jeudi, 16 août 2018
Home / Revue de presse / Revue de presse du jeudi 21 décembre 2017 : Rapport de FIDH sur les violences au Kasaï
FIDH - RAPPORT

Revue de presse du jeudi 21 décembre 2017 : Rapport de FIDH sur les violences au Kasaï

Le rapport de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) sur les violences au Kasaï rendu public hier mercredi est l’un des sujets qui intéressent les journaux parus ce jeudi 21 décembre à Kinshasa.

Selon ce rapport, les massacres du Kasaï qui ont fait plus de 3.000 morts, selon le dernier bilan présenté par l’église catholique et confirmé par diverses ONG internationales, relèvent d’un crime planifié qui s’apparente aux « crimes contre l’humanité », relève Le Potentiel.

Pour la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) qui l’a rédigé donc, ces massacres ont été commandités en haut lieu du pouvoir dans le but de créer un climat de terreur dans l’espace Kasaï, déduit le journal, indiquant que dans cette enquête, la FIDH a dit s’être basée sur des témoignages recueillis auprès des rescapés de ces violences.

 Cas-info.ca parle d’un rapport accablant pour les autorités congolaises. Selon ce rapport, « les milices Bana Mura ont déferlé le 24 avril 2017 dans le village de Cinq, situé à quelques kilomètres de la frontière angolaise, dans l’objectif d’y éliminer les civils, appartenant principalement à l’ethnie Luba, à l’initiative et avec le soutien de l’armée et de la police congolaises », rapporte le média en ligne congolais.

Le site web d’infos précise que cette attaque a fait selon les estimations de la FIDH des centaines de morts, dont de nombreux femmes et enfants, exécutés principalement par balle, machette, ou brûlé vif.

Toujours en rapport avec les violences au Kasaï, Radio France Internationale (RFI) et Reuters révèlent dans une nouvelle enquête que des fonctionnaires congolais, notamment des agents des services spéciaux, ont été impliqués dans l’élimination physique des experts onusiens Zaida Catalan et Michael Sharp, tués en mars dernier, rapporte Le Phare.

A en croire les deux médias cités par Le Phare, les agents arrêtés dans le cadre de ce double meurtre auraient fait des aveux allant dans le sens d’une planification de l’assassinat, écrit le quotidien, estimant que ces révélations accréditent la thèse de la préméditation de ce double homicide par les autorités congolaises.

Essayer encore

Lambert Mende

[Revue de Presse] Forum des As : Lambert Mende : « On ne peut pas parler de la RDC sans la RDC »

Le président français, Emmanuel Macron, a reçu tour à tour à Paris, ses homologues rwandais …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire