dimanche, 20 mai 2018
Home / Revue de presse / Revue de presse du lundi 11 décembre 2017
Bruno Tshibala

Revue de presse du lundi 11 décembre 2017

L’élection de Bruno Tshibala à la tête d’une aile de l’UDPS et l’appel à des manifestations pacifiques de l’Eglise catholique de Kinshasa pour soutenir l’accord de la Saint Sylvestre sont parmi les sujets commentés par la presse parue lundi 11 décembre à Kinshasa.
 
Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe a été élu dimanche président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), succédant ainsi à Etienne Tshisekedi à la tête de ce parti phare de l’opposition congolaise, rapporte Forum des As.

D’après le quotidien, M. Tshibala a été a été officiellement porté à ce poste par les « combattantes et combattants » du parti, venus de Kinshasa, du pays profond et de l’étranger.

Elu avec 483 voix sur 487 votants, le désormais président national de l’UDPS s’est engagé à faire tout son possible pour toujours faire rayonner, tant au niveau national qu’international, le nom de ce parti politique qui se veut « la fille aînée » de l’opposition politique congolaise, lit-on dans les colonnes du quotidien.

Depeche.cd fait observer qu’aucune figure emblématique de l’UDPS 10ème rue n’a pris part à ce congrès « que M. Tshibala a lui-même organisé », allusion faite notamment à Jean-Marc Kabund et Felix Tshisekedi, respectivement secrétaire général et secrétaire général adjoint de l’autre aile de l’UDPS qui préparent de leur côté le congrès de l’UDPS qu’ils dirigent.

Et juste après son élection, le Premier ministre a promis de récupérer le bâtiment qui abrite le siège du parti à la 10e rue, fait savoir pour sa part Cas-info.ca.

« Cet immeuble est le patrimoine propre de l’UDPS et je mettrai tout en œuvre pour que cet immeuble que je baptise ici,  immeuble Tshisekedi, puisse appartenir légalement à l’UDPS et abriter les services de la direction nationale de notre parti», a promis aux congressistes M.Tshibala, rapporte le site d’analyses et d’infos congolais, soulignant que le bâtiment dont il est question est occupé présentement par le groupe de Jean-Marc Kabund qui détient les documents officiels et les statuts du parti.

De l’avis de ce media en ligne, cette décision de Bruno Tshibala de s’en prendre au symbole que constitue ce bâtiment de Limete démontre un peu plus sa volonté d’en découdre avec l’autre camp.

La presse Kinoise de ce lundi s’intéresse également à l’appel à des manifestations pacifiques de l’Eglise catholique de Kinshasa pour soutenir l’accord de la Saint Sylvestre.

Le Phare fait savoir que l’Eglise catholique de Kinshasa a lancé depuis le jeudi 07 décembre 2017 des « manifestations pacifiques » destinées au soutien à l’Accord de la Saint Sylvestre.

L’exercice consiste, pour chaque curé, à lire à l’intention de ses fidèles un extrait de l’un des messages des Evêques catholiques en rapport avec la crise politique et sociale congolaise et à réciter, en leur compagnie, la « Prière pour la Nation », dans laquelle il est dit que le pays « va très mal » précise le journal.

A compter de jeudi 14 décembre et toujours dans le cadre de ces manifestations pacifiques, poursuit le quotidien, l’Eglise catholique de Kinshasa demande également à tous les curés  de sonner les cloches à partir de 21 heures et, pendant au moins 15 minutes et aux fidèles d’accompagner ces cloches par tout objet ou instrument susceptible de produire du bruit.

L’objectif de ce mouvement, explique le tabloïd, est de donner plus de relief à cette sortie d’interpellation de ceux qui s’obstinent à torpiller le processus électoral et l’Accord de la Saint Sylvestre.

Pour Le Potentiel, l’appel de l’Eglise catholique vient en soutien à l’opération « Trompette de Jéricho », lancée il y a quelques jours par Sindika Dokolo, initiateur du mouvement citoyen « Congolais Debout».

En novembre dernier, l’initiateur du mouvement citoyen «Congolais Debout» avait invité le peuple congolais à faire retentir tous les samedis des concerts de casseroles, sifflets, klaxons et vuvuzelas jusqu’à « l’écoulement des murs de la dictature qui s’installe  en RDC » rappelle le quotidien.

Revue de presse/RO