fbpx
jeudi, 13 décembre 2018
Home / Revue de presse / [Revue de Presse] Actualité.cd : «RDC : Le CLC redoute deux scénarii qui pourront plomber le processus électoral»
Marche CLC

[Revue de Presse] Actualité.cd : «RDC : Le CLC redoute deux scénarii qui pourront plomber le processus électoral»

A huit mois de la tenue des élections, le Comité laïc de coordination (CLC) dit avoir fait un diagnostic négatif du processus électoral. Cette structure redoute le report des élections ou une organisation bâclée des scrutins, indique Actualité.cd
 
Pour le CLC, les signaux émis par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Gouvernement ne sont pas de nature à pousser à l’optimisme, ajoute le média en ligne.

«Soit le gouvernement et la CENI repoussent les échéances électorales à de nouvelles dates hypothétiques, en prenant prétexte des difficultés opérationnelles et logistiques, manipulant une fois de plus l’opinion nationale et internationale; soit que ces deux organes conduisent le pays aux élections sans mesures préalables de décrispation politique, ni de garantie de transparence et de crédibilité, la Cour Constitutionnelle étant d’avance programmée pour statuer sur les litiges électoraux suivant les injonctions qui lui seront données», ont déclaré ce mardi les laïcs après leur congrès tenu à Kinshasa, les 30 avril et 1er mai 2018.

Pas question donc de se laisser faire affirment les laïcs catholiques qui disent « 3 fois non à ces deux scénarii », renchérit Kinshasatimes.cd. Les évêques catholiques interpellent le président Joseph Kabila et le premier ministre Bruno Tshibala à assurer la tenue des élections le 23 décembre 2018 qui ne peuvent plus subir un nouveau report.

Cinquante-trois jours après avoir décrété une « trêve », le CLC ne note aucune avancée par rapport aux recommandations adressées aux autorités congolaises entre autres, les mesures de décrispation, la garantie de la tenue des élections, l’impartialité de la CENI et de la justice, ajoute le site web d’informations.

Le CLC relance bientôt la « guerre » contre le pouvoir, poursuit Le Phare. Dans un avenir tout proche, des actions de rue, notamment des marches pacifiques, des opérations sifflets, cloches, klaxons et autres tams-tams devraient être mises à contribution pour obtenir l’application intégrale de l’Accord de la Saint Sylvestre, annonce le quotidien.

Sans pour autant donner les détails de ce qu’ils comptent mettre en œuvre comme pressions contre le pouvoir en place, les laïcs catholiques soutiennent que le peuple ne va pas se fatiguer dans son bras de fer contre ceux qui bloquent son droit de s’exprimer librement à travers les urnes.

Le Potentiel quant à lui reste convaincu que « plus rien ne pourra empêcher les élections du 23 décembre 2018 ».

Le quotidien cite à cet effet, Pierre Lumbi, vice-président de la plateforme électorale « Ensemble pour le changement » qui soutient la candidature de Moïse Katumbi. «Nous disons avec notre candidat en tête, messieurs de la MP, nous sommes prêts à aller aux élections le 23 décembre 2018. Nous avons un candidat, nous avons un programme, montrez les vôtres ! Ce n’est pas nous qui avons préféré cette date, c’est la majorité et la CENI. Il n’y aura plus moyen de s’échapper. Nous savons très bien que ces élections auront bel et bien lieu sans Kabila, sans la machine à tricher», a déclaré Pierre Lumbi, cité par le quotidien.

Capsud.net analyse aussi les journées portes ouvertes d’«Ensemble», et se demande : une plateforme vouée à la dissolution avant les élections? Moïse Katumbi a beau rassemblé des personnalités politiques congolaises autour de lui, multiplier des assises et campagnes. Mais pour quelle finalité, s’interroge le média en ligne qui fait remarquer que l’ex-gouverneur du Katanga est le candidat d’une plate-forme électorale fantôme pour la justice congolaise que le ministère de l’intérieur ne reconnait pas.
Lui-même, vu comme un fugitif, aux yeux de la justice, risque de ne pas se présenter à la présidentielle, et il ne veut pas soutenir la candidature de Félix Tshisekedi.

Revue de Presse/RO

Essayer encore

Lambert Mende

[Revue de Presse] Forum des As : Lambert Mende : « On ne peut pas parler de la RDC sans la RDC »

Le président français, Emmanuel Macron, a reçu tour à tour à Paris, ses homologues rwandais …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire