lundi, 19 août 2019
Home / A La Une / Saison Sportive 2018-2019 : Mankour Boualem et Lupopo misent sur la jeunesse, la préparation athlétique et mentale
Mankour Boualem et Lupopo

Saison Sportive 2018-2019 : Mankour Boualem et Lupopo misent sur la jeunesse, la préparation athlétique et mentale

Le Football Club Saint Eloi de Lupopo sous la direction du coach, Mankour Boualem ne va pas par quatre chemins pour cette saison sportive 2018-2019 du club. La formation de la ville de Lubumbashi mise sur la jeunesse, la préparation athlétique et mentale pour récolter les résultats escomptés.

Les Cheminots du FC Saint Eloi ne veulent plus faire du figurant lors de cette saison sportive qui sera lancée dans moins de deux semaines.

Le coach principal, Mankour Boualem a d’entrée de jeu une idée sur le nombre de joueurs qui sera retenu pour cette campagne 2018-2019.
Au moins 28 joueurs et au plus 33, des jeunes en grande partie. L’idéal c’est de trouver la solution idoine pour permettre à Lupopo de décoller à nouveau et retrouver sa plus belle robe d’antan.

Mankour Boualem et Lupopo

« Pour apprendre le latin à Jean, il faut connaître d’abord connaître Jean » disent les pédagogues avérés. Les nouveaux dirigeants du club semblent connaître ce qui guette leur équipe.

« L’avenir de Lupopo ce sont les jeunes. Notre problème c’est qu’on a plus de jeunes,on est entrain de mettre en place le projet du président. Se faire un partenariat avec des clubs satellites. Justement cette passerelle c’est pour avoir ce vivier et renouveler à chaque fois la jeunesse« , a indiqué Mankour Boualem.

« C’est vrai que certes le championnat va commencer le 16 août. Tout le monde est en panique mais moi non. Beaucoup de gens disent qu’il faut certes bien commencer cependant il faut surtout bien finir.
La préparation athlétique et mentale est très importante. Un championnat c’est long.
Tout le monde voit Mazembe, V.Club, Dcmp. Je ne vois pas qu’eux. Je me méfie de petites  » équipes « , je les respecte. Nous allons prendre chaque match et c’est très important« , a-t-il martelé.

La préparation d’avant saison de Lupopo s’est effectuée dans deux temps et dans deux villes.
D’abord à Kinshasa, avec l’entraîneur titulaire, le coach adjoint, Mzee Katalay et le directeur technique, David Mukeba qui ont amené 17 joueurs.

Il reste à en croire le staff technique, 5 joueurs internationaux et un congolais évoluant en Chine. La seconde phase de préparation s’est déroulée à Lubumbashi grâce à l’ancien défenseur des Lumpas, Armand Kayembe.

Quant au nombre de joueurs retenu dans le groupe pour l’exercice passé. Il y’en a 12 à 13 joueurs qui ont presté.

LE NUMÉRO UN DU STAFF TECHNIQUE, LE DERNIER MAILLON DE LA CHAÎNE

Le numéro un du staff technique, a éclairé la lanterne en signifiant qu’il n’est là que pour rendre service, il est le dernier maillon de la chaîne. Pour lui, le sommet c’est le président, les joueurs et les supporters.

« L’entraîneur c’est le dernier. Le plus important c’est le président de l’équipe. Celui qui a le projet, il est le boss, le patron, le garant de cette institution. Vous avez les joueurs qui sont là pour la victoire. Moi, je suis là pour le travail, servir Lupopo. Je suis le dernier maillon de la chaîne. Il ne faut pas se tromper. Le plus important, c’est le président, ce sont les joueurs, les fanatiques« , a-t-il conclu.

Mankour Boualem est un franco-algérien. Il a été coach principal de Lupopo entre 2007 et 2010. Il a signé son come back chez le team jaune et bleu au mois de mai courant soit neuf ans après.

Le double vainqueur de la Ligue nationale de football ( Linafoot) en 1990 et 2002, débutera ce championnat d’élite le samedi 17 août.
Il se frottera à la belle et jeune formation de l’AC Rangers du président Lambert Osango, au stade Kibasa Maliba.

Le go sera donné un jour avant soit le vendredi 16 août avec le match Dcmp-Lubumbashi Sport, au stade des Martyrs de la Pentecôte.

Le FC St Eloi Lupopo, a fini le championnat de la Division I à la 6ème place avec 41 points.
Lors de la 55ème édition de la Coupe du Congo, la formation de l’ex-joueur Yves Diba Ilunga a été éliminée lors des demi-finales par le FC Renaissance aux tirs au but ( 4-3; 1-1au temps règlementaire).

Le frère rival des Corbeaux du Tout-Puissant Mazembe, est dirigé depuis le 19 mai par l’homme d’affaire, Pascal Beveraggi élu pour un mandat de 3ans. Il avait succédé à Faustin Bokonda.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

Félix Tshisekedi - SADC

Tanzanie : La SADC s’engage à soutenir les efforts visant la pacification de l’Est de la RDC

«Un environnement commercial propice au développement industriel inclusif et durable à l’accroissement du commerce intracommunautaire …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire