dimanche, 18 février 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Revue de presse / Revue de presse du vendredi 3 novembre 2017
Revue de presse du vendredi 3 novembre 2017

Revue de presse du vendredi 3 novembre 2017

«Pour la première fois : l’UA se montre ferme devant Nangaa», titre Le Phare. Quelques jours après le passage de l’émissaire du président Trump à Kinshasa, le président de la CENI Corneille Nangaa s’est envolé pour Addis-Abeba où il a rencontré le Président de la Commission de l’Union Africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. Ce dernier « a surpris Corneille Nangaa par la fermeté de ses propos », selon le journal.

Il a en effet souligné à l’intention du président de la Commission électorale congolaise «l’importance que revêt la publication rapide d’un calendrier électoral crédible et aussi consensuel que possible, de manière à créer la confiance requise parmi les acteurs politiques congolais et à aider à l’apaisement du climat politique en RDC».

Le quotidien soutient que en effet «la non-organisation des élections jusqu’à ce jour relève uniquement de la mauvaise foi et de l’absence d’une réelle volonté politique».

Longtemps programmée et maintes fois reportée, renchérit Le Potentiel, la publication par la CÉNI du calendrier électoral se fait toujours attendre. A la CENI, des déclarations se succèdent. La toute dernière est celle de son vice-président, Norbert Basengezi, qui a annoncé la publication d’un calendrier électoral au courant de cette semaine.

«La CENI n’est pas à sa première bande-annonce. Au terme de la rencontre, dite tripartite de Kananga, la CENI – toujours la même – avait annoncé l’imminence d’un calendrier électoral », rappelle le quotidien, précisant que rien n’est venu concrétiser l’annonce.

Le journal estime que Corneille Nangaa est « pris en otage par la majorité au pouvoir », qui n’est pas pressée d’aller aux urnes. « Entre la volonté de tout un peuple d’aller aux élections et les exigences de la communauté internationale d’accompagner en 2018 le peuple congolais aux urnes, Corneille Nangaa fait face, plusieurs siècles plus tard, au dilemme cornélien », conclut le tabloïd.

La Prospérité se montre de son côté optimiste en s’appuyant sur les propos de du président de la CENI : « Depuis le siège de l’Union Africaine à Addis-Abeba. RDC : Nangaa confirme la publication du calendrier électoral dans les prochaines heures !»

Dans le même registre, l’éditorialiste du Forum des As annonce le «début de la fin d’un tabou », parlant d’une quasi-certitude : «Le halo de mystère qui entourait la question du dauphin du Raïs semble sur le point de céder. Telle une digue sous le coup des torrents. On ose en parler. Ou, plus exactement on ose laisser parler. C’est selon».

Conséquence de ce qui ressemble à un début de requiem sur l’omerta autour de l’après Kabila-fils, poursuit le quotidien, les regards se tournent de plus en plus vers les successeurs potentiels. En somme à ce stade, les candidats virtuels à la candidature à la magistrature suprême.

Revue de presse/RO