rassemblement-mp

Gouvernement d’union nationale : la MP actionne le débauchage au sein du Rassemblement

Le vent est-il entrain de tourner dans la crise politique en RDC ?  Longtemps bousculé par l’opposition, acculée à plusieurs reprises par la communauté internationale, et surtout fragilisé par le départ massif et important de ses cadres, la MP s’en va au débauchage comme d’habitude pour affaiblir l’opposition, en échange des billets verts et miroitage des postes ministériels. C’est une vielle pratique du camp Présidentiel. Que l’on se souvienne des cas Thomas  LUHAKA, Germain KAMBINGA, Homère EGWAKE après les concertations nationales ;  Vital KAMERHE, Jean Lucien BUSSA, après le dialogue.

Le premier module à être actionné était celui de persuader Vital KAMERHE à adhérer au dialogue made in KODJO. Se sentant dépassé par les nouveaux venus dont le rayonnement international est supérieur au sien, il a été tenté de s’en désolidariser , quitte à faire alliance secrète avec la MP et quitte aussi à se mettre à dos avec ses alliés , fut-ce au prix de la division  au sein de son propre parti avec Jean Bertrain EWANGA et Claudel LUBAYA.

Certains opposants, faute de moyen pour les campagnes électorales prochaines ont décidé de rejoindre la MP afin d’espérer des postes au gouvernement  et dans le but de se constituer un pactole électoral.

Le dernier succès en date pour le Président de la République est la tenue de ce dialogue que plusieurs qualifient de monologues qui lui octroi la possibilité de rester au pouvoir jusqu’en avril 2018. Pendant que le Rassemblement rejetait en bloc les résolutions dudit dialogue ainsi que le MLC de Jean-Pièrre BEMBA GOMBE, ce mardi 01 Novembre, 38 partis politiques et groupement allié du rassemblement  ont ratifié l’accord issu du dialogue et se réclament toujours faisant partis du rassemblement. Quel paradoxe ?

Certaines indiscrétions qui se sont exprimées sous couvert de l’anonymat à matininfos.net citent l’Honorable Delly SESSANGA comme dernière cible des dialogueurs. Ces derniers lui proposeraient deux postes ministériels au choix : le budget et la justice. Va-t-il concéder ? Car selon certaines sources, l’honorable Delly SESSANGA gèrerait à ce jour le cabinet KATUMBI et cette proposition serait faite à dessein pour déstabiliser le président du tout Puissant MAZEMBE ? Le jour avenir nous en dira plus.

Débauchage comme à l’époque de Mobutu. Dommage! Les méthodes n’ont pas évolué. Et le pays s’enfonce de plus en plus. Le problème à ce jour se situe entre KABILA, TSHISEKEDI et KATUMBI. La MP pourrait débaucher comme d’habitude mais sans ces deux hommes, aucun problème ne sera résolu. Pour preuve, les concertations ont-elles résolu quel problème ? Quel est l’avenir actuel de Thomas LUWAKA, Germain KAMBINGA, etc ? Aux uns et aux autres d’en tirer les leçons !!!

Joël NZAMPUNGU

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Dr Denis Mukwege

Denis Mukwege à la tête de la RDC : est-ce le moment pour le Prix Nobel de s’engager ?

Un appel à candidature a été lancé à l’intention du docteur Denis Mukwege par un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire