collectif des députés provinciaux RDC

Coopération parlementaire : Le collectif des députés provinciaux-RDC réitère ses doléances au congrès du cadre de dialogue et de concertation

Le congrès de mise en œuvre du cadre de dialogue et de concertation entre le Sénat et les Assemblées Provinciales de la République Démocratique du Congo a été lancé le lundi 15 Novembre 2021 à l’hôtel Béatrice à Kinshasa par la Ministre Déléguée près le président de la République Nana Manuanina.

Pendant ces assises de quatre jours, plusieurs thèmes centrés notamment sur la bonne fonctionnalité des Assemblées Provinciales avec un accent sur le contrôle parlementaire, la fiscalité provinciale, ainsi que la rédaction des édits, sont développés.

Participant à ce congrès en qualité du Président du Collectif des députés provinciaux de la RDC, l’honorable Blanchard Takatela s’est offert une belle occasion pour réitérer les difficultés auxquelles les assemblées provinciales font face.

 »Puisque chaque Assemblée Provinciale est venue poser son problème de manière sectorielle, je suis venu pour plaider d’une manière générale au nom de tous les députés provinciaux de la RDC. J’ai réitéré notre demande de la dotation en véhicule, j’ai aussi parlé sur les 6 mois d’arriérés de nos émoluments dont 2 de 2019 et 4 autres de 2020. Je suis revenu sur la question de la session inaugurale, ainsi que de l’installation des députés provinciaux », a-t-il dit.

Toutefois, cet élu du territoire de Bulungu en Province de Kwilu, indique que c’est le Collectif des députés provinciaux qui avait sollicité la tenue de ce congrès, d’où il remercie l’honorable président du sénat, le professeur Bahati Lukwebo pour avoir marterialisé ce qui était une proposition, aujourd’hui une réalité en faveur des élus provinciaux.

Revenant sur les objectifs de l’organisation de ce congrès du cadre de dialogue et de concertation, Bahati Lukwebo, président du sénat, a suggéré la mise en place d’une loi pour rendre opérationnelle la caisse de péréquation.

 »Les provinces ont besoin des ressources prévisibles pour faire face aux réalités de terrain en toute responsabilité », a-t-il dit avant de souligner que ce cadre va restaurer la confiance et la relation financière entre les assemblées provinciales, le gouvernement central et les Gouverneurs des provinces.

Il sied de noter que le cadre de dialogue et de concertation est organisé par le sénat avec l’appui du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), et sera clôturé le jeudi 18 novembre 2021 à Kinshasa.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vodacom

Vodacom Congo, meilleur employeur des femmes en RDC, lutte contre les violences domestiques grâce à sa politique globale

En 2019, le Groupe Vodacom a commandé une étude à KPMG qui a suggéré que …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire