fbpx
mercredi, 22 mai 2019
Home / A La Une / Stephen Bwansa: « cinq ans ce n’est pas beaucoup, Je propose que les autres se concentrent à  préparer les élections »
Interview - MI avec Bwansa
Stephen Bwansa (Prosec PPRD/CHINE) interviewé par Judith Asina (Ph. Matininfos.NET)

Stephen Bwansa: « cinq ans ce n’est pas beaucoup, Je propose que les autres se concentrent à  préparer les élections »

Le Secrétaire Fédéral du PPRD/Chine trouve l’idée d’un dialogue sous l’égide  de la Conférence Épiscopale National du Congo (CENCO) prématurée. Dans un entretien accorde à votre site d’information, Stephen Bwansa estime que cette démarche n’avancerait en rien le pays puisque ne constituerait qu’un cercle vicieux, laissant le peuple dans la misère.  Cependant, il appelle Martin Fayulu, candidat de Lamuka aux élections du 30 décembre  2018, de pratiquer l’opposition dans les institutions afin de contribuer aux combat politique de l’émergence de la RDC. Et ce, en se préparant  aux prochaines élections car le train est déjà en marche.

Ci-dessous l’intégralité  de l’interview :

Matininfos.net: Vous êtes le numéro Un du PPRD/Chine et suivez avec intérêt l’actualité de votre pays la RDC.  Quelles sont vos réactions au meeting de Martin Fayulu à Kisangani?

Stephen Bwansa: le premier constat reste  sportif du faite que  certain  de nos   compatriotes restent amoureux de cette discipline dont je suis également  supporteur.  Toutefois à mon avis, lorsqu’on a déjà proclamé un gagnant au niveau mondial, la vidéo ne sert qu’à la rediffusion des compétitions dont l’objectif principal serait de faire vivre par le temps le gagnant de la coupe et non le contraire. D’ailleurs la population qui était  venue en masse notre compatriote avec son équipe en vue de faire entendre leurs voix qui est autres que le changement de la vie  social, le renforcement de la paix, sécurité et développement. Alors que cette tache revient d’une manière  constitutionnelle au Gouvernement. La démarche cachée de notre compatriote consiste selon moi à un système du cafouillage  en vue de donner  des signaux a ses partenaires internationaux  afin d’une part, de créer la crise de la légitimité  tout en démontrant  que c’est lui qui est le Président populaire de la république. Ce, avec la dernière formule qui serait d’imposer le chao  pour lequel certains proche vont commencer à réclamer  un dialogue pour légitimées la RDC au niveau International. Une formule que je trouve de dangereuse  et suicidaire  pour un Congo, pourtant le peuple aspire toujours au changement  du social.

Matininfos.net : puisque vous en parlez. Que pensez-vous de l’idée  d’un dialogue sous l’égide de la CENCO, comme propose déjà certaines personnalités et organisations?

Stephen Bwansa : A mon avis nous dialoguons  tout le jour par des consultations officielles et non officielles. Pour l’instant  cette idée  est prématurée puisque nous allons perdre notre temps. Travaillons d’abord pour le changement  du social. D’ailleurs les élections prochaines pointent déjà à l’horizon  et s’ils sont vraiment le vrai  gagnant  comme ils prétendent, qu’ils  mobilisent leur  base pour les élections de demain.

Propos recueillis par Judith Asina

Essayer encore

Félix Tshisekedi

RDC: Félix Tshisekedi nomme ses conseillers militaires, l’évêque Gérard Mulumba devient le Chef de la maison civile

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi , a nommé ses conseillers militaires. Il a …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire