mercredi, 15 août 2018
Home / A La Une / Respect des valeurs sociales démocratiques: Signature de l’accord-cadre entre la RDC et la Fondation Friedrich-Ebert lundi 18 juin 2018
Fondation Friedrich Ebert

Respect des valeurs sociales démocratiques: Signature de l’accord-cadre entre la RDC et la Fondation Friedrich-Ebert lundi 18 juin 2018

Cet accord donnera l’autorisation officielle à cette fondation allemande d’ouvrir des bureaux à Kinshasa, de constituer une équipe de collaborateur et de mener ses activités dans le pays en collaboration avec les institutions publiques et privées congolaises.

Selon un communiqué de cette fondation, c’est le Ministre d’Etat en charge du plan qui va procéder à la signature de cet accord. Il s’agit d’une fondation qui travaille pour une société libre et solidaire qui promeut l’égalité des chances en matière de participation politique, économique, sociale et culturelle, sans distinction d’origine, de sexe ou de religion ; une démocratie dynamique et solide basé sur les principes de l’Etat de droit ; une économie portée par une croissance durable et offrant un travail décent pour tous ; un Etat social qui offre de meilleurs systèmes de formation et de santé, qui lutte contre la pauvreté et qui protège contre les principaux aléas de la vie. Au-delà de cela, la Fondation Friedrich-Ebert envisage  bâtir un pays, une nation qui assume pleinement ses responsabilités pour la paix et le progrès social en Europe et dans le monde.

Sa mission est axée sur la formation en matière politique générale, sur l’information, sur les échanges entre pays, sur le dialogue entre experts et spécialistes, la recherche et les publications scientifiques

Elle favorise les contacts et les échanges avec les organisations internationales, telles que l’Union Africaine, la SADC, la CIRGL, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), l’Organisation des Nations Unies (ONU), la Commission de l’Union Européenne à Bruxelles et la Ligue Arabe. Il y a aussi les réseaux et acteurs de la vie publique sur le continent africain où la fondation compte plus de vingt bureaux, et des réseaux et partenaires de l’Internationale Socialiste.

En effet, cette Fondation dispose de bureaux dans de très nombreux pays à travers le monde, notamment aux Etats-Unis d’Amérique à Washington, New-York auprès du siège de l’ONU ; à Bruxelles ;  à Paris ; Pékin ; Shanghai, ainsi que dans de nombreux du continent africain.

En RDC, la Fondation compte travailler avec les institutions publiques et privées congolaises, les partis politiques représentatifs, les syndicats, la société civile, la presse et les médias, les universités, les juristes et les magistrats, les acteurs et experts de la sécurité, dans le but de renforcer les valeurs de la social-démocratie.

Quid de la Fondation Friedrich Ebert ?

Fondée en 1925, la Fondation Friedrich Ebert est la plus ancienne et la plus importante fondation politique d’Allemagne dont le siège se trouve à Berlin. Elle doit son existence et sa mission à l’héritage politique de M. Friedrich Ebert, le premier Président allemand élu démocratiquement à la fin de première guerre mondiale.

En tant que fondation politique proche du Parti Social-Démocrate allemand, le SPD, [Parti des Chanceliers Willy Brandt, Helmut Schmidt ou encore Gerhard Schröder], elle appuie son action sur les valeurs fondamentales de la social-démocratie que sont la liberté, la justice et la solidarité dans un Etat de droit, un Etat démocratique.

Ces valeurs lient la Fondation aux idéaux de la social-démocratie et des syndicats libres. Organisation à but non lucratif, la Fondation travaille de manière autonome et totalement indépendante même si ses ressources lui proviennent du gouvernement fédéral allemand.

Présente dans plus de cent (100) pays dans le monde, la Fondation a joué, par exemple en Afrique du Sud, un rôle important dans son soutien à l’ANC de M. Nelson Mandela, la négociation entre l’opposition et certaines élites scientifiques et économiques, et par la formation de dirigeants politiques. L’Allemagne a ainsi créé des liens privilégiés avec le gouvernement sud-africain, tant au niveau politique qu’économique.

Pour cela, c’est une organisation qui œuvre pour la promotion et le renforcement de la social- démocratie, spécialement à travers la formation politique en vue de renforcer la société civile. Ses  programmes d’information, d’orientation et de qualification créent les conditions d’un engagement politique, syndical et citoyen réussi. Aussi, améliore-t-elle la participation des citoyens au débat public et aux processus de décision, la consultation politique. A cet effet, elle formule des propositions sur les questions centrales de la politique économique, sociale et éducative et du développement de la démocratie. A l’intersection de la recherche et de l’action politique, elle diffuse dans l’espace public, des idées en faveur d’un ordre économique et social juste et durable au niveau national, européen et mondial. Pour la coopération internationale, elle fonctionne avec des bureaux à l’étranger dans plus de 100 pays, et défend les droits de l’homme et une politique de coopération pacifique, encourage la mise en place et la consolidation de structures démocratiques, sociales et constitutionnelles et favorise l’émergence des syndicats libres et d’une société civile forte. Aussi, s’engage-t-elle avec force pour une Europe sociale, démocratique compétitive dans le cadre du processus d’intégration européenne ; l’octroi de bourses essentiellement destinées aux étudiants et doctorants méritants et motivés issus de familles à faible revenu. Nous contribuons ainsi à améliorer l’égalité des chances dans l’accès aux études.

Il faut signaler que la Fondation Friedrich-Ebert est un instrument organisé et efficace, dans la tradition du mouvement ouvrier allemand. Aujourd’hui, c’est une organisation très ramifiée et remarquablement organisée qui est marquée par la diversité de ses activités à travers le monde entier, plus particulièrement dans les pays en voie de développement. Ses services, ses centres de recherches, ses experts, ses conseillers apportent une aide théorique, une assistance technique à tous les groupes progressistes qui ont recours à elle pour résoudre un problème d’économie politique, de développement social, d’organisation, d’éducation et souvent de communication de masse.

Il s’agit de faciliter les échanges entre représentants politiques allemands avec les homologues étrangers et vice et versa

En Allemagne et dans le monde, elle organise des séminaires d’éducation politique dans différentes institutions d’enseignement.

Judith Asina 

Essayer encore

Moise Katumbi

Majorité Présidentielle: Katumbi a une identité confuse et ne peut pas concourir aux élections

Dans un point de presse organisé ce mardi 14 aout au siège du Secrétariat Général …

Avez-vous aimé l'article? Laissez votre commentaire