dimanche, 20 octobre 2019
Home / A La Une / Renaissance : 4 mois impayés, véhicule caillassé, Papy Kimoto jette l’éponge
Papy Kimoto - FC Renaissance

Renaissance : 4 mois impayés, véhicule caillassé, Papy Kimoto jette l’éponge

Les vieux démons ne font que renaître de leurs cendres au sein du Football Club Renaissance du Congo. Après l’exclusion de deux ans émanant de la Commission de la Ligue nationale de football (Linafoot), le coach principal du team vert, blanc et orange a jeté l’éponge officiellement le dimanche 15 septembre. Impayé pendant 4 mois selon des sources proches du technicien, son véhicule aurait été caillassé par une frange de supporters du club qui n’a pas digéré ses propos tenus d’une manière officieuse ça et là.

Le coach Papy Kimoto était dans un tête-à-tête avec le président-fondateur du FC Renaissance, Pascal Mukuna.
C’est après cet échange qui a accouché d’une souris que la situation a tourné au vinaigre.

L’ ancien joueur de V.Club et de la sélection nationale,  » Simba » à l’époque et le staff dirigeant des Oranges ne s’accordaient plus en ce qui concernant les espèces sonnantes et trébuchantes.

Ainsi Papy Kimoto a jugé bon de quitter le navire renais en plein ouragan à l’image de Dorian qui a frappé de plein fouet les Bahamas en ce mois de septembre.

Le malheur ne venant jamais seul, l’autre joueur de Renaissance, le milieu offensif Yannick Tusilu Bazola dit  » Kaka » est déjà annoncé dans l’autre rive du fleuve Congo. Il évoluera sauf revirement à l’ AC Otoyo de Oyo, une formation qui a déjà goutté aux délices de la Coupe de la Confédération.

Il vous souviendra que le club qui a pour devise  » jamais sans vous » a été exclu pour deux ans par l’instance dirigeante de la Linafoot, le mercredi 04 septembre courant. Une sanction assortie d’une amende correctionnelle de 25.000 dollars américains et une relégation en Division II.

C’était le lundi 02 septembre après le nul de 1-1 concédé face à Sa Majesté Sanga Balende de Mbuji-Mayi, au stade des Martyrs, lors de la 2ème journée. Menés au score, les Sang et Or étaient revenus au score à la 89ème minute.

Une pluie de projectiles s’en était suivie, la sortie au stade était un tout petit peu catastrophique et les prolongations se sont jouées dans la rue avec un mort dans le camp renais.

Le FC Renaissance avait introduit une lettre en contestation de cette décision et demandant sa réintégration le plus vite possible en Division I.

Le président du club, Pascal Mukuna avait rencontré les dirigeants de la Linafoot pour solliciter la levée de la suspension ou son allègement.

En revanche, l’organisateur du Championnat national d’élite lui avait invité à sensibiliser ses supporters afin de ne plus verser par des actes de violence tant dans les installations sportives qu’en dehors de celles-ci.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

CENI - Nanga et Lumanu

CENI : Des organisations citoyennes disent non au remplacement de Corneille Nangaa par Adolphe Lumanu

Dans un communiqué conjoint, l’Association Africaine de défense des droits de l’Homme (ASADHO), l’Institut de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire