dimanche, 20 octobre 2019
Home / A La Une / RDC : Voici ce que le président Félix Tshisekedi a dit à ses ministres
Félix Tshisekedi et Ilunga Ilunkamba

RDC : Voici ce que le président Félix Tshisekedi a dit à ses ministres

Les membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba étaient tous là, sauf peut-être une vice-ministre qui est arrivé en retard alors que le premier conseil de ministres venait de commencer.

A la cité de l’Union Africaine le vendredi 13 septembre, près de 70 % découvraient cette ambiance et peut être aussi ce décor présidentiel.

Conseil de ministre

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour dont le plus attendu était certes la communication du président de la république. Une toute première.

Dans son adresse, le Président de la République a commencé par féliciter les membres du Gouvernement pour leurs nominations avant de saluer la patience dont le Premier Ministre a fait preuve
depuis sa nomination jusqu’à ce jour, ainsi que sa détermination à mener à bien l’action gouvernementale.

A l’heure du « Peuple d’ abord », il a exhorté les Ministres à l’exemplarité, à la solidarité et à la cohésion dans l’accomplissement de leurs missions tout en rappelant que par leur nomination, chacun s’engagerait à atteindre les résultats attendus du Gouvernement ;
Pour le chef de l’Etat, le Gouvernement doit mettre l’Homme au centre de son action, selon sa vision, c’est-à-dire celle qui vise l’épanouissement de l’Homme ;
Le Président de la République a invité les membres du Gouvernement au respect des valeurs morales et éthiques, marquées par un comportement de lutte permanente contre la corruption et les antivaleurs dont la concussion, le trafic d’influence, etc. Et, que toutes les actions qu’entreprendra le Gouvernement devront répondre aux attentes de la population et non à la recherche des intérêts personnels.

Le Président de la République a insisté sur le fait que ce Gouvernement sera celui qui marquera la rupture avec tout ce qui était négatif dans le passé.

PB

Essayer encore

CENI - Nanga et Lumanu

CENI : Des organisations citoyennes disent non au remplacement de Corneille Nangaa par Adolphe Lumanu

Dans un communiqué conjoint, l’Association Africaine de défense des droits de l’Homme (ASADHO), l’Institut de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire