste la société civile de Beni.

Mais pour la députée MP Vicky Katumwa, on ne peut pas  débattre sur une question de la défense sur la place publique alors que   les FARDC sont en pleine opération  de traque des groupes armés. Il y a des informations sensibles qui ne peuvent être livrées au public.

Ce qui n’est pas du tout de l’avis de l’opposition politique et de la société civile de Beni.

Dans l’entretemps sur le terrain, la situation n’est pas prête à changer. Mardi 17 avril entre 18h 30 et 21h 30, les terroristes ADF ont attaqué la localité de Ngite dans le groupement Batangi- Mbau, en secteur de Beni-Mbau, à environ 15 km  nord de la ville de Beni, sur la  route nationale 4(RN4).

Bilan, plusieurs civils tués, des maisons incendiées, des biens de valeurs emportés, et plusieurs dégâts matériels enregistrés.

Un calvaire qui, selon plusieurs témoignages, n’est pas prêt à s’arrêter.

PB

Essayer encore

bitakwira-interview sur top-congo

Sanctions de l’UE contre des personnalités congolaises. Justin Bitakwira: « La RDC n’est pas un quartier de l’union européenne »

bitaLe ministre national du développement rural, a au cours de l’émission dialogue entre congolais de …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire