Home / International / RPDC; La sci-tech

RPDC; La sci-tech

1) La mise au point des nouvelles espèces de fleurs

L’Institut de Floriculture de Pyongyang vient de cultiver 10 espèces de fleurs ayant une grande valeur ornementale.

Ces espèces résistent fort à la haute température et ont un grand taux de multiplications.

Les nouvelles variétés de fleurs de la famille de composées, pour leurs multiples pétales et leurs belles couleurs, attirent l’attention des gens, tandis que celles de tulipe et de Helichrysum bracteatum destinées à la garniture des platebandes et à l’arrangement des bouquets provoquent un sentiment doux et magnifique.

Toutes ces fleurs jouissent d’une bonne réputation auprès des horticulteurs et amateurs de fleurs, parce qu’elles sont aussi largement utilisables pour la formation de fleurs séchées.

De même, elles s’avèrent très efficaces dans la décoration intérieure, puisqu’elles sont rapides dans leur floraison et s’épanouissent facilement même dans des conditions ordinaires.

Les nouvelles espèces de fleurs sont inscrites sur la liste des Espèces Végétales Forestières de l’Etat (République Populaire Démocratique de Corée, RPDC).

2) L’insecticide végétal de haute efficacité

2 - L’insecticide végétal de haute efficacité

L’extrait de Chelidonium majus, insecticide végétal, inventé par l’Institut de Phytotechnologie Végétale Forestière du Centre de Recherche Sylvicole de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) est très apprécié.

Le prix de revient de sa production est un tiers par rapport au pesticide chimique. Si l’on l’emploie en le mélangeant avec une petite quantité d’adjuvant, on peut obtenir une grande efficacité dans la destruction des insectes nuisibles principaux des forêts, y compris chenille de pin et hérissonne.

Un kilogramme de ce produit est utilisable pour 0,5 hectare de la forêt.

3) La production d’engrais composés organiques

3 - La production d’engrais composés organiques

Les villes et arrondissements de la Province Phyong-an du Nord (République Populaire Démocratique de Corée, RPDC) ont restructuré et agrandi les usines d’engrais composés organiques et doublé leur production en recourant aux ressources locales.

L’Arrondissement Thaechon a construit l’Usine d’Engrais Composés Organiques aux environs du Centre d’Elevage de Porcs de Phyongbuk (abréviation du nom de la Province Phyong-an du Nord, NDLR) et rehaussé le degré de modernisation de ses processus de production, dont maturation, produisant ainsi chaque année plus de 10.000t d’engrais de qualité.

De son côté, l’Arrondissement Sonchon utilise les excréments de poulets comme nourriture des porcs. Il diminue ainsi la consommation céréalière et accroît aussi la production d’engrais organiques avec des excréments.

De même, il utilise pour la production d’engrais la tourbe qui abonde dans sa région.

L’Arrondissement Ryongchon a résolu à son tour le problème des matières premières nécessaires au moyen de balles de riz sortant des rizeries. L’Arrondissement Unsan aussi contribue à la production d’engrais en introduisant la méthode de maturation du tas de matières premières en plein air.

Dans les Arrondissements Kwaksan et Yomju et la Ville Jongju, on remporte des succès en appliquant des méthodes de production d’engrais conformes aux particularités et conditions locales.

Essayer encore

George Floyd

Meurtre d’un noir par la police américaine : l’Union Africaine dénonce le racisme

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA) a condamné ce vendredi la mort …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire